46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
 

Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 9 : 1969-1972

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 9 : 1969-1972Afin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 9 : 1969-1972, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 9 : 1969-1972Beaucoup de personnes critiquent la période Fournier, pourtant je trouve qu'elle n'est pas mal du tout et nous livre des personnages et des scénarios de très bonnes qualités. Bien entendu Fournier n'a pas le génie de Franquin mais est un très bon conteur et se défend très bien côté humour.

La première histoire de ce volume nous livre l'aventure la plus franquinienne de Fournier. On retrouve tous les personnages de Franquin et un scénario pas trop Fournier bien que quelques situations délirantes nous rappellent qui est l'auteur. Le scénario est très mîtrisé et nous livrent quellques bon moments humoristiques. C'est ce que l'auteur privilégie le plus et il s'en tire assez bien. Les dessins sont nettement inférieurs à ceux de Franquin mais garde leurs charmes personelles. Un album pas mal du tout qui nous met en appétit pour la suite.

L'album suivant: Du Glucose Pour Noémie est largement au dessus du précedent. Fournier nous livre bien un scénario à lui très délirant avec des scènes d'humours fantastiques. Les situations bien loufoques sont la force de cet album. Fournier introduit aussi un personnage bien à lui:Itoh Kata illusioniste japonais qui n'est pas très exploité dans cet épisode mais le sera dans les suivants. Le triangle inventé par Fournier apparaît ce qui donne à cette aventure le ton du nouvelle auteur. La scène dans le train est génial ainsi que la locomotive sortant de la gare. Un très bon album qui impose le style de Fournier.

L'album suivant est aussi bien voir mieux. Le triangle est une ridicule organisation étant la caricature d'elle même ce qui promet de superbes moments humoristiques. Itoh Kata est très bien exploité dans ce tome et se moque bien des gardes à notre grand plaisir. Ce tome est une sorte de long gag mené par une légère trame. Les dessins sont pas mal du tout bien que les couleurs ne soient pas très bien utilisés. Un très bon tome.

Cet intégrale nous livre de très bon tomes de notre cher Fournier qui certes pas énormèmenst originales nous livre de très bon moments. Les dessins très proches de Franquin sont pas mals du tout. Fournier privilégie l'humour dans ces scénarios ce qui donnent lieu à de superbes situations.


Chronique rédigée par blastouille le 24/02/2010
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de blastouilleReflet de l'avatar de blastouille
Statistiques posteur :
  • 65 (85,53 %)
  • 9 (11,84 %)
  • 2 (2,63 %)
  • Total : 76 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.67
Dépôt légal : Février 2010

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio - Intégrale, tome 9 : 1969-1972, lui attribuant une note moyenne de 4,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 4 2010
   

« Je vais dire à Mr. Dupuis que j’arrête ce Spirou qui m’emmerde ». Voilà ce qu’a dit un jour Franquin à sa femme. On demanda donc à Fournier, un jeune auteur du journal de Spirou, dont la série "Bizu" ne rencontrait pas un franc succès, de reprendre le flambeau et de dessiner les aventures du groom.
Il insuffla une véritable poésie dans cette série. Certes, il se cherche encore dans ses premiers récits, mais n’aura rien à envier « au maître ! ». Franquin dessinera même le Marsupilami dans le faiseur d’or pour aider le jeune auteur breton.
Dans ce premier tome consacré à Fournier, on a les trois premiers albums de l’auteur (Le faiseur d’or, du glucose pour Noémie et L’abbaye truquée), avec en plus des récits inédits (Joyeuses Pâques Papa, ou encore Soyez bons avec les dindes). Mais ce qui rend ce tome de l’intégrale unique, c’est l’excellent dossier, superbement documenté, sur la naissance de la passion de Fournier, à savoir la bande dessinée, et les coulisses de création des albums. Franquin avait même conseillé à Fournier de ne pas reprendre Spirou, et de continuer Bizu, car il pensait que ça aurait un franc succès.
Bref, des récits fluides et captivants, un dossier excellent, bref, pour la neuvième fois consécutive, c’est parfait.
En tant qu’intégrale, ce tome (et cette série) est une référence du genre. À acheter absolument!

1 3 2010
   

Les éditions Dupuis continue sur leur lancée des intégrales de "Spirou et Fantasio" et entame maintenant les albums de Fournier. Comme l'a dit Blastouille vous retrouverez dans ce tome, les trois premières aventures du breton sur la série, à savoir Le faiseur d'or (qualifié d'aventure la plus franquinienne), Du glucose pour Noémie (marquée par les apparitions de Itoh Kata et du triangle: le SMERSH des James Bond version Fournier) et L'abbaye truquée. D'emblée, Fournier se montre (selon moi) un excellent repreneur et ses trois histoires le confirme. On remarque immédiatement le gout poétique de l'auteur.

Mais cette intégrale ne se limite pas à cela, et vous retrouverez des courts récits, connu pour la plupart (comme Un noël clandestin, Faux départ, Bonne fête Papa) ou inédit (comme celui sur les dindes).Vous aurez également droit à quelques couvertures du journal signées Fournier et des extraits de Bizu (sa première vraie série).

Et voila, à mes yeux le plus important. Vous aurez droit à de multiples informations sur la vie de Fournier. Vous découvrirez que ce dernier a hésité entre le théâtre ou être prof de dessin et que finalement la bande dessinée lui est apparut comme la synthèse des deux. Vous apprendrez aussi que c'est les idées poétiques de l'auteur qui ont incité les éditeurs à lui confier Spirou après Franquin et que celui-ci lui avait conseillé de refuser. Je ne vous dirai pas tout, mais vous aurez aussi droit à la rencontre Franquin-Fournier, à des anecdotes sur leur coopération pendant le Faiseur d'or (Franquin y a dessiné le Marsupilami). Bref tout plein de détail croustillants.

Ce qui m'amuse c'est de voir que les éditeurs considèrent aujourd'hui Franquin comme un génie, alors qu'on lit dans cette intégrale que ces derniers récits (entre autre les deux albums sur Zorglu) n'avait pas plu à l'éditeur de l'époque. Toujours est il que cette intégrale est une nouvelle fois très bien fait