46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 50 : Aux sources du Z
 

Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du ZAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du ZPour me situer, je suis un adorateur de la période Franquin, j'ai une certaine affection pour la période Fournier, je zappe la période Nic/Cauvin et je n'aime pas tout dans la période Tome/Janry. J'avais notamment trouvé que des albums comme le Rayon Noir (trop vaudevillesque) et surtout Machine qui Rêve ne collaient pas du tout à l'"univers Spirou" tel que je me le suis bâti.
Et je n'ai aimé aucun des albums de Morvan et Munuera jusqu'à présent car je trouvais le dessin tellement dynamique qu'il m'agaçait très vite et parce que les scénarios me semblaient parfois trop ancrés dans la mode actuelle et donc très vite démodables (à Tokyo surtout), trop centrés sur l'action à tout prix et globalement peu crédibles ni captivants.

Pour le cas précis de Aux sources du Z, c'est très spécial.
Je persiste à trouver le dessin de Munuera techniquement bon mais toujours aussi agaçant à mon goût par un excès de dynamisme. Les personnages ont l'air d'être tous des boules de nerfs immatures et épuisantes.
Quant au scénario, c'est là que je suis indécis.
J'ai passé un moment de plutôt bon divertissement. Le récit est dense. Malgré quelques petites facilités, il est accrocheur et plaisant. Il permet en outre de revisiter avec un petit brin de nostalgie beaucoup d'épisodes de la période Franquin. J'ai juste été un peu agacé par les jeux de mots assez minables et surtout forcés de Spip sur la fin.
Mais...
Mais Yann et Morvan commettent avec cet album ce que je considère comme un vrai sacrilège. Ils font carrément exploser le Spirou et Fantasio tel que je l'aime, ils se l'approprient avec trop d'égoïsme à mon goût, détruisant, que dis-je, annihilant tout pour le refaire à leur sauce, dénaturant totalement le personnage principal, et pire allant même jusqu'à s'attaquer aux albums passés de Franquin. Pour cela, je les déteste. Je déteste cette fin que je ne veux PAS voir dans la série principale de Spirou. Je l'aurais acceptée avec un grand sourire (mais sans grande passion) dans un one-shot de la série parallèle "une aventure de spirou et fantasio par..." mais PAS dans la série principale. Car elle implique trop de changements, elle détruit tout ou presque de ce qui a été fait auparavant. Pour mieux faire renaître le personnage, les auteurs ont cru bon de le "tuer" au sens figuratif.
Audacieux, certes, mais je ne l'accepte pas, je le refuse et j'espère que, comme pour "Machine qui Rêve" que je rejette également au sein de la série principale de Spirou, cet album sera tout simplement ignoré par la suite.


Chronique rédigée par Ro le 05/11/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 941 (79,08 %)
  • 165 (13,87 %)
  • 84 (7,06 %)
  • Total : 1190 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.65
Dépôt légal : Novembre 2008

Avis des lecteurs

10 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z, lui attribuant une note moyenne de 2,65/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 3 2015
   

Habituellement, je suis assez bon public lorsque des auteurs tentent de renouveller le style d'un série aussi ancienne que celle-ci. Surtout lorsque c'est fait avec une intention louable, celle de rendre hommage à tous les auteurs qui se sont succédés. Avec cette histoire de voyage dans le temps, on sent bien cette volonté de rendre hommage progressivement à ceux qui se sont attaqués à "Spirou et Fantasio". De façon plus accessoire, cela permet également d'établir un lien entre Pacôme de Chapignac, Zorglub, et Flanner, cette dernière ayant débarqué de nulle part dans l'album "Paris Sous Seine". J'ai d'ailleurs bien aimé le souci graphique : la physionnomie de Spirou change avec les époques que l'on remonte et le dernier présenté est bien celui que l'on trouve tout au début de la série. Tout cela part donc d'une bonne idée...

... mais qui n'est pas aboutie. Tout simplement parce que Spirou, dans son voyage dans le temps, tente d'éviter un paradoxe temporel, alors que l'auteur lui-même se vautre lamentablemant dans les méandres du temps. Comment expliquer en effet que Spirou, lorsqu'il était jeune, avait peu ou prou le même âge que Champignac ? Comme expliquer que lui, malgré toutes ses aventures n'a quasiment pas vieilli alors que Champignac arbore une chevelure blanche ? Comment expliquer que cela lui arrive lorsqu'il décide, justement, de créer un paradoxe temporel ? Et comment continuer la série après une telle conclusion ? Ce qui est dommage, c'est que le scénariste a voulu faire absolument un hommage, quitte à sacrifier son scénario, qui du coup ne tient plus la route deux secondes... Le problème, c'est qu'en sacrifiant son scénario, il met à mal toute l'histoire de la série, et compromet son avenir : c'est quand même assez fort dans un seul album.

