46 491 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 36 : L'Horloger de la comète
 

Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comèteAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comèteMoins trash que "Qui arrétera Cyanure", cet opus, "L'horloger de la comète" se démarque davantage par son humour omniprésent.
Des gaffes d'Aurélien de Champignac, aux facéties du schnouffelaire ( orthographe incertaine ), en passant par les sautes d'humeur de Fantasio, tout est réuni pour passer une agréable moment.

Le scénario n'a rien de génial à mon sens. L'action est relativement linéaire, et ce voyage dans le passé, tel qu'il nous est présenté, est un peu repompé d'autres œuvres.
L’atmosphère, à l'image de la majorité des albums de Tome et Janry, est très travaillée. Cela est rendu par des couleurs recherchées, des situations abracadabrantes et des dessins humoristiques très vifs.

Un scénario pas très original, mais dont le génie est de faire intervenir Aurélien de Champignac, des décors et des personnages d'arrière plan très attachants, une bestiole, le schnouffelaire, très amusant, bref il y a de quoi passer un très bon moment !


Chronique rédigée par |fred| le 01/07/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de |fred|Reflet de l'avatar de |fred|
Statistiques posteur :
  • 86 (100,00 %)
  • Total : 86 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 1,27
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.36
Dépôt légal : Janvier 1986

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète, lui attribuant une note moyenne de 3,36/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 5 2016
   

A nouveau, Tome & Janry frappent fort en nous offrant ce truculent album. Les auteurs poursuivent leur relecture du folklore franquinien en proposant cette fois-ci un voyage en Palombie, mais la Palombie du XVIe siècle en compagnie d'Aurélien, voyageur temporel et neveu de Champignac venu du futur. Pas de Marsupilami au programme, mais une antithèse de l'adorable marsupial, le Snouffelaire, bestiole loufoque, goinfre et pétomane, propice aux meilleurs gags, regrettons qu'elle n'ait eu que deux apparitions dans cette série !

Autre force de l'album, et constante de la période Tome & Janry, la galerie de personnages. Pensons au bourreau, héritier de l'ineffable Dr Kilikil de 'QRN sur Bretzelburg' ; mais aussi à Don José Concuaque, parodie de José Dutillieux, directeur du concept du 'Journal de Spirou' et soutien de Broca (contre Tome & Janry) après le départ de Fournier, qui avait pour habitude de langage d'employer dans ses phrases des "Comme quoi que". La caricature a fait date puisque à en croire notre duo, 'Don José' devint à la suite de cet album, le sobriquet par lequel les auteurs du Journal dénommaient Dutillieux. N'oublions pas enfin, les formidables caricatures de Yankees qui tentent d'abattre le vaisseau temporel (KRABARDAF !).

Un album décapant donc, à la fois drôle, dépaysant et solidement mis en image !

23 10 2013
   

J'avoue que je suis un peu déçu, je m'attendais à mieux pour une histoire de Spirou et Fantasio ayant pour thème le voyage dans le temps. Il y a finalement peu de rebondissements vraiment dignes de ce nom, c'est assez conventionnel et prévisible.

Je vais donner un avis rapide sur le dessin et la colorisation : c'est du tout bon, et de toutes façon les auteurs n'en sont pas à leur coup d'essai. C'est maîtrisé, c'est bien fait, rien à redire. Par contre, je pense qu'il y a largement matière à critique dans le scénario.

Encore une fois, Tome et Janry auraient sûrement pu, à mon avis, faire beaucoup mieux avec une idée à la base très séduisante. Malheureusement, c'est assez téléphoné, ne serait-ce que dès le début, ou Spirou et Fantasio tombent dans un sommeil profond à cause d'une grosse bouteille de chloroforme accidentellement brisée par Fantasio. Moi, j'ai tout de suite vu là le réveil compliqué, sans repères, et cette grosse question : était-ce un rêve ou la réalité ? Bref, du déjà vu.

Et puis finalement, peu d'autres effets de style dans cette histoire. Ah oui, le fait que Champignac le jeune, Adrien, n'a pas les mêmes moustaches que Champignac le vieux, Pacôme. Un gag piqué aux dupond/t de Tintin ? Mouais.

