46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 6 : La corne de Rhinocéros
 

Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de RhinocérosAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de RhinocérosAventure sympatique que ce tome 6.
Idée originale, puisqu'il n'est pas courant d'imaginer un rhinocéros comme piéce maitresse d'une course poursuite !

Scénario bien conduit. On ne se perd pas dans des scènes d'actions inutiles, ici elles sont présentes uniquement pour faire progresser l'histoire et faire avancer nos héros dans leur aventure. L'ambiance Africaine est bien transcrite.
Il faut dire que Franquin a déjà eut l'occasion de se faire la main, ne serait ce que dans le Hors série Numéro 1, à savoir l'héritage.

Le dessin a déjà nettement muri.
Bien qu'il soit encore très dépouillé, plus proche d'un tintin graphiquement que des Lagaffes, dont les derniers spirou se rapprochaient davantage.

Sinon que dire d'autres ? Comme d'habitude, l'humour est omniprésent, les idées pleuvent, l'ambiance est sympathique, les héros aussi, typiquement héros de la bd belges, à savoir un spirou encore peu évolué, ancré jusqu'au tome 16 dans son rôle de perso parfait, et fantasio qui n'en rate pas une.

Mais peut on s'ennuyer une seule seconde devant ce tome ?Pas vraiment ! c'est un plaisir constant !


Chronique rédigée par |fred| le 25/07/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de |fred|Reflet de l'avatar de |fred|
Statistiques posteur :
  • 86 (100,00 %)
  • Total : 86 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 4,49 4,49 4,49
Acheter d'occasion : 12,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Octobre 1955

Avis des lecteurs

12 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 5 2019
   

Dans ce tome 6, Franquin continue d'étoffer l'univers du groom. Il est certain qu'à l'époque, au rythme auquel il produisait ses planches il ne savait pas si les personnages ou objets qu'il inventait étaient destinés à durer ou pas. Il ne devait même pas penser en ses termes. En tout cas on retrouve ici les pilotes Martin et Roulebille et les fameux Fantacoptères.
En nouveautés et non des moindres, l'arrivée de Seccotine, la rivale pot de colle de Fantasio et la superbe Turbotraction qui sera pour longtemps la voiture de nos héros. Pour illustrer ce que je dis plus haut sur le hasard des créations qui durent ou pas, il y a aussi un policier à la "Maigret " qui aurait très bien pu être réutilisé et développé mais qu'on ne reverra plus (si je ne me trompe car je ne connais pas la série sur le bout des doigts).
Pour revenir à cette histoire ce n'est pas ma préférée. Je la trouve assez décousue avec des changements radicaux de cadre, souvent survolés, et de genre (passer de l'espionnage industriel a une chasse au rhinocéros, c'est déconcertant ). De nombreux personnages surgissent subitement sans explication au bon endroit au bon moment (Seccotine bien sûr, un peu comme Droopy dans les Tex Avery, mais aussi le policier à pipe).
C'est le cambriolage, la poursuite dans le grand magasin et les Fantacoptères que j'ai préféré.
C'est amusant de voir comme les armes des espions ont été supprimées après coup du fait de la censure de l'époque. (Ils sont armées planche 11 puis les armes disparaissent de leurs mains, pourtant toujours refermées sur quelquechose). Amusant mais surtout ridicule. D'autant plus qu'ils réapparaîtront armés dans la savane Africaine, toujours aussi menaçants ! Absurdité de la censure.
Marrant aussi de voir Fantasio traverser toute l'aventure avec l'espèce de théière géante qu'il a achetée en souvenir. Hermann avait réutilisé l'idée dans Bernard Prince avec Barney qui trimbalait un oreiller durant tout un album.

