46 357 Avis BD |20 092 Albums BD | 7 870 séries BD
Accueil
Tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac
 

Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à ChampignacAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à ChampignacLe premier Grand Spirou, indéniablement.
Certes, le dessin est encore peu détaillé, les couleurs ont vieilli mais ....

Comment contester le génie incroyable de Franquin ??Il a réussi en un album à poser tous les presonnages secondaires (Duplumier, le maire ...) et principaux (le comte) d'une série qui compte 46 albums sans compter les hors séries (au nombre de deux)

Le génie de cet album tient autant à l'histoire, originale, magique, teintée d'une ambiance particulière, qu'a la mise en valeur de tous ces nouveaux personnages que l'on retrouve aujourd'hui encore avec le même plaisir !

Le dessin est vraiment du style école Belge ! C'est encore le franquin des débuts, celui que l'on aura jusqu'au tome 13 (bien que l'évolution sera palpable dans chaque album), et que l'on retrouvera dans ses travaux pour Casterman ("Modeste et Pompon")

Le scénario est super ! Bien sur, un comte plus ou moins fous avec des potions plus loufoques les unes que les autres, cela semble à première vue sympa sans plus !
Mais en réalité, de par l'ambiance créée, par les personnages mis en scène et par les multiples rebondissements, on obtient un album à l'action soutenu !

Le premier vrai Spirou pour moi !!
A lire !


Chronique rédigée par |fred| le 17/07/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 86 (100,00 %)
  • Total : 86 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.10
Dépôt légal : Janvier 1951

Avis des lecteurs

15 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac, lui attribuant une note moyenne de 4,10/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 5 2019
   

Alors oui, c'est la première grande histoire complète de Spirou par Franquin. Elle pose déjà pas mal de bases de la série et non des moindres : la creation du personnage du comte de Champignac, son château, les champignons, des personnages comme le maire ou M.Duplumier...
C'est une histoire bien enlevé, dynamique mais où Franquin, bien que déjà très talentueux, est encore en train de se faire la main. Le récit est encore un peu maladroit (surtout en 1ère partie ), les cases un peu vides de décors...
Mais on passe déjà un bon moment distrayant et agréable. Franquin a aussi le talent de créer de bons personnages secondaires comme par exemple le romanichel qui est particulièrement bien campé.

30 11 2011
   

Il est courant de dire que si ce n'est pas Franquin qui a crée Spirou, c'est Franquin qui a posé les bases de son univers. Je ne puis qu'être d'accord avec cette analyse. Et si un album est fondateur, c'est bien celui là.
Première apparition du Comte de Champignac (même si dans les premières pages il n'est que Baron), première aventure à Champignac, première apparition des principaux habitants de Champignac, premier discours fleuve du Maire...
Or si Spirou a tant de succès, c'est entre autre grâce à la richesse et au potentiel de son univers. D'ailleurs les seuls auteurs qui se sont éloignés de ce monde (Nic et Cauvin) ne sont pas arrivés à convaincre.
C'est le début d'une grande histoire.
C'est vrai, le graphisme n'est pas encore totalement fixé, les personnages du Comte et de Fantasio sont assez allongés, le style est encore naïf, mais la patte du futur maître est déjà là: grand sens du mouvement, les cases sont vivantes, animées, le trait est efficace.
Un bel album qui pose les bases d'un bel univers, et que tout fan de Spirou se doit de posséder.

13 5 2011
   

Voilà donc le premier album de cette série très classique que je découvre. Autant dire que je ne suis pas tombé de ma chaise. Mais peut-être ce sentiment est-il dû au fait que j'ouvre pour la première fois cet album sur le tard et que, ayant fait le deuil de mon enfance, j'ai un peu de mal à me retrouver dans cet univers enfantin, créé il y a quelques années déjà.