J'aime quand les auteurs s'amusent avec une série patrimoniale pour tenter d'autres choses, pour surprendre le lecteur. Mais ici, c'est tellement grotesque que ca déçoit plus que ça ne surprend.

30 10 2011
   

"Aux sources du Z" est le cinquantième album de "Spirou et Fantasio". Il s'agit du dernier tome réalisé par le duo Morvan-Munuera.

Zorglub appelle nos amis Spirou et Fantasio à la rescousse. Pour sauver une personne gravement malade, nos héros devront retourner dans le temps et revivre leurs propres aventures !

Je suis d'accord avec certains avis, j'aurais préféré lire cette aventure comme un "one-shot" d'une série parallèle et non présente dans l'historiographie officielle. L'histoire (qui devait s'appeler au départ "Spirou, ami, toujours, partout") est vraiment étrange mais a le mérite d'être originale. Las, elle est très mal exploitée. Le duo d'auteurs casse la série. Les bonds temporels sont inintéressants et les remarques de Spip sont débiles. La fin est aussi HONTEUSE et dénature l'esprit original.

Morvan et Munuera n'ont pas fait un bon travail sur notre série fétiche. Il était temps de le leur enlever.

13 8 2010
   

Je rejoins ro et difool. Dans tous les spirous que j'ai pu lire, j'ai bien aimé la période Franquin ainsi que Tome et Janry. J'avais arrêté les spirous depuis l'album bizarre de T et J "Machine qui rêve". J'ai alors décidé de m'acheter un titre du nouveau trio Morvan, Yann et Munuera afin de voir si comme je pouvais le voir sur le site, les albums étaient autant moyens. Et pas de surprise ce tome est réellement moyen dans le dessin mais, surtout dans le scénario.

Je ne dis pas que je n'apprécie pas les graphismes de Munuera mais, je n'arrive pas à m'y faire, je trouve que l'ensemble ressemble "à du Franquin dessiné par des amateurs souhaitant re-stylisé la série". Je n'adhère donc pas du tout aux traits de notre artiste mais, je remarque l'effort du dessinateur pour redessiner les scènes qui se sont déjà produites en respectant les albums précédents.

Du côté du scénario, nous sommes saisis face à une bizarrerie sans nom. Ce qui me saute à l'esprit c'est surtout Pacôme qui devient dans l'album un vrai souffre douleur de Zorglub. Ce fait m'a vraiment étonné, car je ne voyais pas du tout leurs relations ainsi dans les précédents albums. La bonne idée des scénaristes fut le voyage dans le temps, seul intérêt du tome où on prend plaisir à revoir des aventures sous un autre angle. Mais mise à part cette bonne idée, je ne réponds plus de rien. L'aventure se résume à des souvenirs des anciens épisodes, à des rajouts inutiles comme Spirou qui embrasse Secotine qui est alors bouche bée..., ou encore miss Flanner qui finit par épouser Spirou... La fin est d'ailleurs le plus symptomatique de l'album : du grand n'importe quoi avec comme conclusion fabuleuse "c'est reparti". La fin est totalement incohérente et absurde.

Pour conclure un album décevant et un triste destin pour la série. Je rejoins cependant Ro par le fait que cette album aurai été intéressant pour la collection "une aventure de Spirou et Fantasio par".

20 3 2010
   

Les 40 premières planches de cet album sont splendides. Zorglub est de retour, et de plus il y a un mulittude d'allusions à Franquin. Le voyage temporel est très bien fait, les dessins sont excellents et revisitent des scènes des albums de Franquin avec des cadrages différents. j'ai éclaté de rire en lisant les jeux de mots de Spip, par rapport aux noms des anciens tomes. La fin m'a surpris et gêné. elle bouleverse toute la série et passe les 49 tomes qui ont précédé à la trappe. maintenant, il faut que Yoann et Vehlmann tentent de faire une suite cohérente. Mais pourquoi Spirou a t-il des cheveux blancs à la fin?
Ils nous en auront fait voir de toutes les couleurs, Morvan et Munera!

17 2 2010
   

Je suis complètement d'accord avec mister B. C'est le meilleur album de Morvan et Munuera. Contrairement à ce que peuvent dire d'autres critiques la fin est bien pensé et ne représente en rien un irrespect envers Franquin mais plutôt une occasion de se refaire. Cela symbolise un nouveau souffle pour les aventures de spirou et fantasio et en rien un blasphême ou autre chose de ce genre. Pour une fois les scénaristes ont eu une idée originale et qui garde intact l'univers de Spirou. Il ne faut pas avor peur du progrès!!!

L'hommege rendu à Franquin en parcourant ses albums est très beau. Le fait que spirou fasse des choses qu'ils n'avaient jamais est une rédécouverte des oeuvres de Franquin qui je suis sûr n'aurait pas dit non si on lui avait proposé.