9 6 2011
   

Avec « La corne de rhinocéros », Franquin nous livre une aventure atypique et dépaysante. En effet, il est rare de mettre en avant des rhinocéros dans une bande dessinée. Après avoir lu « Le nid des Marsupilamis », j’ai vraiment l’impression que Franquin apprécie la nature que ce soit la faune ou la flore. Il semblerait que l’auteur prenne du plaisir en nous proposant ce genre d’aventures qui mêlent à fois action et reportages. Et c’est un pari ou plutôt une volonté de l’auteur réussi puisque j’ai pris du plaisir à lire cet album.

D’une manière générale, j’apprécie que nos deux reporters Spirou et Fantasio partent loin de nos contrées à la découverte de nouvelles terres, de nouvelles coutumes et cultures. J’aime ce dépaysement surtout quand un auteur tel que Franquin nous offre un scénario de qualité. Le rythme est soutenu. Par conséquent, on ne s’ennuie guère en lisant cet album.

J’ai particulièrement apprécié l’ambiance africaine de l’album malgré certaines scènes un peu limites car un peu réductrices par rapport au peuple africain mais il faut savoir que l’écriture de cet album date de 1955 soit il y a plus de 55 ans… une autre époque en somme…

Pour conclure, je dirais que cet album reste un titre séduisant malgré son vieil âge. Puisque j’ai aimé, je ne peux que conseiller sa lecture.

16 5 2011
   

Voici certainement le meilleur album de cette série qui m'est donné de lire jusqu'à présent. Je trouve que l'intrigue est menée avec rythme, même si le début de l'album est un peu gros à mes yeux (Fantasio veut faire un article sur la sécurité d'un magasin et décide de s'y introduire avec Spirou. Et là, oh surprise, ils trouvent tout un tas de personna là-dedans). Mais ce début de l'album permet de lancer une intrigue de type course-poursuite, qui obligera nos deux compères à voyager. Le ton reste très enfantin, les actions sont simples mais l'ensemble est finalement cohérent et efficace. Finalement, c'est bien après des péripéties que le titre de l'album s'explique. Mais dans l'ensemble, bien que restant très simple dans sa construction et son propos, on sent que la structure de l'intrigue se fortifie et gagne en maturité. Les autres éléments intéressants de cette histoire et de faire le lien avec les albums passés, et notamment "Les Héritiers", en rappelant à notre bon souvenir Roulebille et Martin. Dans le même temps, un nouveau personnage fait son apparition, Seccotine, et sa relation difficile avec Fantasio permet de rendre ce dernier plus percutant.

En bref, les personnages prennent du corps, les actions se structurent, la série devient plus mature.

19 11 2010
   

Un superbe album de Spirou et fantasio.

L'auteur nous amène cette fois-ci en afrique et nous livre une histoire parfaite et hyper distray
ante. On note l'arrivée de seccotine qui est très en marge comme personnage pour l'époque. Elle symbolise parfaitement les relations hommes femmes avec fantasio. On a accusé franquin de sexisme mais ce personnage montre l'efficacité des femmes par rapport aux hommes et est très bien trouvé.

On assiste aussi au début de la turbotraction superbement dessiné et malheureusement changé pour un modèle beaucoup moins beau. Les dessins sont presque aboutis mais reste géniaux et heureux.

Avec ce tome on prend part à une aventure symbolisant à elle-même toute la bd franco-belge et le style de Franquin. A ne pas manquer.

14 11 2010
   

Ce sixième album des aventures de Spirou est un peu le point faible de cette période de Franquin. Avant trois excellents tomes, et ayant la lourde tache de succéder aux épisodes du Marsupilami, La corne du Rhino est un peu une aventure à part, indépendante.