Sur l'histoire en elle-même, il y a pourtant quelques éléments intéressants, comme par exemple le fait de se retrouver plongé dans un univers qui devient vite loufoque compte tenu des agissement d'un mystérieux sorcier. Franquin crée ainsi, en un nombre très réduit de pages, une certaine attente de la part de ses jeunes et moins jeunes lecteurs, et finalement, on se prend au jeu. En revanche, dans cet album, il y clairement deux histoires : une qui consiste à découvrir qui est à l'origine des événements étranges du village et une autour de ce vol de la fameuse potion. Si la première est sympathique, la seconde en revanche n'apporte pas grand chose et est un peu forcée. On sent que le format de cette histoire devait, à l'origine, paraître dans un périodique, sous forme de quelques pages par semaine ou par mois. La réunion de toutes ces pages dans un album unique le rend de fait déséquilibré et un peu longuet, avec des histoires qui s'articulent mal entre elles. C'était aussi d'ailleurs un peu le cas avec le premier Tintin.

Concernant les personnages, j'ai l'impression que Fantasio est le héros de l'histoire : c'est lui que l'on reconnaît dans la rue, qui est célèbre, c'est lui qui subit les expériences. Ce sentiment s'estompe en seconde partie lorsque Spirou se lance à la poursuite du voleur. Le baron/comte/marquis (selon les phylactères) de Champignac ne me paraît pas attachant à ce stade et sa relation avec Spirou est pour le moins surprenante. Ennemi un temps, ils deviennent copains comme cochons en seconde partie.

Après tout, ce n'est qu'un premier album. Il n'est pas étonnant que les personnalités et les relations doivent encore être travaillées, tout comme les décors, que j'ai trouvé peu recherchés (combien de vignette sur fonds bleu, sans arrières-plans ?).

19 11 2010
   

Premier chef d'oeuvre du maître et tournant dans les aventures de spirou et fantasio. En effet dans ce tome Franquin instaure son univers et rompt avec les précédentes aventures. Tout d'abord il innove dans le découpage mais écrit la première grande aventure de spirou. De plus il met en place les personnages qui formeront la charpente de cette série: le comte de champignac, le maire, duplumier... Il montre ainsi qu'il reprend la série avec son style et la fait entrer dans une nouvelle ère: l'ère franquin qui ne sera jamais dépassé.

J'ai bien aimé le changement de narration vers le milieu de l'album quand on passe du village provencial calme où l'invention de De Champignac passe inaperçu à la ville où se multiplie les actes malhonnêtes. On constate aussi le début d'un sujet que Franquin a beaucoup traité à savoir l'intolérance. On voit les champignaciens prête à battre le pauvre gitan qui n'a rien demandé. L'idée du petit malfrat qui devient d'un coup surpuissant est très bonne aussi.

Les dessins sont très bien mais pas encore abouti. On a quand même droit à de très belles cases digne des chef d'oeuvres à suivre. Un très bon album indispensable!!!

13 11 2010
   

La première grande aventure de la saga Spirou. Franquin se fait aider pour ce scénario, qui marque l'apparition du monde de Champignac (le village, le comte, le maire...).
Un épisode fondateur, qui a beaucoup de charme malgré des dessins globalement dâtés.
Techniquement, il utilise, chose quasi inédite, la technique des deux vignettes par ligne.
Le scénario part un peu dans tous les sens, mais l'imagination de Franquin est débordante.

Il y a un sorcier à champignac est important et marque le vrai départ des aventures de Spirou et Fantasio.

7 3 2010
   

Un des premiers Spirou que j'ai lus. Comment peut-on ne pas être séduit par le style graphique de Franquin? Voici le tout premier album en 44 pages de la série, et à l'époque de sa sortie, il était le numéro 1. Puis, l'album "Spirou et Fantasio", véritable tome 1, a été supprimé et remplacé par "4 aventures de Spirou et fantasio", et les hors série 1 et 2.
Bref, ce tome introduit Champignac, son maire, le comte ( qui est pris pour un fou au début), Duplumier, Dupilon, et les produits X1 et X2! Voilà un des meilleurs tomes de la série, que j'ai emprunté à l'époque puis vite retrouvé en achetant le tome 2 de l'intégrale.
Les dessins sont un peu hésitants mais magnifiques. C'est la deuxième fois (la première c'était "Mystère à la frontière" dans Spirou, mais pas en album) que la méthode de découpages "deux cases par bande" est utilisée.
Un album que je retiendrais longtemps, même si ça fait longtemps que je l'ai lu.

