46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Résurrection
 

Spirit (Le) - DC heroes, tome 1 : Résurrection

 
 

Résumé

Spirit (Le) - DC heroes, tome 1 : RésurrectionAfin d'acceder au résumé de Spirit (Le) - DC heroes, tome 1 : Résurrection, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirit (Le) - DC heroes, tome 1 : RésurrectionDenny Colt, alias Le Spirit, est un justicier masqué créé par Will Eisner en 1940. En ne revêtant qu’un léger masque et un chapeau, ce détective privé dans la vie de tous les jours se distingue de ses collègues super-héros de l’époque. Arrêtée en 1952, la série est relancée par DC en 2006, après un crossover avec Batman, signé Darwyn Cooke et Jeph Loeb. Outre cette histoire relatant la rencontre des justiciers de Gotham City et Central City («Batman/The Spirit»), ce premier volet proposé par Panini regroupe également les quatre premiers épisodes de la série «The Spirit».

J’ai du mal à comprendre comment la première histoire, co-scénarisée par Jeph Loeb ai pu obtenir l'Eisner Award du meilleur scénario. Certes, ce récit a le mérite de relancer la carrière du Spirit et propose une rencontre amusante avec l’homme chauve-souris, mais y a-t-il vraiment matière à décrocher un tel prix ?

Pour le reste, cette nouvelle série consacrée au Spirit respecte parfaitement l’esprit insufflé par Will Eisner à cette série et permet au lecteur de découvrir des récits indépendants et rocambolesques dans une ambiance délicieusement rétro. Au fil des pages ce héros sympathique et souriant accumule les aventures trépidantes, les enquêtes légères et les bagarres dénuées de super-pouvoirs, avec une bonne dose humour et d’autodérision. L’auteur profite également de cette réactualisation pour remettre les seconds rôles au goût du jour, en particulier Ebony, dont le profil colle maintenant un peu mieux à cette Amérique qui vient d’élire son premier président noir. Octopus, l’ennemi juré du Spirit dont on ne voit jamais le visage, est également au rendez-vous, ainsi que de nombreuses femmes fatales et le commissaire Dolan et sa fille Ellen.

Dans la pure tradition eisnerienne, Cooke intègre le titre «Le Spirit» dans le décor en début de chaque épisode. Le style du dessinateur fait irrémédiablement penser aux séries animés d’antan et confère une ambiance rétro qui colle parfaitement à cette époque gérée par le crime et les gangsters. La colorisation très inspirée de Dave Stewart fait également parfaitement ressortir le côté "âge d’or" de ces brèves histoires, tandis que le découpage très clair offre une grande lisibilité à l’ensemble.

Les amateurs de comics divertissants, sans super-héros, se délecteront des aventures trépidantes et de la vision respectueuse d’Eisner que Darwyn Cooke offre à ce héros humain et faillible, qui ne se prend pas au sérieux. Signalons également l’adaptation cinématographique du Spirit par l’incontournable Frank Miller ("Sin City", "300").


Chronique rédigée par yvan le 08/02/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 12,54 12,54 12,54
Acheter d'occasion : 9,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Avril 2008

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Spirit (Le) - DC heroes, tome 1 : Résurrection, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 2 2009
   

Grand amateur de Batman et plutôt séduit par ce que j'avais lu du Spirit, je me suis procuré cet album contenant la reprise moderne du personnage. Je ne suis pas vraiment déçu de mon achat mais j'ai bien peur de ne pas le relire.

Ce que j'ai apprécié, c'est qu'on y retrouve vraiment l'ambiance et la narration vive du Spirit authentique. C'est un super héros qui ne se prend pas au sérieux et ses histoires sont courtes, légères et orientées vers l'action. Il y a une bonne dose d'humour et d'auto-dérision envers le personnage principal et son entourage.

J'aime cependant nettement moins le dessin de Darwyn Cooke que celui d'Eisner. Evidemment, la barre était très haute. Et techniquement, Cooke ne s'en sort pas mal, son trait est bon et maîtrisé. Mais ce n'est plus la même âme visuelle, c'est un style nettement plus formaté "comics moderne". J'ai cependant grandement apprécié l'agencement visuel affichant le titre "Spirit" dans le décor dès le premier récit, dans la grande tradition d'Eisner.

Ma lecture, ensuite, fut un peu trop légère. Le récit avec Batman est amusant mais pas très marquant ni original. Et les récits suivants, même si j'ai apprécié qu'ils suivent tous un certain fil rouge, sont plaisants mais pas vraiment captivants non plus. Tout cela manque de profondeur pour me satisfaire et, ayant lu l'album hier soir, j'ai déjà bien du mal à me rappeler le contenu de toutes ces histoires.
C'est une lecture divertissante et agréable, mais pas un indispensable.