Bon, on va pas passer le réveillon là-dessus, c'est une histoire honnête, ni plus ni moins. On regrettera que le thème du voyage dans le temps soit aussi bâclé, et puis on passe au tome suivant.

17 6 2011
   

J'ai trouvé que le rythme de cet album était bien dosé, bien que l'idée de base, à savoir un petit voyage dans le temps qui met les héros dans une époque avec laquelle ils sont forcément en décalage, est un peu éculée. Toutefois, la rencontre avec cette Palombie du XVIème siècle est un prétexte à de bons moments d'humour, tout comme la rencontre avec Aurélien de Champignac et de son animal improbable. Il y a certes des moments un petit peu gros, et le prétexte même de ce voyage en Palombie est un petit peu léger. Comme dans beaucoup d'albums de l'ère Tome et Janry, j'ai l'impression que l'on reprend une idée de l'ère Franquin pour légitimer de nouvelles histoires : après le retour d'héléna, après celui de Seccotine, après une histoire dans Champignac, c'est la Palombie qui revient sur le devant de la scène (sans d'ailleurs que ce soit pleinement justifié).

Côté dessins, ils sont bien réalisés, certes, mais je trouve dommage que le Champignac ait exactement le même physique que son oncle, à la moustache près. Disons que l'on a l'impression que les auteurs ne se sont pas foulés pour inventer un nouveau personnage.

Ca reste un bon moment de détente, mais un cran en-dessous des deux premiers tomes signés par Tome et Janry.

3 8 2010
   

Je ne comprends pas très bien les mauvaises notes données à cet album de "Spirou et Fantasio". On a affaire à un très bon tome mélant avec bonheur la science-fiction, l'humour et l'inventivité.

Spirou, Fantasio et Spip vont devoir aider Aurélien de Champignac, neveu du comte, voyageur venant du futur, dans ses péripéties temporelles. Nous allons donc assister à des pérégrinations jusqu'à la Palombie du XVIè siècle !

Le scénario est plaisant, l'humour est omniprésent et les graphismes très beaux. C'est du bon travail !

6 12 2009
   

Tentant de découvrir un peu plus cette série, que je connais très peu, j’ai emprunté cet album au C.D.I. de mon collège, qui a pourtant, il faut le dire, une couverture super moche (c’est quoi ça, c’est pas du tout vendeur), mais un titre accrocheur.
En ouvrant l’album je me rends compte que… je l’ai déjà lu. Mais ce n’est pas grave, je me replonge dans l’album avec plaisir et avec un vague souvenir de voyage dans le temps avec le descendants de Champignac.
Comme je l’ai déjà dit j’apprécie beaucoup le trait de Janry qui est très claire et très lisible.
Comme pour l’album « Vito la déveine » je ne trouve pas le scénario très original ni très recherché mais ça se laisse lire avec un sourire au coin : l’histoire ne se prend pas la tête avec les « paradoxes temporels » c’est agréable à lire et distrayants.
Pas un chef d’œuvre, mais une bd qui remplit son rôle : je conseille l’emprunt de cet album

30 8 2007
   

Aurélien de Champignac revient du futur pour prélever des germes dans le but de les préserver et ainsi enrayer le processus de désertification de la planète. L'histoire quoi que l'on veuille est un peu farfelu, mais c'est assez original de voir nos 2 compères suivrent Aurélien pour se balader dans le passé. Et arriver dans ce 16ème siècle, nos héros se font systématiquement capturer respectivement par les indigènes puis par les Portugais.

Et cet album est pour ma part plutôt réussi, notamment l'humour qui est très présent dans le passé comme dans le futur et on en arrive à quelques délires ou Fantasio se prend pour James bond et l'apparition du schnouffelaire croisement entre un fox à poil ras et plusieurs variétés de porcidés. L'humour présent du début jusqu'a la fin remonte clairement le niveau et relire l'horloger de la comète est un vrai plaisir.
Excepté l'humour, le scénario est catastrophique les évènements se succèdent trop vite et on en arrive à ne plus rien comprendre lorsqu'on fait la connaissance de Amédée espion Français. Comme si le destin de Spirou et Fantasio était tracé, rencontrer en pleine jungle Palombienne les Indiens, puis les Colons et enfin un espion français! Enfin sans ce scénario, se ne serai pas du Spirou et fantasio. Pour finir les dessins sont bons et on apprécie de lire l'album car il est plaisant.