Les dessins sont très bien peut-être un peu trop dynamique. Un très bon album.

12 8 2009
   

Je me suis sincérement régalé et amusé en parcourant cette 50ème aventure de Spirou et Fantasio : Une aventure rythmée, des clins d'oeils plus que sympathiques aux anciens albums de la série, une intrigue prenante et des dessins très biens maitrisés.

Cela n'empêche qu'il me semble que cet album regorge de nombreux couacs, notamment au niveau du scénario, qui m'empêchent de classer cet album parmi les plus grand albums de la série.

Ainsi les trois principaux reproches que je peux faire à cet opus, sont les suivants :

- Les aventures de Spirou et Fantasio sont intemporelles, c'est ce qui fait une partie de sa force et de son charme. Ainsi, une aventure qui se passe au 21ème siècle ne choque pas même si dans une autre aventure, l'intrigue se déroulait au milieu des années 50.
Par contre là où cela devient plus délicat, c'est que dans cet album, les deux époques sont mélangées sans trop de discernement. Ainsi, et c'est en partie ici que le bât blesse, je trouve qu'il y a une gestion des évènements assez incohérente notamment au niveau des âges des différents protagonistes à travers les différentes époques. Cela ne colle pas !

- Dans le même ordre d'idée, il me semble que la gestion du prôblème "espace temps" n'est pas bien maitrisée, notamment avec cette fin plus que rocambolesque. Si je remonte dans le passé et que j'assassine mon grand-père, comment puis-je vivre ? Dans le même ordre d'idée, si on enlève le jeune Spirou à son passé, comment toutes ces aventures, et, en particulier celle de ce tome 50, ont-elles pu avoir lieues?

- Enfin, le troisième reproche que je fais à cette album est son épilogue, cette façon de tirer un trait sur le passé, me dérange également un peu. Comme si les 49 premiers albums de la série n'avaient été qu'un rêve.

Mais bon, ne faisons pas la fine bouche, au niveau rebondissements, intrigue, retours sur le passé et clins d'oeil, cet album est digne d'un tome 50 !

10 2 2009
   

Un grand album, qui dérange tout le monde comme avec "Machine qui Rêve" (qui est lui aussi excellent (4.5/5 sans hésiter)).
Et oui, depuis l'âge de 8 ans je lis avec passion les Franquin, les Fournier et les Tome & Janry, et oui je trouve cette album somptueux.

Plein d'allusion à l'univers du maître qu'était Franquin, ce qui est notamment marrant de noté c'est la disparition du Marsupilami dans la case extraite du "Gorille a bonne mine". Pour continuer à parler du dessin, il suffit que Munuera quitte la série pour qu'il maîtrise parfaitement son sujet.

Au niveau du scénario, parfait. L'humour est désopilant, les allusions vont bon train et les études de Pacôme, Zorglub et Miss Flanner sont plus approfondie car justement c'est le sujet de l'album.

C'est ainsi que je peux dire que cette album est le meilleur de Morvan et Munuera sur Spirou car plus aboutie et plus recherché.

Désormais que le chapitre Morvan & Munuera est terminé espérons que le chapitre Yoann et Vehlmann va être aussi (voir plus car la petite histoire "Back to the redack" (publié dans Spirou) m'a donné une très bonne impression) réussi ....

merlin :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
12 12 2008
   

arrrghh!!!!!! Au secours qu'est ce que c'est que cette horreur ?! Morvan/Munuera/Yann partez vite et ne revenez jamais!
Cette BD est une honte, je ne comprend pas que l'on ai pu accepter d'éditer cette aventure chez Dupuis !! Elle devrait être supprimée des annales des aventures "SPIROU" !
Il n' y a aucun respect de l'oeuvre de Franquin et de ces successeurs, à cela s'ajoute la qualité désastreuse du scénario (comme pour tous les autres albums).
Je pense vraiment que je vais revendre les tomes47 et 48, et même le 49 si je l'avais.

6 11 2008
   

Je ressors de ce 50ème tome déçu. Peut-être que j'en attendais beaucoup trop de la part de Morvan et de Yann. Si leur scénario part sur de bonnes idées avec notamment les retours de Spirou dans le passé qui est pour nous l'occasion de réassister à des scènes d'aventures précédentes (La corne de Rhinocéros, Le dictateur et le Champignon, La mauvaise tête), la fin m'a laissé un gout amer. Je ne vous dirai pas ce que c'est car ça serait gaché votre plaisir, mais je pense que la série va souffrir de cette fin. En tout cas moi elle ne me plait pas.

