46 589 Avis BD |20 211 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 15 : L'espoir malgré tout - Un peu plus loin vers l'horreur
 

Spirou et Fantasio - Une aventure par..., tome 15 : L'espoir malgré tout - Un peu plus loin vers l'horreur

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio - Une aventure par..., tome 15 : L'espoir malgré tout - Un peu plus loin vers l'horreurAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio - Une aventure par..., tome 15 : L'espoir malgré tout - Un peu plus loin vers l'horreur, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio - Une aventure par..., tome 15 : L'espoir malgré tout - Un peu plus loin vers l'horreurLa voici cette deuxième partie qu'on attendait depuis un an. Et si à chaque fois Emile Bravo nous fait attendre un an pour nous offrir des albums comme celui-ci, alors je dis oui tout de suite. Car oui, ne faisons pas durer le suspense, ce tome est encore excellent.

On pourra peut-être reprocher une résolution rapide de la situation de fin de l'album précédent, mais elle permet quelque chose que j'espérais depuis le début de cette longue histoire : voir le personnage de Fantasio évoluer à son tour. Le personnage devient plus responsable. Bien sur il garde son caractère bien à lui, mais cela fait plaisir de le voir prendre conscience des choses qui l'entourent. Le voir également tomber amoureux amène une scène assez forte durant laquelle il suggère à Spirou de se trouver une petite amie (entendant par là qu'il perd son temps à espérer revoir Kassandra).

Émile Bravo poursuit son récit de manière très bien construite. Tout en nous montrant comment nos héros essaient de survivre malgré les conditions difficiles de la guerre, il nous décrit les dures réalités de cette époque. Il sera en effet question du marché noir, des lois contre les juifs (port obligatoire de l'étoile jaune), des dénonciations, des rafles et des déportations dans les camps.

L'auteur arrive à maintenir tout le long de l'album une ambiance pesante et angoissante qui va crescendo en tournant les pages, justifiant le sous titre de ce tome (un peu plus loin vers l'horreur). Et tout comme dans l'album précédent, la menace allemande est plus suggérée que montrée (le bruit des bottes par exemple). Le danger le plus immédiat vient, en fait, plus des populations locales qui se mettent à collaborer. Émile Bravo nous montre, heureusement, aussi l'autre côté avec des personnes qui résistent et qui sont prêtes à tout pour aider les autres. On peut donc dire que l'auteur nous montre que les gens ne réagissent et ne se comportent pas tous de la même manière en fonction des événements

Bien sur on n'a pas un récit totalement sombre et l'auteur arrive à glisser certaines touches d'humour, mais sans en faire trop pour ne pas affaiblir le scénario. Son dessin est toujours aussi excellent et le choix des couleurs correspond bien à l'ambiance voulue par l'histoire. Je pense par exemple aux scènes de nuit et surtout à la dernière scène de l'album qui nous laisse avec un suspense encore plus grand qu'à la fin de l'album précédent.

Vivement la suite.


Chronique rédigée par difool le 06/10/2019
 
 
Statistiques posteur :
  • 973 (66,74 %)
  • 118 (8,09 %)
  • 367 (25,17 %)
  • Total : 1458 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 5.00
Dépôt légal : Octobre 2019

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio - Une aventure par..., tome 15 : L'espoir malgré tout - Un peu plus loin vers l'horreur, lui attribuant une note moyenne de 5,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 4 2020
   

Encore un pas vers le chef d'oeuvre. En tout cas après "Le journal d'un ingénu" et "L' espoir malgré tout 1ère partie" c'est ce vers quoi se dirige tout droit Émile Bravo lorsqu'il aura terminé son projet avec les 2 albums encore à venir, et s'il reste sur la même qualité.
Tout ce que j'adorais dans le volume précédent se retrouve encore ici. C'est bien écrit, intelligent, drôle et en même temps poignant (contexte historique oblige). Le travail fait sur les personnages est remarquable.
Tout en restant assez naïf, Spirou prend de plus en plus conscience des choses. On le voit sortir peu à peu de l'enfance.
Fantasio évolue bien également : fidèle à l'inconscient et inconséquent qu'il était dans l'album précédent durant une grosse première partie, c'est l'amour soudain et surtout, une grosse responsabilité qu'on devine lui être donnée lors de son aparté avec Mme Colin, qui le métamorphose. Et on le voit soudain plus grave, plus concerné. Lui aussi est sorti de son état d'adolescent attardé.
Et on les voit entrer dans la résistance par la petite porte, sans même en être conscients, avec ce spectacle de marionnettes qui fait penser à Bourvil dans "La grande vadrouille". Le soucis de l'auteur de nous décrire cette époque sous l'angle des M. Tout-le-monde, sans héros de littérature mais avec des gens agissant selon leur conscience, leurs peurs, leur lâcheté et leurs révoltes.
J'aime bien aussi la façon dont Émile Bravo transforme Spirou en un Tintin de la première heure avec ses nouveaux vêtements. Tintin auquel il est fait beaucoup référence. Et sûrement aussi à Hergé avec les curés (qui eurent une énorme influence sur Hergé jeune) et avec la "collaboration" inconsciente de Fantasio par le truchement du journal "Le soir", qui renvoie à la situation que connut Hergé.
Enfin il y aurait encore énormément à dire mais le mieux c'est de le lire.
À recommander sans limite. Tout enfant devrait s'y plonger, en guise de leçon d'histoire avec le plaisir en plus. Comme on dit : un dessin vaut mieux qu'un long discours.