10 5 2007
   

Nos héros voyagent dans le temps. Cela peut paraître fou, mais c'est bien ce qui se passe dans cette nouvelle aventure. Pour l'occasion, Tome et Janry inventent deux nouveaux personnages, Aurélien, le neveu du Comte de Champignac, et le Schnoufelaire (bien qu'amusant, il est loin d'égaler le Marsupilami).

Spirou et Fantasio sont également de retour en Palombie (pays qu'ils n'ont plus visité depuis l'ombre du Z). Mais celà n'a rien à voir avec la Palombie que l'on a connu, car c'est celle du 16ème siècle. L'humour est très présent dans cet album (Fantasio déclarant s'appeler James Bond) et sonne bon.

Le scénario de Tome est très bon (même si il était difficile de faire mieux que l'excellent Qui arrêtera Cyanure?) et le dessin de Janry toujours excellent.

18 2 2007
   

C’est avec cet album que le duo Tome et Janry a vraiment pris ses marques avec la série. Cet épisode marque fondamentalement « l’envol » du duo.
Tout d’abord, le scénario est très inventif : l’idée du voyage dans le temps aurait pu tomber dans la facilité, il n’en est rien. Les auteurs innovent en intégrant au récit le descendant du comte de Champignac : Aurélien ; d’ailleurs, ce personnage est assez bien vu. Cependant, je trouve que l’histoire ne décolle vraiment qu’avec le transfert en Amérique du Sud 5 siècles avant notre époque. A partir de ce moment, c’est dynamique, enlevé, totalement loufoque.
Car il est vrai : l’humour est au rendez-vous. Les auteurs inventent un nouvel animal le Snoufflaire qui fait des bulles avec son arrière-train. Cet animal est un hommage à peine déguisé au Marsupilami, notamment dans la séquence des piranhas. Les scènes qui se déroulent dans la forteresse portugaise sont également très drôles. Les auteurs jouent à fond la carte du comique de situation. Quant à la fin, elle est particulièrement réussie et utilise parfaitement le postulat de départ.
Un album très vivement conseillé…

27 2 2005
   

Complétant petit à petit ma collection, je viens de découvrir ce tome n°36 des aventures de Spirou et Fantasio. Je dois dire que ma première lecture de cet épisode m'a dérouté tant l'ensemble de cet album m'avait paru indigent, ce dont je n'avais pas l'habitude avec les "Spirou et Fantasio" de Tome et Janry. En effet, l'histoire m'avait paru fort linéaire, sans rebondissement et peu palpitante.

Et puis en relisant à nouveau ce tome, je l'ai apprécié d'avantage que lors de ma première lecture. Certes, il n'est pas aussi réussi que d'autres albums, mais il reste très divertissant et il permet de passer un bon moment de lecture. On y retrouve une bonne dose d'humour et les dessins sont plutôt réussis, même s'ils n'atteignent pas encore la qualité de ceux d'albums comme "La frousse aux trousses", par exemple.

Pour conclure, je dirai donc qu'il s'agit d'un album moyen, assez divertissant, dont la suite, "Le réveil du Z", est autrement plus réussie. A lire pour les fans !

