46 378 Avis BD |20 099 Albums BD | 7 870 séries BD
Accueil
Tome 37 : Le réveil du Z
 

Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du ZAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du ZAssurément l'un des meilleurs ouvrage de Tome et Janry. Aussi drôle, si ce n'est plus que "L'horloger de la comète" encore plus trash que "Qui arrêtera Cyanure" et surtout un casting génial.

Dans l'ordre on voit Spirou et Fantasio bien entendu, mais aussi le schnouffelaire, Aurélien de Champignac, un de ses potes avec des oreilles de Mickey ( je me souviens pas de son nom ) et Zorglub Junior ainsi que la descendance de Spirou et Fantasio !!

L'ambiance futuriste est retranscrite une fois de plus avec maestria, et on peut dire que cela aura été l'un des points forts des albums post Vito Cortizone.
Le scénario est bien plus original à mon sens que celui de son prédécesseur, et Zorglub Junior est aussi minuscule que sadique et génial.
C'est un personnage très drôle qui donne énormément d’intérêt à cet opus.

Le dessin renforce encore l'aspect maléfiquo-futuriste de la mégalopole d’où ce nain dirige le monde et on entre très vite dans l'histoire.
On s'amuse, on se passionne.

C'est assurément un excellent album, survitaminé.


Chronique rédigée par |fred| le 01/07/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 86 (100,00 %)
  • Total : 86 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.64
Dépôt légal : Septembre 1986

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z, lui attribuant une note moyenne de 3,64/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

John Wayne :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de John WayneReflet de l'avatar de John Wayne
25 5 2016
   

Comment finir autrement cette première ère aux influences franquiniennes pour Tome & Janry qu'avec une relecture du mythe Zorglub. 'Z comme Zorglub' est un des sommets de la série, un classique indépassable, et c'est bien, il faut bien l'avouer, un pari à demi-réussi pour nos auteurs.

A n'en pas douter, un 60 planches comme au temps des années Franquin, eut été plus judicieux pour conclure un récit pressé par sa pagination de 44 pages. En effet, le démarrage est vraiment très bon, riches en gags, en personnages et en dialogues savoureux, puis passées les retrouvailles avec Aurélien, l'intrigue se précipite et la conclusion est bien trop abrupte.

Ne boudons cependant pas notre plaisir, Zorglub junior est un formidable antagoniste, une sorte d'anti-Zorglub, à la manière dont le Snoufelaire est un anti-Marsupilami. C'est au final, en prenant le contre-pied de ce qui fit la réussite des Franquin, que Tome & Janry parvinrent à se réapproprier la série et à bâtir leur propre univers, leurs propres références.

Mais 'Le Réveil du Z', c'est aussi un futur loufoque et fantaisiste, à la fois unique et archétypal. Dans l'intégrale, Janry exposait ses difficultés à définir graphiquement un futur, et pourtant ! regardez la pleine page qui introduit le musée au lecteur, quelle planche ! Enfin, notons l'arrivée de Stuf qui, s'il est encore en rodage (sa patte se fera réellement ressentir à partir de 'Spirou à New York'), offre déjà de très belles couleurs, une collaboration appelée à durée !

Un très bon album donc, drôle et divertissant, mais hélas au scénario par trop inégal !