Il marque l'apparition de la voiture Turbo, et du personnage de Seccotine, qui incarne la femme moderne. Ce personnage secondaire n'aura jamais l'importance du Comte, du Marsu ou des deux Z, mais elle incarnera un peu la face visionnaire de son auteur, celle de la femme libre, faisant le job d'un homme, n'ayant peur ni de l'aventure, ni du danger. Elle s'avérera même dangereuse, sur la route, dans le tome 12. En attendant, celle-ci concurrence nos héros, et elle y parvient plutôt bien, désespérant par la même occasion Fantasio.
Mis à part cet aspect, on a le droit à une aventure plutôt légère, rédigée au jour le jour, sans fil conducteur. L'absence du Marsupilami est presque dommageable, tant la légereté du scénario aurait été propice aux gags du petit animal!
Un album sympathique, ni plus, ni moins. Il apporte des éléments au monde de Spirou, malgré un scénario peu fourni.

16 5 2010
   

Album très important dans la série. Car en effet, c'est l'apparition de la suprême turbotraction, et de la journaliste enquiquineuse (pour ne pas dire chiante), j'ai nommé Secottine!

D'abord, gageons que Franquin était en avance sur son temps. Car des voitures Turbo, c'était la première fois que l'on en parlait en BD! (sinon, il y a la chronique de Starter mais c'est complètement différent). Puis, la censure. Ahlàlà, la censure! Quand on voit que dans l'héritage, il n'y a quasiment que des pistolets, et que les pistolets ont été censurés dans cet album, ça fait rire! Et en plus, ils en ont oublié un! Et un des gangsters dit "pourquoi n'as tu pas tiré?" alors qu'ils n'ont rien dans leurs mains! Ils se tiennent comme s'ils tenaient un quelconque pistolet invisible!
Intéressons nous au " ridicule truc-machin" que Fantasio trimbale dans Sidi Bou-Bouk (et ce ridicule truc machin, Spirou le sortira de son grenier dans le tome 50). Il ne sert à rien mais est à l'origine de bon nombre de gags!

Nous assistons dans cet album a une aventure une fois de plus réalisée à la petite semaine pour le Journal de Spirou, mais qui est tout de même excellente, alors qu'elle est le fruit d'une totale improvisation! Au départ, l'histoire s'appelait "Spirou et la turbotraction", puis s'est appelée "la corne du rhinocéros". La preuve parfaite de cette improvisation qui mène à des chemins insoupçonnés au commencement de l'histoire.

Mais ça reste tout de même de la grande, très grande BD. Franquin a maintenant son propre style, et se débrouille à merveille. La narration est fluide, le récit est captivant et vraiment drôle! Spirou et Fantasio vont encore en Afrique (comme quoi ça devient une habitude!). Oui, ils se servent de leur passeport plus vite que leur ombre! :)

Vous croyiez que ce tome est le meilleur? Eh bien non, la suite est encore meilleure!

8 2 2010
   

Pas déçu une seule seconde de ce que j'ai eu dans les mains. En entamant ce Spirou, je ne m'attendais pas à l'œuvre qui allait révolutionner la Bd, mais je voulais passer une demi-heure de détente, de rire, sans la moindre réflexion. Et c'est pile poil ce que j'ai eu. Même si tout est attendu, que les gags sont parfois très faciles, on se régale à la lecture de ce tome.

Côté scénario, du très classique chez Spirou. Des inventions ultra-modernes et un peu farfelues, un grand voyage, Seccotine, de l'en-train. Pas de doute, c'est un Spirou pur et dur.

Des dessins collant très bien avec ce type d'album, ni trop pauvre, ni trop riche. Juste suffisant pour rendre l'ensemble joli, sans avoir besoin (ou envi) de s'attarder sur chaques planches.

Une très bonne détente, très efficace, lu re-lu et re-re-lu.

