46 491 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
 

Spirou et Fantasio - Hors Série, tome 1 : L'héritage

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio - Hors Série, tome 1 : L'héritageAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio - Hors Série, tome 1 : L'héritage, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio - Hors Série, tome 1 : L'héritageWaouh ... cela sent la bonne vieille bd, comme il est sympathique de lire de temps à autre !
Car franchement, cet album est tout sauf un navet !

Honnetement, c'est de bien meilleure qualité que les robVel, et si le dessin est moins bon, j'ai pris plus de plaisir qu'avec les Nic et Cauvin !

Bon justement, les dessins, ils sont pas tiptop, les couleurs un peu trop pastel !

Mais le scénario est sympa, et on peut dire que nos 2 héros ont des facettes que l'on ne retrouvera plus ! Un spirou bagarreur, colérique, un Fantasio égal à lui même par contre: maladroit et raleur !

Ya une ambiance que j'aime bien la dedans !
Jetez y un coup d'oeil


Chronique rédigée par |fred| le 25/11/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 86 (100,00 %)
  • Total : 86 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio - Hors Série, tome 1 : L'héritage, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 2 2019
   

Ce hors série comporte deux des toutes premières aventures de Spirou dessinées par Franquin. C'est surtout ce côté "historique" qui fait son intérêt. Car il faut reconnaître qu'au niveau graphique et scénaristique, c'est discutable. Déjà on peut noter que Franquin essaye (et réussi très bien) de coller au style graphique de Jijé dont il reprend directement le flambeau. C'est un mimétisme parfait et par exemple, Fantasio et tout aussi affreux que sous la plume son créateur Jijé.
Mais sinon les deux histoires sont vieillottes avec un humour et des expressions de langages désuets et parfois saugrenus. La construction des recits est maladroite. Mais c'est un bon témoignage du travail et des progrès au jour le jour d'un débutant qui deviendra un maître de la BD. C'est le seul véritable intérêt de cet album et en lisant ces deux histoires on comprend que Franquin ne voulait plus en entendre parler et ne comprenait pas qu'on veuille les rééditer.
Au passage on peut être songeur sur les accusations de racisme envers tintin au Congo. A ce compte là il n'était pas seul. "L'héritage" amène nos héros en Afrique et la blague sur les cheveux crépus ou bien le loueur d'éléphant qui a mangé son prédécesseur : Ça peut être discutable. Moi ça ne me dérange pas mais quitte à faire des procès....
Donc ces deux aventures ont peu d'intérêt mais un passage nous prouve que Franquin avait déjà du talent et qu'il deviendra vite un Grand : la bagarre dans la grotte à la fin de "l'héritage". C'est tonique, souple, plein de mouvements parfaitement rendus et bien enchaînés. Une préfiguration du talent qui couve.

13 5 2007
   

Album qui regroupe la 1ère et la 3ème histoire de Franquin sur Spirou.

La première a servi de test au moment où Jijé voulait abandonner le personnage. Franquin signe là une histoire assez gentillette qui dénonce les armes (ici en l'occurence: un tank). Le dessin est encore assez proche de Jijé, et l'histoire pas très convaincante. Mais c'est un essai, et Franquin nous montrera qu'il sait faire mieux.

La deuxième (qui est la troisième signée Franquin) est elle un chef d'oeuvre. J'aurais du mal à l'expliquer, mais j'ai adoré cette histoire. Certes le thème de l'héritage a déjà été abordé par de nombreux auteurs, mais Franquin sait le rendre original. Son histoire regorge de petits rôles exquis (la vieille dame dans le train, le gorille, ...). De plus Franquin nous offre là, la première aventure de nos héros en Afrique. L'histoire regorge d'humour, et Franquin nous dessine une très belle Afrique.

Un album donc à lire pour deux raisons:
- découvrir les débuts de Franquin sur Spirou (Le Tank)
- lire son premier grand récit (L'héritage)

30 6 2003
   

J'ai découvert cet album dans sa version noir et blanc et le moins que l'on puisse dire est que c'est très instructif.
Le dessin, commencé par Jijé, terminé par Franquin aidé parfois par Jijé est vraiment différent du Spirou classique que nous connaissons.
Les tailles sont très fines, les jambes très longues, et Spirou n'est pas animé du même caractère jovial qui le caractérisera par la suite. Fantasio est fantasque comme on le connaîtra ensuite, et il sert moins de faire valoir à Spirou que dans d'autres albums de l'époque dorée.

Quelques anecdotes pourraient sembler indiquer que cet album est avant tout destiné à la jeunesse mais il y a malgré tout plusieurs niveaux de lecture. Alors même si ce n'est pas le Spirou du siècle, on assiste là à la naissance d'un mythe et franchement rien que pour ça, ça vaut le coup d'oeil.