17 6 2011
   

Pour moi, ce tome est une catastrophe. Encore une fois, j'ai l'impression que Tome et Janry veulent faire du neuf sur la base des tomes de Franquin, mais là, ils vont un peu trop loin : Zorglub, j'en ai largement soupé ! Alors, retourner vers le futur pour découvrir un descendant de Zorglub qui est maître du monde, on ne sait trop comment d'ailleurs, ca me fait un peu râler. D'autant que ce Zorglub est gratifié de la même tête que son aïeul, comme d'ailleurs le Champignac présenté dans le tome précédent. Pour moi, ce tome est avant tout un hommage à la péridoe Franquin et à son diptyque "Zorglub", mais l'intérêt intrinsèque de l'ouvrage m'a semblé nul. Mis à part ces quelques référence aux tomes passés, comme cette pièce musée à la gloire de son ancètre, avec tube de dentifrice et tout le toutim, comme cet apprentissage de la la Zorglangue, j'ai trouvé que les développements ne présentaient pas un quelconque intérêts. Toutefois, il faut reconnaître que le dessin est intelligent et certaines prises de vue ne sont pas dénuées d'humour, et que les jeux de mots et réflexion humoristiques rendent bien vivante cette aventure. Par ailleurs, les dessins des décors de ce monde futuriste font preuve d'une belle imagination.

Le début de l'album est assez drôles mais on se demande ce que cela vient faire ici. Certes, beaucoup de jeux de mots, beaucoup d'humour, mais qu'en est-il véritablement de l'histoire ? D'où sortent et que deviennent ces deux huluberlus que l'on voit apparaître en début d'ouvrage mais qui ne semblent jouer aucun rôle dans cet album, si ce n'est monopoliser une bonne quinzaine de planches ? Toute cette partie est inutile et on a l'impression que les auteurs étaient partis sur un scénario original, puis qu'ils ont changé leur fusil d'épaule en cours de route. Ensuite, lorsque l'on est dans le futur, on nous demande de gober toute cette histoire sans explications, et la grande aventure promise se transforme en une succession de petites farces autour de la personnalité de Zorglub junior, comme si les auteurs se moquaient gentiement des tomes précédents.

Avec le tome précédent, j'ai l'impression que les auteurs ne se contentent plus de glisser des clins d'oeil à la période Franquin dans leur production : les hommages prennent trop de place, constituent leur fonds de commerce, et du coup, ne permettent pas l'émergence d'idées nouvelles et de scénario construit.

13 9 2010
   

Voici le premier album de bande dessinée franco-belge que j’ai lu. Une grande claque aussi bien sur le plan esthétique qu’au niveau du scénario en perspective !

À une époque où les apparitions de Zorglub (« ennemi » récurrent dans les aventures de Spirou et Fantasio pour ceux qui ne le savaient pas, mais je doute qu’il y en ait parmi les bédéphiles…) se faisaient rares et attendues, les géniaux auteurs qui ont repris le flambeau après des albums qualifiés de « désastreux » servis par Nicolas Broca et Raoul Cauvin nous ont pondu cette surprenante histoire sur un fond de science-fiction ; autant dire que ce fut une première chez Spirou !

En somme, un opus de très bonne facture, illustré avec toute la maîtrise graphique qu’il se doit (mais c’est une manie avec Tome & Janry ?!).

3 8 2010
   

Je trouve que cet album de "Spirou et Fantasio" est un poil moins bon que son prédécesseur "l'Horloger de la comète". Pourtant, c'est un réel plaisir de redécouvrir la présence de Zorglub.

Nos amis Spirou, Fantasio et Spip vont devoir aider à nouveau Aurélien de Champignac qui est prisonnier du futur du descendant de Zorglub ! Celui-ci est encore plus démoniaque que son ancêtre. Si ses Zorglhommes sont nettement moins disciplinés et doués que ceux de Zorglub senior, Zorglub junior a la mainmise sur le contrôle du temps de ses concitoyens. S'en suivent des moments hilarants tel "je dois aller aux toilettes, il est popo moins une". Situation cocasse : la lutte de nos héros contre leurs descendants dépravés.

Je me suis régalé donc, je vous dis : "Kakebuke" !

