46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 8 : Le secret de Peter Parker
 

Spider-Man - Les incontournables, tome 8 : Le secret de Peter Parker

 
 

Résumé

Spider-Man - Les incontournables, tome 8 : Le secret de Peter ParkerAfin d'acceder au résumé de Spider-Man - Les incontournables, tome 8 : Le secret de Peter Parker, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spider-Man - Les incontournables, tome 8 : Le secret de Peter ParkerVendu avec un fascicule fac-similé pour moins de 9 Euros, le huitième et dernier tome de cette collection de Panini qui reprend les meilleurs moments de l’homme araignée, reprend cette-fois des épisodes plus récents.

Le tome cartonné reprend les épisodes #30-35 d’Amazing Spider-Man Vol II (06/2001 – 11/2001) du tandem Joe Michael Straczynski ("Rising Stars") et John Romita Jr. ("Iron Man"). L’histoire démarre par l’introduction du mystérieux Ezekiel, personnage semblant détenir les mêmes pouvoirs que Spider-Man et venu prévenir ce dernier d’une grande menace qui pèse sur lui et qui se nomme Morlun. Peter Parker, quant à lui, se remémore son adolescence difficile et se découvre une vocation d’enseignant en voulant venir en aide à ces ados qui se sentent mal dans leur peau et qui font office de souffre-douleurs au collège. En incluant une fusillade dans un lycée, Straczynski a certainement voulu surfer sur un des problèmes contemporains des Etats-Unis. Joe Michael Straczynski, alias JMS, nous livre un récit dynamique et prenant grâce à un affrontement dont l’issue semble plus qu’incertaine pour l’homme araignée. L’auteur nous livre également un rebondissement alléchant en fin de récit, qui risque de chambouler le quotidien de Peter Parker. C’est juste un peu dommage de ne pas en apprendre plus sur Ezekiel dans cette histoire. Le graphisme de John Romita Jr., alias JR, est efficace, d’une grande lisibilité et pourvu d’un découpage dynamique.

Notons que la couverture de se tome 8 reprend celle du tome 3 de la collection "Spider-Man (Marvel Premium)", alors que le contenu correspond seulement aux deux premiers tomes de cette collection. L’histoire abandonne donc le sur un cliff-hanger assez frustrant.

Le fascicule fac-similé est entièrement dédié au drame du 11 septembre et rend un hommage prenant aux vrais héros qui ont secouru les victimes de cet attentat terroriste. Cette version collector d’une vingtaine de pages reprend donc l’épisode #36 d’Amazing Spider-Man Vol II paru en décembre 2001 en marge de la continuité de la série et dédié au drame de 9/11. Le fait que le bureau de Marvel, la maison d’édition de Spider-Man est situé à New-York, n’étant probablement pas étranger à la création de cet épisode.


Chronique rédigée par yvan le 28/09/2007
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Spider-Man - Les incontournables, tome 8 : Le secret de Peter Parker, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 4 2010
   

J'ai bien aimé ce dernier Tome, accompagné d'un vibrant hommage au 11/09, que Straczinski a écrit dans les 24 heures qui ont suivi l'attentat.
Commençons par ce fascicule, ou supplémént : c'est sûr, c'est très ricain, très patriotique, mais avec une morale pas si dégueulasse que ça, puisqu'elle exhorte aussi à ne pas entrer en guerre et à épargner les populations civiles étrangères. Positionnement plutôt remarquable, parcequ'au lendemain des attentats, on ne devait plus compter, parmi les voix qui s'élevaient, le nombre de va-t-en-guerre... Après, il y a des images fortes, à la valeur symbolique, comme le désarroi de Captain America, qui croit revivre Pearl Harbor...
Un supplément qui ne vaut que par sa valeur historique, mais qui est une curiosité intéressante.

Le volume en lui même permet de faire la connaissance de Morlun, nouveau vilain crée pour l'occasion. On y voit Peter souffrir de mille maux et ne devoir son salut qu'à un autre personnage énigmatique : Ezekiel, qui possède les mêmes pouvoirs que le Tisseur et qui s'est mis en tête de la sauver...Morlun et Ezekiel semblent liés par leur background tellement mystérieux qu'on n 'en saura guerre plus. C'est non seulement un peu frustrant mais en plus, ça ôte un peu de leur crédibilité.
L'apparition d'un vilain et d'un allié dans la série est suffisamment rare pour être signalée, et elle donne lieu à des scènes de combat musclées. Le dessin de Romita Jr est, comme souvent, plutôt bon, même si je ne m'expliquerai jamais des planches moins réussies que d'autres...Le seul reproche que je puisse faire au dessin est qu'il est donc un peu inégal.

Quoiqu'il en soit, je ne me suis pas ennuyé, mais je concède qu'il serait un peu éxagéré de dire que c'est une aventure incontournable. Mais, bon, que voulez-vous, il faut bien finir les collections...

18 5 2008
   

A mon avis, c'est l'album le plus faible de la série.

D'abord le scénario. Je l'ai trouvé peu crédible. On nous sort de nulle part un personnage mystérieux qui semble tout savoir de Spidey, et qui a les mêmes pouvoirs que lui. Il entre en contact avec Peter pour le mettre en garde contre un ennemi ultra-puissant qui veut sa mort. Pourquoi pas ? mais comment sait-il que cet ennemi est là ? aucune idée. J'ai peu apprécié ce personnage qui m'a laissé un arrière goût amer de pirouette scénaristique.
Côté vilain : Morlun. Pareil, personne n'en a jamais entendu parler et pourtant il sévirait depuis plus de 1000 ans. Son activité principale est de se repaitre de l'énergie vitale de super-héros ayant des pouvoirs totémiques (entendez par là qui ont un rapport avec un animal totem). Spidey est donc la proie idéale. Le gars est absolument invulnérable aux coups et supra-puissant. Spidey n'est pourtant pas le seul super-héros / vilain avec un animal-totem ? et pourtant, c'est lui qu'il veut, c'est lui qu'il cherche, c'est lui qu'il chasse ...
Chasse... c'est aussi ce qui fait que je trouve ce tome moyen. Dans la même collection, nous avons "La dernière chasse de Kraven" (tome 3) ou même "L'attaque du Lézard" (tome 2 ... tiens, c'est bien un animal totémique lui aussi !!!!). Et c'est franchement d'un autre niveau. Le côté "je ne comprends rien à ce qui m'arrive et j'en prends plein la face sans pouvoir réagir" est bien mieux développé dans ces deux histoires.
Seuls les dessins sortent du lot. Romita Jr a le don de créer un univers très lisible et flatteur pour l'oeil malgré un trait très "carré". Mais là aussi, on est loin de la puissance de Mc Farlane (tome 2) ou l'élégance de Zeck (tome 3).

En ce qui concerne le petit fascicule vendu avec la BD, c'est un épisode hommage aux victimes des attentats du 11 septembre. Mélanger les civils et les super héros dans cette tragédie est une bonne idée pour souligner que les vrais héros sont ceux qui ont aidé, résisté ou qui sont morts. Malheureusement, il y a un "patriotisme à l'américaine" qui me dérange énormément. Dommage car les dessins sont bien sympas.

Bref, un tome à avoir pour terminer la collection, mais loin d'être indispensable.