8 2 2010
   

Décidemment les premiers "Spirou et Fantasio" sont loin d'être les meilleurs. J'ai eu à peu prés le même ressentis en lisant "La corne de Rhinocéros" que quand j’ai lu "Il y a un sorcier à Champignac" : celui de lire un récit qui part dans tous les sens. L'histoire est certes un peu plus aboutie mais elle me donne toujours l'impression qu'elle à été écrit semaine par semaine, pour le journal Spirou (c'est ce qui s'est passé, mais dans certains albums, cela se voit moins et donc je les trouve réussi). Dans ces conditions (une ou deux planches hebdomadaire), le lecteur apprécie le récit, mais là, je trouve que l’histoire prend une tournure étrange.
Dans ce tome, le dessin de Franquin est encore bien influencé par Jijé et par la ligne claire, mais je n'ai pas su l'apprécier comme il se doit (par contre le rhino de la couverture est très joli).
Bref je n'ai pas adhéré à l'histoire ce qui ma gâché ma lecture.

6 9 2009
   

Pas de doute, il s'agit d'un "Spirou et Fantasio" bien distrayant.
Mené à 200 à l'heure, enchaînant les gags (parfois faciles comme dans la magasin la nuit), avec des personnages sans ambiguïté, ça se lit tranquillement et agréablement.
Le dessin, de grande taille, est vraiment sympa, ne se perdant pas dans d'inutiles détails, mais n'en occultant aucun non plus: ce qu'il faut, comme il faut (facile à dire, pas à faire).
Bon, c'est parfois direct (les bandits, les scènes africaines) mais souvent juste et riche.

Le personnage de Seccotine apporte une nouveauté, même s'il reste un peu sous-exploité, en marge des grands moments du livre.
J'ai bien aimé aussi les couleurs des cases, parfois des verts, des bleus intenses, et on en reste là, mais qu'est ce que ça rend fort le message !

Un tome tout à fait à sa place dans la série, un livre de divertissement, ne se souciant qu'en marge de la vraisemblance.
Mais quand Spip arrête l'éléphant d'un croche-pattes décidé, moi, j'adore et j'en redemande.

7 5 2007
   

il faut le reconnaître, Fantasio a le don pour provoquer l'aventure. Ici, c'est un de ses reportages qui embarque Spirou et Fantasio dans une affaire d'espionnage. Il faut dire que Fantasio veut réaliser des reportages plus vivants, car il souffre de la concurence d'une petite nouvelle. Dans cet album, Franquin invente son premier personnage féminim: Séccotine. Celle-ci se pose tout de suite en rival de Fantasio. Son arrivée est d'ailleurs fort remarquée puisqu'elle menace nos héros avec un revolver en plastique. Il faut cependant remarquer qu'en raison de la censure, Franquin habille son nouveau personnage d'habits épais, ne laissant pas deviner ses formes (chose peut être exagérée aujourd'hui).

Nos amis se retrouvent donc dans une affaire assez risquée qui les amène jusqu'en Afrique. Pendant un moment on doute de qui est avec eux, et de qui est contre eux. La première partie de l'histoire assez policière laisse la place a une véritable chasse où nos héros vont devoir aller jusqu'au bout de leur force. Leur efforts seront récompensés à la fin. Cet album est donc aussi à lire pour l'apparition de la turbotraction.

Franquin est donc un véritable génie. Chacun de ses albums est un chef d'œuvre depuis qu'il a trouvé son rythme dans Il y' a un sorcier à Champignac