8 3 2010
   

Suis-je inconscient? Je vais entreprendre quelque chose de fou: écrire un avis sur « le réveil du Z ». Pourquoi fou? La troisième BD que j’ai lue et qui a fait en sorte que Spirou et Fantasio soit ma série favorite, surpassant toutes les autres. Je possède la première édition de l’album (1986). Admirons d’abord la couverture: jaunie, cabossée, avec une griffe dessus. Le dessin est pourtant très beau: une ombre énigmatique levant un doigt accusateur sur nos héros, qui courent pour échapper à trois hommes armés de parapluies portant la marque Z. On devine d’emblée à quel ennemi ils auront affaire. J’aime beaucoup cet album: ses pages scotchées et chiffonnées par les nombreuses lectures dévoilent quelque chose de très entraînant. Les dessins sont excellents, ils se cherchent encore un peu mais sinon, rien à redire. J’aime beaucoup les pages 3 à 13, qui ne sont pas dans le sujet du tome mais plutôt dans la continuité de « L’horloger de la comète ». Le reste de ce tome 37 utilise comme dans l’album précédent, le paradoxe temporel: Nos amis se retrouvent en 2062 pour sauver Aurélien de Champignac, le descendant de Pacôme. S’ensuivent moult péripéties qui au final constituent du grand Tome et Janry. Je pourrais faire des centaines de pages sur cet album et donc je ne m’attarderais pas trop. Je vous présenterais mes cènes favorites de ce tome:
Page 3: d’abord la première bulle: « Spirou? Non, j’ai pas ! » Est-ce possible, ça? Voyez le nom du kiosque: Pouris Hebdo. « Assurekeudal , votre assureur ». Vers la droite: « Alaturk sanitaire » sur le camion. Case 3: on saisit l’allusion. Case 4 « Cado, pour toi: le super caleçon de Geuldeurak! ». Case 5-6: la BD de Geuldeurak.
Page 4-8 l’interview. Je fus étonné par la non-sobriété de Fantasio et l’air éffaré des deux membres du cercle des Elus.
Page 8-9: Spirou arrive! Tome et Janry ne lui épargnent rien!
Page 13-case 3: alors c’est pour ça que ça dure aussi longtemps les Schtroumpfs?
Page 19- case 6: Autocritique des auteurs.
Page 20: la page clé de l’album. Un des plus beaux décors de la BD!
Page 21 case 9: on sait de quoi parlera le tome 94!
Page 27 cases 3-4-5-7-8-9: les gardes et leurs genoux et le cours de zorglangue.
Page 28 case 5: la statue du policier Jérôme genre maire de Champignac et un tube de detnifrice Zugol.
Page 29 case 7: effrayant, ce décor!
Page 43: scène importante
L’album se termine avec le retour d’un ancien ennemi, probzble père du petit Zorglub, ennemi de ce tome.
Personnage un peu énervant de ce tome: Kakeuhk
Un album excellent à acheter absolument!
Note: à l’époque de ma lecture, j’avais trouvé les personnages quelque peu bavards. Finalement, ils ne sont pas si bavards que ça. J’ai vu pire. Et puis à la première lecture de ce tome, j’avais 8 ans et demi!

17 2 2010
   

Cet album, le meilleur Spirou de Tome & Janry ? Eh ben, ça ne donnerait pas envie de lire les autres alors... Je ne vais pas dire que je n'ai pas aimé car le rythme est vraiment soutenu avec un Zorglub junior complétement déjanté mais de là à dire que c'est un chef d'oeuvre, il n'y a qu'un pas que je ne franchirais pas. C'est la première fois que je lisais un album de Spirou avec Zorglub en rôle de méchant alors je dois bien avouer que tout n'était pas fluide pour moi et que j'ai eu du mal avec certains passages. Je pense que pour apprécier pleinement cet album, il faut absolument lire les précédents (Z comme Zorglub, L'ombre du Z et L'horloger de la comète) mais je trouve cela dommage et dommageable.

