46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1 : L'intégrale 1962-1963
 

Spider-Man - L'intégrale, tome 1 : L'intégrale 1962-1963

 
 

Résumé

Spider-Man - L'intégrale, tome 1 : L'intégrale 1962-1963Afin d'acceder au résumé de Spider-Man - L'intégrale, tome 1 : L'intégrale 1962-1963, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spider-Man - L'intégrale, tome 1 : L'intégrale 1962-1963Bienvenue dans l'Histoire !
Très peu de lecteurs de comics avaient lu ces débuts des aventures de Spider-Man, parues il y a déjà plus de quarante ans. Au moment-même où ces origines sont réactualisées dans la série Ultimate Spider-Man, Marvel France offre une occasion unique de se plonger dans les premiers récits mythiques imaginés par Stan Lee et illustrés par Steve Ditko.

Devant vos yeux ébahis et humides d'émotion vont donc naître, outre Spider-Man lui-même, ses ennemis les plus célèbres : le docteur Octopus, le Bouffon Vert, Electro, le Vautour, l'Homme-Sable ou encore le Lézard. Pour peu que vous ayez été un lecteur de Strange dans les années 70 et 80, tout cela va réveiller en vous une sacrée nostalgie !

Bien sûr, l'ancienneté de ces épisodes les ringardise inévitablement, d'autant que les comics appartiennent à la bande dessinée populaire et que c'est un genre dont la qualité est parfois douteuse. Néanmoins, le côté rétro séduira tous ceux qui connaissent des versions plus récentes de l'univers Marvel, et assister à la création de tant de personnages qui ont marqué le monde des comics a un réel intérêt, quasi-documentaire. Le scénario est un peu faiblard (personne n'oserait aujourd'hui proposer ce genre d'histoires !) et le graphisme est daté, mais on ne peut pas juger avec les critères habituels l'intérêt de ce type de parution.

A réserver en priorité aux amateurs de comics bien sûr, mais aussi à tous les curieux et autres amateurs de BD rétro.


Chronique rédigée par Jean Loup le 24/02/2003
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.64
Dépôt légal : Juillet 2004

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Spider-Man - L'intégrale, tome 1 : L'intégrale 1962-1963, lui attribuant une note moyenne de 3,64/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 3 2012
   

Panini fête en grande pompe le 50ième anniversaire du Tisseur, avec pléthore de parutions, qu'elles soient en kiosque ("Spider-Man Classic" et "Spider-Man Universe", ce dernier venant remplacer les Hors-Série) ou en librairie (là, la liste devient un peu trop longue, il suffit de jeter un œil sur les rayonnages pour s'en apercevoir).
Parmi elles, voici une réédition "en grandes pompes", car l'éditeur nous annonce un coffret, qui n'est en fait qu'un emballage carton avec la reprise de couverture, curieusement en négatif (à l'envers, quoi : Spidey bombant le torse à gauche !) réinterprétée par Marko Djurdevic.

Mais revenons au contenu "so old school" : on sera tous d'accord pour dire qu'il faut être fan inconditionnel du personnage, mais aussi de l'histoire des comics, pour en tirer la substantifique moelle ! C'est clair qu'attaquer ce genre d'ouvrage avec une grille de lecture contemporaine peut vite virer à l'ennui. La complexité du scénario ressemble à un puzzle qui compterait trois pièces et le dessin semble tellement maladroit au regard des productions actuelles... Sans même parler des couleurs en quadrichromie, dont le traitement remastérisé produit une sensation à la limite de l'agression de la rétine...

Bref, vous le saviez déjà, c'est un régal pour une partie des lecteurs, mais il faut avoir une appétence particulière pour cette époque, sous peine de vite s'ennuyer.