1 3 2007
   

J'ai une vraie affection pour cet album que j'ai lu et relu depuis que je suis tout petit. C'est un vrai récit d'aventure à l'ancienne, avec une part d'intrigue policière, des voyages, de l'exotisme...
Cet album a pourtant assez vieilli. Son dessin est encore un peu raide, même s'il s'agit bien sûr du trait talentueux de Franquin. Son décor est très typé années 50, dans sa partie européenne et ses grands magasins tout d'abord, puis surtout dans l'Afrique coloniale que nos héros vont parcourir. Cette vision de l'Afrique exotique est assez désuette mais j'ai malgré tout parcouru ces pages avec un vrai interêt et le sourire.
Un album dense, beaucoup de lieux et décors, une intrigue simple mais prenante et diversifiée, une bonne dose d'humour, bref tout ce que la BD d'Aventure avec un grand A peut offrir de mieux.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Spirou et Fantasio 2 4.25
Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub 1 4.00
Spirou et Fantasio, tome 1 : Quatre aventures de Spirou et Fantasio 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac 15 4.10
Spirou et Fantasio, tome 3 : Les chapeaux noirs et 3 autres aventures... 4 3.13
Spirou et Fantasio, tome 4 : Spirou et les héritiers 15 4.27
Spirou et Fantasio, tome 5 : Les voleurs du Marsupilami 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros 12 3.75
Spirou et Fantasio, tome 7 : Le dictateur et le Champignon 16 4.44
Spirou et Fantasio, tome 8 : La mauvaise tête 15 3.73
Spirou et Fantasio, tome 9 : Le repaire de la Murène 12 4.13
Spirou et Fantasio, tome 10 : Les pirates du silence 11 3.27
Spirou et Fantasio, tome 11 : Le gorille a bonne mine 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 12 : Le nid des Marsupilamis 15 4.00
Spirou et Fantasio, tome 13 : Le voyageur du mésozoïque 9 3.61
Spirou et Fantasio, tome 14 : Le prisonnier du Bouddha 8 4.38
Spirou et Fantasio, tome 15 : Z comme Zorglub 9 4.39
Spirou et Fantasio, tome 16 : L'ombre du Z 9 4.56
Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 18 : Qrn sur Bretzelburg 13 4.65
Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac 11 4.27
Spirou et Fantasio, tome 20 : Le faiseur d'or 9 3.33
Spirou et Fantasio, tome 21 : Du glucose pour Noémie 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 22 : L'abbaye truquée 7 3.43
Spirou et Fantasio, tome 23 : Tora Torapa 8 4.19
Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou 5 2.60
Spirou et Fantasio, tome 25 : Le gri-gri du Niokolo-Koba 7 3.50
Spirou et Fantasio, tome 26 : du cidre pour les étoiles 9 2.44
Spirou et Fantasio, tome 27 : L'ankou 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 28 : Kodo, le tyran 7 4.29
Spirou et Fantasio, tome 29 : Des haricots partout 10 4.05
Spirou et Fantasio, tome 30 : La ceinture du grand froid 10 2.60
Spirou et Fantasio, tome 31 : La boîte noire 8 1.94
Spirou et Fantasio, tome 32 : Les faiseurs de silence 7 1.93
Spirou et Fantasio, tome 33 : Virus 13 3.73
Spirou et Fantasio, tome 34 : Aventure en Australie 9 3.22
Spirou et Fantasio, tome 35 : Qui arretera Cyanure ? 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 38 : La jeunesse de Spirou 7 2.57
Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 40 : La frousse aux trousses 11 4.18
Spirou et Fantasio, tome 41 : La vallée des Bannis 10 4.45
Spirou et Fantasio, tome 42 : Spirou à Moscou 11 3.82
Spirou et Fantasio, tome 43 : Vito la Déveine 10 3.65
Spirou et Fantasio, tome 44 : Le Rayon noir 10 2.90
Spirou et Fantasio, tome 45 : Luna Fatale 15 4.43
Spirou et Fantasio, tome 46 : Machine qui rêve 16 2.97
Spirou et Fantasio, tome 47 : Paris sous-Seine 12 2.92
Spirou et Fantasio, tome 48 : L'homme qui ne voulait pas mourir 12 3.00
Spirou et Fantasio, tome 49 : Spirou et Fantasio à Tokyo 13 2.46
Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z 10 2.65
Spirou et Fantasio, tome 51 : Alerte aux Zorkons 9 2.89
Spirou et Fantasio, tome 52 : La face cachée du Z 4 2.50
Spirou et Fantasio, tome 53 : Dans les griffes de la vipère 5 3.10
Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley 2 4.00
Spirou et Fantasio, tome 55 : La colère du Marsupilami 3 4.00