12 12 2009
   

Un très bon album, qui fait suite au plutôt médiocre « L’horloger de la comète ».
Ayant lu juste quelque Spirou, je n’ai jamais lu (ou alors je n’ai pas le souvenir) d’histoires avec Zorglub, donc je ne connais pas le personnage.
Néanmoins, le scénario de cette histoire est vraiment plaisant à lire, ça fait vraiment passer un bon moment.
Le dessin est vraiment beau (ce n’est plus une surprise pour moi), le méchant charismatique et le monde du futur est vraiment intéressant, les facilités scénaristiques (la « Manomol ») passent sans choquer (dommage qu'on ne passe pas a cotés du schnouffelaire que je n'apprécie pas).
Un bon album.

10 5 2007
   

Après un voyage dans le passé, Spirou et Fantasio partent dans le futur pour aller au secours du neveu du comte de Champignac. Aussi bon que l’Horloger de la comète (dont il est une suite indirectement), il n’arrive cependant pas à égaliser les deux excellents Z comme Zorglub et Ombre du Z (si on le place dans un contexte de trilogie, quoique on pourrait le placer dans un contexte de tétralogie en prenant en compte Panade à Champignac).

La première partie, qui se passe dans le présent est très drôle, surtout grâce à Fantasio. Nos deux héros semblent d’ailleurs assez seuls. Avec l’apparition du Snoffelaire, une nouvelle partie de l’histoire commence, et elle nous en jette plein la vue avec la technologie du futur. L’idée d’une descendance donnée à Zorglub est très bonne, et c’est amusant de voir ces hommes ne pas maîtriser la Zorglangue (Eviv Bulgroz). Une des scènes fait d’ailleurs écho à Z comme Zorglub (celle ou un Champignac jette un Zorglub).

Au final, cela nous donne un album très bon, mais qui ne vaut pas ces deux illustres prédécesseurs.

19 2 2007
   

Tome et Janry ont trouvé leur rythme de croisière et produisent ici un album qui est la suite directe de l’Horloger de la comète. Les auteurs en profitent pour réintroduire le personnage de Zorglub et faire le lien direct avec les albums de Franquin le célèbre diptyque Z comme Zorglub et L’Ombre du Z.
Si l’horloger de la comète concentrait l’action dans un retour dans le passé au XVIème siècle. Le réveil du Z est une projection dans le futur. On y croise, donc, la descendance de Zorglub, de Champignac mais aussi de Spirou et Fantasio. Les auteurs arrivent à créer un univers de science-fiction parfaitement cohérent qui lorgne vers des films comme Blade Runner.
C’est un de mes albums préférés de la période Tome et Janry. C’est drôle, on retrouve avec plaisir le Snouffelair ou Aurélien, le descendant du comte et c’est aussi l’occasion de découvrir So Yah, un fidèle serviteur d’Aurélien. L’action va à 100 à l’heure, on ne s’ennuie pas. Les puristes regretteront, peut-être, le manque de poésie propre aux périodes Franquin et Fournier ; mais il faut bien reconnaître que Tome et Janry ont su parfaitement moderniser les personnages, sans trop abîmer le mythe. Le dessin de Janry est d’ailleurs le digne héritier de celui de Franquin. De plus, la fin de l’histoire est particulièrement ironique et mérite une palme pour son audace.

27 2 2005
   

Cet album est en quelque sorte la suite de "L'horloger de la comète" en reprenant comme thème de base le voyage dans le temps et en retrouvant le facétieux Aurélien de Champignac et son animal étrange, le snouffelaire. Mais cet album est autrement plus réussi que son prédécesseur !

Spirou et Fantasio se voient ainsi attirés dans un avenir complètement délirant où l'infâme Zorglub junior règne en tant que maître du "temps de ses citoyens". Le scénario de cet album est donc très original, l'humour est omniprésent et délirant, l'histoire va à 100 à l'heure et Spirou et Fantasio ont retrouvé la faconde qu'ils avaient quelque peu perdu dans "L'horloger de la comète".