27 1 2010
   

Mouais...
Cet album fait suite à ma lecture du tome 1 de "L'intégrale de Spirou & Fantasio" et si en intégrale les premiers Spirou sont hyper intéressant (du point de vue d’un BDphile), si on veut une bonne histoire du petit Groom, il ne faut pas lire les premières histoires.
Une fois passez la très belle couverture (qui a sûrement été faites plus tard vu le trait qu'a Franquin dessus), dans l’album on a encore un dessin influencé par Jijé (très ligne claire). L'histoire elle est ridicule : plein (trop) de rebondissements, l'histoire part dans tous les sens, elle est sans queue ni tête (en plus le comte triche en se dopant et après il est champion du monde, c'est pas juste), c'est très dure de s'y intéresser car cette histoire à été dessiné pour un journal, pour tenir les lecteurs en haleine chaque semaine et pas POUR SORTIR EN ALBUM...
Et qu'on viennent pas me dire que cet album est génial car il introduit l'univers de Champignac : il est sympathique sans plus...

un bdphile :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
17 6 2009
   

Excellent album que ce tome 2 de "Spirou et Fantasio" vu que Franquin et Jean Darc (vu que c'est d'après son scénario qu'a été réalisé cet album) nous inventent le petit monde de Champignac, qui sera très récurrent dans la série. On trouve donc pour la 1ère fois le Comte, le Maire et Duplumier (et je me demande si ce n'est pas Dupilon qui apparaît à un moment). De plus, l'histoire est bien construite, et captivante (je me souviens, quand j'étais petit, je l'avais dévorée). Les dessins se sont de plus améliorés depuis le tome 1.
Un deuxième tome excellent donc, culte pour les fans.

2 6 2009
   

Vraiment, on a affaire ici à un tome de qualité. De tous ceux qui débutent cette série, c'est le plus construit, le plus complet, le plus achevé.
Les personnages sont plus profonds, l'étrange s'ajoute à l'habituel humour, lui aussi de qualité.
Le décor, majoritairement à Champignac, contribue à l'excellence du récit.
Et le rythme effréné, l'importance de chacun dans son domaine (Spirou pour la réflexion, Fantasio pour l'action, Spip pour un peu les deux, mariés au délicieux Comte de Champignac, ça tient la route (au code déroutant avec un seul feu rouge au village, allons, Monsieur le maire...).
Bref, avec Franquin, on se lance dans la grande aventure, la vraie, un cocktail bien dosé de légèreté et de dérision, adjoints à un scénario tout à fait bien construit.
C'est donc un livre à conseiller, vous m'aurez compris.

30 11 2008
   

Depuis 1946, Franquin a succédé à Jijé dans la tache de réaliser Spirou. Ainsi de nombreuses histoires furent produitent de 1946 à 1950 (date du présent tome). Toutefois là où l'on découvre le génie créatif de Franquin, c'est bien avec ce tome ! L'histoire, reprenant au passage un scénario de Jean Darc (un parent de Jijé), nous introduit l'inimitable Champignac en Cambrousse et son Comte exentrique. Dont ses mystérieues expériences sont l'axe central de l'intrigue. Le côté enfantin, quoiqu'encore présent, s'est estompé beaucoup à l'inverse de sa production précédente. Et le seul vrai défaut c'est les quelques longueurs de la partie bruxelloise du récit.
Au niveau dessin, Franquin opte pour moins de case par planche laissant ainsi places à de spacieuses cases. Ces dernières sont remplis de très bon dessin, où l'on voit que Franquin s'est définitivement détaché du grand Jijé.
Donc en conclusion, ce tome est le premier où Franquin laisse sa pate si magique et intemporelle que l'on retrouvera dans le succulent Spirou et les Héritiers (Tome 4).

