46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
 

Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 12 : 1980-1983

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 12 : 1980-1983Afin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 12 : 1980-1983, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 12 : 1980-1983La période Nic et Cauvin résumé dans ce douzième tome de la sérié des intégrales est souvent considérée par les lecteurs comme la période noire de la série (mais peut-être que la période Morvan-Munuera guère plus fameuse lui donne une autre image aujourd'hui). Je partage plus où moins cet avis. Je trouve que La ceinture du grand froid est album sympathique mais que malheureusement ses suites (La boite noire, Les faiseurs du silence) lui ressemblent assez. De plus ses histoires souffrent de grandes facilités dans leur scénario. Enfin (et c'est personnel), je préfére les albums de Franquin, Fournier et de Tome et Janry. Ses trois histoires se lisent cependant assez bien.

L'intérêt de ce nouvel album est donc ailleurs. Comme tous les autres tomes, il est composé de nombreux bonus assez bons. on y retrouvera en plus des trois longues aventures dessinnées par Nic, deux autres courts récits plus ou moins inédits que sont: Le fantacoptère solaire (repris dans le hors série 3) et Allez Champignac (un récit jamais publié en album). Ses deux histoires sont assez sympathiques et paraissent particulière car on y retrouve cette fois les anciens personnages de Franquin (à savoir le comte de Champignac par exemple). On découvre également la prémière (et vraie?) fin de l'histoire Les faiseurs de silence.

Ce détail m'amême à parler des autres bonus encore plus intéressants nous parlant du contexte de création de ces histoires. On apprend de nombreux détails sur la reprise de la série par Nic, et au passage sur le renvoi de Fournier (où on apprend que certains responsable soutenaient Fournier) et les critique que Nic a pu recevoir, sur la concurence avec Tome et Janry (une concurence au sein même de la rédaction entre ceux soutenant Nic et Cauvin et ceux soutenant Tome et Janry). On apprend pourquoi Nic et Cauvin n'ont pas pu utilisé les personnages de Franquin et de Fournier, et j'en passe.

Tous ces bonus me font vraiment aimer ce nouvel album et me fait avoir beaucoup de respect pour ces deux auteurs qui me semblent encore plus aujourd'hui être critiqué à tort


Chronique rédigée par difool le 05/07/2011
 
 
Statistiques posteur :
  • 951 (66,88 %)
  • 111 (7,81 %)
  • 360 (25,32 %)
  • Total : 1422 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Février 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 12 : 1980-1983, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 3 2012
   

Premier constat, cet album est un bel objet. Le papier y est encore un peu trop fin et maculé, mais la maquette et la reproduction de la documentation gagnent en application. Le dossier introductif se révèle encore une fois didactique et passionnant, offrant à découvrir une nouvelle tranche de la vie du "Journal de Spirou".

Le cœur de l'album tient en cinq aventures dont une inédite, toute de la période Broca. Celle-ci s'ouvre avec le "Fantacoptère solaire", scénarisé par De Kuyssche. Une histoire anecdotique s'il en est, recyclant des poncifs de la série usés jusqu'à la corde. Le seul mérite du récit est donc de permettre au lecteur d'appréhender de quel bois est fait Broca. Et ma foi, ce n'est pas du Franquin, ni même du Fournier, mais son style respecte le ton de la série et possède une certaine personnalité, un certain style qui n'est pas totalement désagréable. Son défaut majeur reste sa difficulté à dépeindre la technologie qui prend des allures de jouets d'enfant sous son pinceau.

L'intégrale se poursuit ensuite avec "Allez Champignac !", une nouvelle fois écrit par De Kuyssche. Tandis que "Le Fantacoptère solaire" était anecdotique, mais plutôt inoffensif, ici commence les choses sérieuses ; nous sommes à n'en pas douter face à l'une des plus mauvaises histoires de l'album, et ce n'est pas peu dire face à la trilogie de Cauvin, qui tient malgré tout le haut du pavé. Le scénario, apparemment écrit en une nuit, révèle le sérieux manque d'investissement de De Kuysche dans son histoire et le peu d'effort qu'il entend y apporter. La logique semble être celle de sortir du Spirou pour sortir du Spirou sans égard pour le lecteur. "Allez Champignac !" fait partie des histoires obscures du groom et l'on comprend aisément cet oubli ! Tous les clichés que l'on imagine servent à faire avancer une histoire malingre asséchée de tout humour. Restent les dessins de Nic, agréables.

Passée cette épreuve, se sont les étapes de haute montagne qui débutent avec la tristement célèbre trilogie écrite par Cauvin, intégrée dans la série officielle. Je vous renvoi aux fiches respectives de ces albums pour en connaître mon avis.

Un tome qui est donc dans le prolongement des précédentes intégrales. Excellent objet pour découvrir le contexte éditorial des histoires proposées, il s'avère un moyen intéressant pour aborder une période de médiocrité, fastidieuse à lire en album individuel. Ainsi mes quatre étoiles englobent un tout, saluent une initiative et ne récompensent certainement pas la dite période.