Cet album est donc pour moi l'un des plus réussis de Spirou et Fantasio, période Tome et Janry. :-)

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Spirou et Fantasio 2 4.25
Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub 1 4.00
Spirou et Fantasio, tome 1 : Quatre aventures de Spirou et Fantasio 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac 15 4.10
Spirou et Fantasio, tome 3 : Les chapeaux noirs et 3 autres aventures... 4 3.13
Spirou et Fantasio, tome 4 : Spirou et les héritiers 15 4.27
Spirou et Fantasio, tome 5 : Les voleurs du Marsupilami 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros 12 3.75
Spirou et Fantasio, tome 7 : Le dictateur et le Champignon 16 4.44
Spirou et Fantasio, tome 8 : La mauvaise tête 15 3.73
Spirou et Fantasio, tome 9 : Le repaire de la Murène 12 4.13
Spirou et Fantasio, tome 10 : Les pirates du silence 10 3.25
Spirou et Fantasio, tome 11 : Le gorille a bonne mine 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 12 : Le nid des Marsupilamis 15 4.00
Spirou et Fantasio, tome 13 : Le voyageur du mésozoïque 9 3.61
Spirou et Fantasio, tome 14 : Le prisonnier du Bouddha 8 4.38
Spirou et Fantasio, tome 15 : Z comme Zorglub 9 4.39
Spirou et Fantasio, tome 16 : L'ombre du Z 9 4.56
Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 18 : Qrn sur Bretzelburg 13 4.65
Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac 11 4.27
Spirou et Fantasio, tome 20 : Le faiseur d'or 9 3.33
Spirou et Fantasio, tome 21 : Du glucose pour Noémie 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 22 : L'abbaye truquée 7 3.43
Spirou et Fantasio, tome 23 : Tora Torapa 8 4.19
Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou 5 2.60
Spirou et Fantasio, tome 25 : Le gri-gri du Niokolo-Koba 7 3.50
Spirou et Fantasio, tome 26 : du cidre pour les étoiles 9 2.44
Spirou et Fantasio, tome 27 : L'ankou 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 28 : Kodo, le tyran 7 4.29
Spirou et Fantasio, tome 29 : Des haricots partout 10 4.05
Spirou et Fantasio, tome 30 : La ceinture du grand froid 10 2.60
Spirou et Fantasio, tome 31 : La boîte noire 8 1.94
Spirou et Fantasio, tome 32 : Les faiseurs de silence 7 1.93
Spirou et Fantasio, tome 33 : Virus 13 3.73
Spirou et Fantasio, tome 34 : Aventure en Australie 9 3.22
Spirou et Fantasio, tome 35 : Qui arretera Cyanure ? 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 38 : La jeunesse de Spirou 7 2.57
Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 40 : La frousse aux trousses 11 4.18
Spirou et Fantasio, tome 41 : La vallée des Bannis 10 4.45
Spirou et Fantasio, tome 42 : Spirou à Moscou 11 3.82
Spirou et Fantasio, tome 43 : Vito la Déveine 10 3.65
Spirou et Fantasio, tome 44 : Le Rayon noir 10 2.90
Spirou et Fantasio, tome 45 : Luna Fatale 15 4.43
Spirou et Fantasio, tome 46 : Machine qui rêve 16 2.97
Spirou et Fantasio, tome 47 : Paris sous-Seine 12 2.92
Spirou et Fantasio, tome 48 : L'homme qui ne voulait pas mourir 12 3.00
Spirou et Fantasio, tome 49 : Spirou et Fantasio à Tokyo 13 2.46
Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z 10 2.65
Spirou et Fantasio, tome 51 : Alerte aux Zorkons 9 2.89
Spirou et Fantasio, tome 52 : La face cachée du Z 4 2.50
Spirou et Fantasio, tome 53 : Dans les griffes de la vipère 5 3.10
Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley 2 4.00
Spirou et Fantasio, tome 55 : La colère du Marsupilami 3 4.00