13 3 2008
   

Cet album a été scénarisé par le frère de Jijé. Il a un caractère pratiquement historique car il met en place l’univers de Champignac qui reviendra dans de nombreux albums. On y découvre le comte et ses inventions, le maire qui ne fait pas encore de discours enflammés ou Duplumier le fonctionnaire zélé ; tout ce qui fera la légende de la série.
Franquin semble se démarquer du style Jijé pour la première fois. Concernant le scénario, on commence à trouver les éléments fantastiques qui reviendront dans les autres albums que ce soit le X1 qui donne une force surpuissante ou le X2 qui fait vieillir (deux produits inventés par le comte).
Certes, on note une certaine naïveté, la série est loin d’avoir atteint son sommet. Mais cet épisode mérite d’être lu car il constitue sans nul doute le départ de ce qui va constituer la légende Spirou et Fantasio version Franquin.

3 5 2007
   

Après quelques courts récits, plus ou moins bons (cela dépend desquels), Franquin se lance enfin dans la grande aventure, et quelle grande aventure. Avec cet album, l’auteur est en train de mettre en place une partie de son univers tant au niveaux des lieux (le village de Champignac) qu'au niveau des personnages (Le comte, le maire de Champignac, Duplumier, …). D'ailleurs les nouveaux personnages ont déjà quelques caractéristiques qui seront développées par la suite, comme la passion du comte pour les champignons, et la manie des discours du maire.

Le dessin n’ est pas encore le meilleur que donnera Franquin, mais personnellement je le trouve bon. La première partie du scénario est assez mystérieuse (avec son sorcier) et je dois avouer que c’est celle que je préfère. Elle comporte quelques touches comiques, comme celle du lapin géant ou encore les tests sur Fantasio. La deuxième partie prend un aspect, lui, plus policier et permet de montrer les effets des deux inventions découvertes à la fin de la première partie, à savoir le X1 et le X2. L'humour y est toujours présent grâce à Fantasio entre autre.

Au total, cela nous donne un très bon album qui pose les bases du monde que va développer Franquin.

1 3 2007
   

Le premier vrai "Spirou et Fantasio" mais une histoire qui a un peu trop vieilli de nos jours.
J'aime beaucoup dans cet album son ambiance un peu désuette, son humour, son aspect "aventure au coin de la rue", son aspect fantastique grâce au Comte de Champignac et surtout la fantaisie qui se dégage du scénario et des personnages.
L'intrigue m'apparait cependant un petit peu confuse, un petit peu trop échevelée pour que je puisse considérer cet album comme un chef-d'oeuvre.
C'est une lecture plaisante, voire très plaisante par moments, mais je trouve sa construction et son rendu assez inégaux, avec de très bons passages mais aussi d'autres moments plus ennuyeux.

8 7 2003
   

Voilà la première longue aventure de Spirou & Fantasio et franchement c'est une belle réussite. Coécrite avec Jigé, on voit que le style graphique a fait un réel bond en avant depuis les premières courtes histoires.
Le découpage est classique, tout comme le trait dans le plus pur style de l'école belge. L'humour est au rendez-vous, peut être parfois un peu suranné mais à peine et puis c'est un album qui date de plus de 50 ans et forcément les codes en la matière ont changé.
Toutefois le ton est vraiment délicieux et cette BD se laisse lire avec beaucoup de bonheur.
Combien de BD actuelles pourront être lues dans 50 ans avec un plaisir égal ?

Les personnages sont hauts en couleurs et mélangent habilement la fiction et la caricature (le maire de Champignac est un loitain cousin des maires de Provence chers à Pagnol). De plus les réactions humaines sont toujours d'actualité avec notamment la façon dont le bohémien, l'étranger, est perçu par les locaux.