6 2 2003
   

C'est loin d'être le meilleur tome de Spirou réalisé par Tome et Janry, pas le plus mauvais non plus. Mais cette histoire de voyage temporel sent beaucoup trop le réchauffé à mon goût! Ce qui sauve l'album et fait de sa lecture un agréable moment, ce sont les gags, plutôt bien foutus et l'énergie déployée dans le dessin. Et puis, il y a quelques trouvailles interessantes comme cet étrange animal le "schnouffelaire", on dirait presque un animal inventé par Franquin. Le neveu de Champignac, qui ici, n'arrive pas vraiment à se démarquer de son aeuil reviendra de manière plus convainquante dans un autre album, autrement plus réussi : le réveil du Z.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Spirou et Fantasio 2 4.25
Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub 1 4.00
Spirou et Fantasio, tome 1 : Quatre aventures de Spirou et Fantasio 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac 15 4.10
Spirou et Fantasio, tome 3 : Les chapeaux noirs et 3 autres aventures... 4 3.13
Spirou et Fantasio, tome 4 : Spirou et les héritiers 15 4.27
Spirou et Fantasio, tome 5 : Les voleurs du Marsupilami 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros 12 3.75
Spirou et Fantasio, tome 7 : Le dictateur et le Champignon 16 4.44
Spirou et Fantasio, tome 8 : La mauvaise tête 15 3.73
Spirou et Fantasio, tome 9 : Le repaire de la Murène 12 4.13
Spirou et Fantasio, tome 10 : Les pirates du silence 10 3.25
Spirou et Fantasio, tome 11 : Le gorille a bonne mine 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 12 : Le nid des Marsupilamis 15 4.00
Spirou et Fantasio, tome 13 : Le voyageur du mésozoïque 9 3.61
Spirou et Fantasio, tome 14 : Le prisonnier du Bouddha 8 4.38
Spirou et Fantasio, tome 15 : Z comme Zorglub 9 4.39
Spirou et Fantasio, tome 16 : L'ombre du Z 9 4.56
Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 18 : Qrn sur Bretzelburg 13 4.65
Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac 11 4.27
Spirou et Fantasio, tome 20 : Le faiseur d'or 9 3.33
Spirou et Fantasio, tome 21 : Du glucose pour Noémie 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 22 : L'abbaye truquée 7 3.43
Spirou et Fantasio, tome 23 : Tora Torapa 8 4.19
Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou 5 2.60
Spirou et Fantasio, tome 25 : Le gri-gri du Niokolo-Koba 7 3.50
Spirou et Fantasio, tome 26 : du cidre pour les étoiles 9 2.44
Spirou et Fantasio, tome 27 : L'ankou 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 28 : Kodo, le tyran 7 4.29
Spirou et Fantasio, tome 29 : Des haricots partout 10 4.05
Spirou et Fantasio, tome 30 : La ceinture du grand froid 10 2.60
Spirou et Fantasio, tome 31 : La boîte noire 8 1.94
Spirou et Fantasio, tome 32 : Les faiseurs de silence 7 1.93
Spirou et Fantasio, tome 33 : Virus 13 3.73
Spirou et Fantasio, tome 34 : Aventure en Australie 9 3.22
Spirou et Fantasio, tome 35 : Qui arretera Cyanure ? 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 38 : La jeunesse de Spirou 7 2.57
Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 40 : La frousse aux trousses 11 4.18
Spirou et Fantasio, tome 41 : La vallée des Bannis 10 4.45
Spirou et Fantasio, tome 42 : Spirou à Moscou 11 3.82
Spirou et Fantasio, tome 43 : Vito la Déveine 10 3.65
Spirou et Fantasio, tome 44 : Le Rayon noir 10 2.90
Spirou et Fantasio, tome 45 : Luna Fatale 15 4.43
Spirou et Fantasio, tome 46 : Machine qui rêve 16 2.97
Spirou et Fantasio, tome 47 : Paris sous-Seine 12 2.92
Spirou et Fantasio, tome 48 : L'homme qui ne voulait pas mourir 12 3.00
Spirou et Fantasio, tome 49 : Spirou et Fantasio à Tokyo 13 2.46
Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z 10 2.65
Spirou et Fantasio, tome 51 : Alerte aux Zorkons 9 2.89
Spirou et Fantasio, tome 52 : La face cachée du Z 4 2.50
Spirou et Fantasio, tome 53 : Dans les griffes de la vipère 5 3.10
Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley 2 4.00
Spirou et Fantasio, tome 55 : La colère du Marsupilami 3 4.00