16 12 2011
   

Le grand intérêt de cet album est de présenter la genèse d'un héros devenu mythique. Et pas un remake à la mode du jour, la vraie, avec les couleurs pourraves (il faut bien le reconnaitre) et le dessin un peu naïf et hésitant de Ditko (qui s'améliorera rapidement de n° en n°).
On découvre donc Spidey tel qu'il est apparu aux yeux des jeunes américains (et ensuite aux européens) dans les années 60. C'est évidemment très kitsch, même dans le vocabulaire.
On a surtout l'extrême plaisir d'assister, sous la plume d'auteurs qui ne se prennent pas au sérieux (on le sent dans les textes introductifs), à la naissance d'une légende ! Sous nos yeux, Peter Parker cherche quoi faire du don que lui a donné l'araignée radio-active : De la télé ? du catch ? être super héros ou super vilain ?
Et dès cette première année, l'essentiel y est déjà ! Les personnages qui l'entoureront longtemps et des ennemis de légende (le lézard, Octopus, le vautour, l'homme sable...)
Le caractère de Peter est déjà trouvé, avec ses éternels dilemmes entres sa vie publique et sa vie secrète.
On se régale aussi des vannes que spidey envoie à ses ennemis à longueurs de combats. Sa marque de fabrique.
Les 4 fantastiques font quelques apparitions, particulièrement la torche. Les personnages de Stan Lee forment une grande famille !
D'ailleurs ce dernier fait lui même l'introduction de ce 1er tome de l'intégrale par un texte sympathique où l'on sent qu'il s'amuse toujours de son personnage.

Le livre en lui même est de belle présentation. C'est bien de retrouver toutes les couvertures des numéros d'Amazing grandeur nature.
Au passage on remarque que l'édition a d'abord été bimensuelle avant de passer mensuelle à partir de Septembre 63.
Le 1er numéro présenté n'est pas un "Amazing Spider-man" mais un "Amazing fantasy". Là où Spidey a été créé avant d'avoir sa propre série. Le dessin est bien sûr le moins réussi : tatonements des débuts.
Le dernier est un "Strange tales" déssiné par Jack Kirby et là c'est le meilleur dessin ! bien au dessus de Ditko.

Cet album est un indispensable pour tous ceux qui ont une petite tendresse pour notre tisseur. Et en plus, il donne vraiment envie de ne pas s'arrêter là. Le tome 2 SVP... vite, vite...

12 9 2007
   

Peter Parker alias Spider-Man : le poissard de l’univers Marvel. A croire que l’auteur, Stan Lee, s’est levé un beau matin du pied gauche, a créé un personnage pour lui faire subir tout ce qu’il peut en un minimum de temps. Déjà que Peter Parker n’était pas aidé par la vie mais depuis qu’il a acquis accidentellement ses pouvoirs, son existence s’est encore dégradée. Les trente premières pages de cette intégrale sont une avalanche de déconvenues et d’espoirs déçus pour notre héros. Oui, héros, car il faut en être un pour ne pas devenir fou et basculer du mauvais côté. De plus, étant maintenant devenu un super-héros (seulement aux yeux du lecteur), il doit faire face à une ribambelle d’ennemis tous plus acharnés les uns que les autres tels que le Docteur Octopus, le Vautour, le Caméléon, l’Homme-Sable, le Lézard et même Fatalis !

De toute les séries Marvel du début des années 60, celle de Spider-Man est incontestablement la meilleure, même à comparer avec les Quatre Fantastiques ou les X-Men, car Spider-Man est un solitaire et ne peux compter sur l’aide de personne, ce qui rend ses aventures plus palpitantes. L’attention du lecteur n’est pas éparpillée entre plusieurs protagonistes du même camp, de ce fait l’identification au personnage se fait très rapidement.

La qualité du scénario de Stan Lee est malheureusement contrebalancée par des illustrations tout juste acceptables. Les dessins de Steve Ditko s’améliorent un peu à la fin de cet ouvrage mais le début est catastrophique avec des erreurs d’anatomie quasiment à toutes les pages (et on sent qu’il ne s’agit pas d’un exercice de style). Les couleurs sont très vives avec peu de variations dans les tons ce qui est le cas pour toutes les séries de cette époque.

Malgré la piètre qualité des dessins, cette intégrale est quand même indispensable pour tout fan du Tisseur qui se respecte.