Fantasio n'est pas qu'un faire-valoir pour Spirou et l'équilibre de leur binôme est déjà bien au point.
Un très grand Spirou quoi...

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Spirou et Fantasio 2 4.25
Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub 1 4.00
Spirou et Fantasio, tome 1 : Quatre aventures de Spirou et Fantasio 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac 15 4.10
Spirou et Fantasio, tome 3 : Les chapeaux noirs et 3 autres aventures... 4 3.13
Spirou et Fantasio, tome 4 : Spirou et les héritiers 15 4.27
Spirou et Fantasio, tome 5 : Les voleurs du Marsupilami 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros 12 3.75
Spirou et Fantasio, tome 7 : Le dictateur et le Champignon 16 4.44
Spirou et Fantasio, tome 8 : La mauvaise tête 15 3.73
Spirou et Fantasio, tome 9 : Le repaire de la Murène 12 4.13
Spirou et Fantasio, tome 10 : Les pirates du silence 10 3.25
Spirou et Fantasio, tome 11 : Le gorille a bonne mine 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 12 : Le nid des Marsupilamis 15 4.00
Spirou et Fantasio, tome 13 : Le voyageur du mésozoïque 9 3.61
Spirou et Fantasio, tome 14 : Le prisonnier du Bouddha 8 4.38
Spirou et Fantasio, tome 15 : Z comme Zorglub 9 4.39
Spirou et Fantasio, tome 16 : L'ombre du Z 9 4.56
Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 18 : Qrn sur Bretzelburg 13 4.65
Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac 11 4.27
Spirou et Fantasio, tome 20 : Le faiseur d'or 9 3.33
Spirou et Fantasio, tome 21 : Du glucose pour Noémie 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 22 : L'abbaye truquée 7 3.43
Spirou et Fantasio, tome 23 : Tora Torapa 8 4.19
Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou 5 2.60
Spirou et Fantasio, tome 25 : Le gri-gri du Niokolo-Koba 7 3.50
Spirou et Fantasio, tome 26 : du cidre pour les étoiles 9 2.44
Spirou et Fantasio, tome 27 : L'ankou 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 28 : Kodo, le tyran 7 4.29
Spirou et Fantasio, tome 29 : Des haricots partout 10 4.05
Spirou et Fantasio, tome 30 : La ceinture du grand froid 10 2.60
Spirou et Fantasio, tome 31 : La boîte noire 8 1.94
Spirou et Fantasio, tome 32 : Les faiseurs de silence 7 1.93
Spirou et Fantasio, tome 33 : Virus 13 3.73
Spirou et Fantasio, tome 34 : Aventure en Australie 9 3.22
Spirou et Fantasio, tome 35 : Qui arretera Cyanure ? 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 38 : La jeunesse de Spirou 7 2.57
Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 40 : La frousse aux trousses 11 4.18
Spirou et Fantasio, tome 41 : La vallée des Bannis 10 4.45
Spirou et Fantasio, tome 42 : Spirou à Moscou 11 3.82
Spirou et Fantasio, tome 43 : Vito la Déveine 10 3.65
Spirou et Fantasio, tome 44 : Le Rayon noir 10 2.90
Spirou et Fantasio, tome 45 : Luna Fatale 15 4.43
Spirou et Fantasio, tome 46 : Machine qui rêve 16 2.97
Spirou et Fantasio, tome 47 : Paris sous-Seine 12 2.92
Spirou et Fantasio, tome 48 : L'homme qui ne voulait pas mourir 12 3.00
Spirou et Fantasio, tome 49 : Spirou et Fantasio à Tokyo 13 2.46
Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z 10 2.65
Spirou et Fantasio, tome 51 : Alerte aux Zorkons 9 2.89
Spirou et Fantasio, tome 52 : La face cachée du Z 4 2.50
Spirou et Fantasio, tome 53 : Dans les griffes de la vipère 5 3.10
Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley 2 4.00
Spirou et Fantasio, tome 55 : La colère du Marsupilami 3 4.00