46 600 Avis BD |20 216 Albums BD | 7 891 séries BD
 

Spider-Man - L'autre : L'autre

 
 

Résumé

Spider-Man - L'autre : L'autreAfin d'acceder au résumé de Spider-Man - L'autre : L'autre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spider-Man - L'autre : L'autreCette intégrale reprend les épisodes #525 à #528 de la série "Amazing Spider-Man", les épisodes #1 à #4 de la saga "Friendly neighborhood Spider-Man", ainsi que les épisodes #19 à #22 de la série "Marvel Knights Spider-Man". Paru entre 2005 et 2006, ce cross-over s’inscrit dans le run de Joseph Michael Straczynski sur le Tisseur et mobilise trois scénaristes (J.M. Straczynski, Peter David et Reginald Hudlin) et trois dessinateurs (Mike Deodato, Mike Wieringo et Pat Lee) qui s’alternent au fil des sagas.

Ce récit utilise une nouvelle fois les origines mystiques de l’Homme Araignée (dont je ne suis pas particulièrement fan) et ressuscite (d’on ne sait où) le fameux Morlun afin de faire passer un très mauvais quart d’heure à Peter Parker. Et pour couronner le tout, ce dernier doit également lutter contre une mystérieuse maladie incurable. Ca va donc mal pour Spidey, à tel point qu’il va même mourir… Mais, pas de lézard, dans l’univers des comics, la mort n’est que très rarement un état permanent !

Mais que retenir de cette mort qui était censée marquer à jamais les esprits de tous les fans de Spider-Man ? Tout d’abord, un beau petit lot d’émotions, avec une narration en voix-off qui accompagne parfaitement les inquiétudes (ben, il va mourir quand même) d’un Peter Parker qui s’interroge sur sa vie, son couple, etc… Puis, il y a également un peu d’action, ainsi qu’un soupçon de suspense (assez prévisible). Mais il y a malheureusement aussi beaucoup de mauvaises choses à retenir de cette saga. Il y a surtout le come-back capillo-tracté du héros, mais également cet affrontement d’une violence dispensable qui coûte la vie à Spider-Man ou la tante May qui fricotte avec le majordome des Vengeurs et qui fait la folle dans une armure d’Iron Man.

Visuellement, le résultat est également très inégal. Si Mike Wieringo décroche la palme et que l’autre Mike (Deodato) livre aussi du bon boulot, le dessin de Pat Lee n’est pas à la hauteur et l’unité graphique de l’ensemble laisse à désirer.

Si vous voulez lire du bon Spider-Man, lisez plutôt un autre…


Chronique rédigée par yvan le 31/08/2014
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 30,40 30,40 30,40
Acheter d'occasion : 126,22
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.25
Dépôt légal : Février 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Spider-Man - L'autre : L'autre, lui attribuant une note moyenne de 2,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

31 8 2014
   

Ah la collection Deluxe et ses gros pavés ! Mais on connaît tous le dicton, qui se vérifie entièrement ici : la quantité ne fait pas la qualité.
Et si on ajoute que c'est Strac' qui est aux commandes du scénar', on peut presque se dire que c'est du 50/50. Une chance sur deux de tomber sur un bon run. Mais mon expérience personnelle me d
ferait désormais penser que plus l'évènement qu'il écrit pour le Tissuer est sensé être marquant, plus c'est un flop qui en découle (fuyez "Spider-Man - Un jour nouveau" ou au contarire lisez-le pour prendre l'auteur en grippe)... Et une fois n'est pas coutume, ces chapitres ne sont pas bons alors qu'ils mettent en scène la fin du héros !

Et oui, une fois de plus, Spidey va mourir, dans une scène incroyablement violente, ce qui est aussi le signe de la faiblesse des idées. Et le coup des origines totémiques pour revenir à la vie, fallait pas inventer l'eau chaude.

Côté graphismes, c'est très moyen ou plutôt trop contrasté : le beau est trop rare et le correct ne pourra pas consoler du lot de planches catastrophiques.

Un album à ne pas acheter. Au mieux, à lire par curiosité.