22 4 2007
   

Allez hop, c'est parti. Me voila moi-aussi dans le grand trip "Spider-Man", et quitte à m'y mettre, autant faire les choses sérieusement ;)

C'est donc logiquement que j'entame ma lecture des aventures de l'homme araignée en commençant par les tous premiers épisodes du superhéros : l'intégrale de ces premières années, 1962-1963.

Ce qui choque dès les premières pages, hormis le style graphique d'un autre age, c'est surtout les traductions vieillottes qui parsèment l'album. Certaines expressions sont réellement hilarantes tant elles semblent dépassées aujourd'hui !

Mais rassurez-vous, cela ne viendra pas entacher votre lecture. Bien que les différents scénarii soient pour le moment assez simples, on se prend réellement à apprécier la lecture de ces historiettes mettant en scène un personnage dont, finalement, on ne sait encore que peu de choses. Certains des personnages clés de cette histoire ne font pas encore leur apparition, laissant le champs libre à Spiderman pour défaire du super-vilain à tour de bras. La profondeur de l'histoire viendra donc dans les tomes suivants.

Comme je l'ai déjà dit, le dessin est lui aussi relativement daté, mais surtout emblématique de toute une époque. Et c'est finalement sans déplaisir que l'on parcours ce style glamour...

Parfaite introduction pour moi, donc. J'achèterai et lirai la suite.

jeannot :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
26 3 2006
   

Excellent.
Cette BD offre un bon compromis pour découvrir les premières aventures de Spiderman sans pour autant avoir besoin d'acheter les premiers stranges ou autres parutions lug de 1969-1970. Cependant la recoloration est un peu approximative même si cela est logique compte tenu de l'ancienneté des planches originales. Très bon.

12 12 2003
   

Pour ceux qui n'ont pas la chance de posseder les 7 mythiques Fantask ou les 13 trop chers Marvel, voir les premiers et hors de prix Strange, Marvel France a eu la très bonne idée de rééditer les premiers épisodes de Spider-Man dans une version de luxe.
Ce premier épisode regroupe les années 1962 1963, soit les 9 premiers numéros d'Amazing Spider Man.
Autant dire de suite que ce n'est pas récent, donc il faut laisser de côté tout jugement avec les critères actuels, et replacer les choses dans le contexte.
Le scénario est révolutionaire, pour l'époque. Voici un héros qui est très jeune (encore au Lycée), qui accumule les problèmes, qui n'a pas d'argent (contrairement à la chauve souris milliardaire), qui n'est pas aimé ( contrairement à l'homme d'acier). On peut comprendre l'engouement des jeunes lecteurs de 1962 qui s'identifieront de suite au personnage.
Evidemment, maintenant, on ne peut que sourire de la naïveté voir de l'innocence qui se dégage du scénario. Mais c'est dans ces épisodes que l'on voit apparaitre pour la première fois certains des ennemis les plus acharnés du tisseur, comme Doc Octopus ou le Vautour. (Mais pas le pire de tous, le Bouffon Vert).
Le point faible vient plus du graphisme. Je ne suis pas un partisant de Steve Ditko, même s'il faut lui accorder la paternité de l'aspect du héros. Ces personnages ne sont pas toujours identifiables, les visages n'étant pas très réussis. Les décors ne sont pas réalistes. Son trait se prette plus (à la même époque) à un personnage comme le Docteur Strange (pour ceux qui connaissent).
Certe on peut dire que le dessin à aussi 40 ans, comme le scénario, mais le graphisme de john Romita qui lui suucédera 2 ou 3 ans plus tard est bien supérieur même si aussi ancien.
En conclusion voici un album que tout fan du tisseur se doit de posseder, si ce n'est pour les qualités des épisodes (même si ils en ont), au moins d'un point de vue historique.
Pour les nouveaux lecteurs, et les anciens, je conseille en parallèle Ultimate Spider-Man en lecture croisée, les deux séries se faisant un écho intérressant.