Je n'ai guère rit devant cet album. Je trouve même que les jeux de mots de Spip, qui reprend les titres des albums (Pomade à champignac au lieu de Panade à Champignac ou Tora Torapa d'avenir au lieu de Tora Torapa) sont tous plus mauvais les uns que les autres

Le dessin de Munuera est lui toujours aussi bon. On voit que l'auteur a du prendre beaucoup de plaisir à refaire (soit à l'identique ou sous un autre angle), les cases de Franquin. Cela fait vraiment plaisir de revoir ces anciennes scènes (ah nostalgie). J'ai cependant regretté l'absence du Marsupilami dans les cases extraites du Gorille a bonne mine (mais la dessus, Munuera n'y est pour rien). D'ailleurs le personnage aurait du apparaître sur au moins 3 cases, mais il semble que Marsu Productions (je dis il semble car je n'en suis pas sûr à 100%) n'ai pas autorisé ce clin d'oeil supplémentaire aux oeuvres de Franquin. Ca aurait été pourtant un beau cadeau de le revoir (ne serait ce que quelques cases) dans l'album 50.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Spirou et Fantasio 2 4.25
Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub 1 4.00
Spirou et Fantasio, tome 1 : Quatre aventures de Spirou et Fantasio 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac 15 4.10
Spirou et Fantasio, tome 3 : Les chapeaux noirs et 3 autres aventures... 4 3.13
Spirou et Fantasio, tome 4 : Spirou et les héritiers 15 4.27
Spirou et Fantasio, tome 5 : Les voleurs du Marsupilami 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros 12 3.75
Spirou et Fantasio, tome 7 : Le dictateur et le Champignon 16 4.44
Spirou et Fantasio, tome 8 : La mauvaise tête 15 3.73
Spirou et Fantasio, tome 9 : Le repaire de la Murène 12 4.13
Spirou et Fantasio, tome 10 : Les pirates du silence 10 3.25
Spirou et Fantasio, tome 11 : Le gorille a bonne mine 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 12 : Le nid des Marsupilamis 15 4.00
Spirou et Fantasio, tome 13 : Le voyageur du mésozoïque 9 3.61
Spirou et Fantasio, tome 14 : Le prisonnier du Bouddha 8 4.38
Spirou et Fantasio, tome 15 : Z comme Zorglub 9 4.39
Spirou et Fantasio, tome 16 : L'ombre du Z 9 4.56
Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 18 : Qrn sur Bretzelburg 13 4.65
Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac 11 4.27
Spirou et Fantasio, tome 20 : Le faiseur d'or 9 3.33
Spirou et Fantasio, tome 21 : Du glucose pour Noémie 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 22 : L'abbaye truquée 7 3.43
Spirou et Fantasio, tome 23 : Tora Torapa 8 4.19
Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou 5 2.60
Spirou et Fantasio, tome 25 : Le gri-gri du Niokolo-Koba 7 3.50
Spirou et Fantasio, tome 26 : du cidre pour les étoiles 9 2.44
Spirou et Fantasio, tome 27 : L'ankou 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 28 : Kodo, le tyran 7 4.29
Spirou et Fantasio, tome 29 : Des haricots partout 10 4.05
Spirou et Fantasio, tome 30 : La ceinture du grand froid 10 2.60
Spirou et Fantasio, tome 31 : La boîte noire 8 1.94
Spirou et Fantasio, tome 32 : Les faiseurs de silence 7 1.93
Spirou et Fantasio, tome 33 : Virus 13 3.73
Spirou et Fantasio, tome 34 : Aventure en Australie 9 3.22
Spirou et Fantasio, tome 35 : Qui arretera Cyanure ? 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 38 : La jeunesse de Spirou 7 2.57
Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 40 : La frousse aux trousses 11 4.18
Spirou et Fantasio, tome 41 : La vallée des Bannis 10 4.45
Spirou et Fantasio, tome 42 : Spirou à Moscou 11 3.82
Spirou et Fantasio, tome 43 : Vito la Déveine 10 3.65
Spirou et Fantasio, tome 44 : Le Rayon noir 10 2.90
Spirou et Fantasio, tome 45 : Luna Fatale 15 4.43
Spirou et Fantasio, tome 46 : Machine qui rêve 16 2.97
Spirou et Fantasio, tome 47 : Paris sous-Seine 12 2.92
Spirou et Fantasio, tome 48 : L'homme qui ne voulait pas mourir 12 3.00
Spirou et Fantasio, tome 49 : Spirou et Fantasio à Tokyo 13 2.46
Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z 10 2.65
Spirou et Fantasio, tome 51 : Alerte aux Zorkons 9 2.89
Spirou et Fantasio, tome 52 : La face cachée du Z 4 2.50
Spirou et Fantasio, tome 53 : Dans les griffes de la vipère 5 3.10
Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley 2 4.00
Spirou et Fantasio, tome 55 : La colère du Marsupilami 3 4.00