46 560 Avis BD |20 193 Albums BD | 7 888 séries BD
Accueil
Tome 1 : Dans les griffes de Wolverine
 

Spider-Man - et les héros Marvel, tome 1 : Dans les griffes de Wolverine

 
 

Résumé

Spider-Man - et les héros Marvel, tome 1 : Dans les griffes de WolverineAfin d'acceder au résumé de Spider-Man - et les héros Marvel, tome 1 : Dans les griffes de Wolverine, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spider-Man - et les héros Marvel, tome 1 : Dans les griffes de WolverineAprès la collection "Spider-Man - Les incontournables", qui revenait sur les meilleures aventures de Spidey, et la série "Marvel - Les Incontournables", qui mettait en scène les plus grands héros Marvel, Panini lance une nouvelle série d’incontournables. Le premier tome de cette nouvelle collection de Panini, dont chaque tome mettra en scène Spider-Man accompagné d’un autre héros Marvel, est vendu avec un fascicule fac-similé pour moins de 5 Euros. Le premier compagnon de Spider-Man est Wolverine, alors que les suivants seront respectivement Daredevil, Hulk, les femmes fatales, les Fantastic Four, Iron Man, les X-men, Captain America, les Vengeurs et le Ghost Rider.

Le tome cartonné reprend l’histoire «Deux contre le Monde entier» (Stuff of Legends) de Brett Matthews et Vatche Mavlian. Une histoire déjà reprise dans le premier tome des 100% "Spider-Man - Wolverine". Le scénario repose principalement sur l'opposition des caractères des deux héros. D'un côté on a le trop gentil Peter Parker et de l'autre un véritable rustre sans pitié. La différence de style entre les deux est assez amusante et bien mise en avant lors de l'interrogatoire mystérieux qu'ils subissent tout au long de cet album. Mais bon, la mission que les deux effectuent pour le compte de Nick Fury, n'est pas vraiment palpitante. Mais le plus dérangeant est le graphisme de Mavlian. C'est assez inégal, alternant le pas trop mauvais avec le franchement vilain. Certaines planches semblent bâclées avec des disproportions monstrueuses et un style très brouillon. Bref, un récit qui ne casse pas vraiment la baraque.

En fin d’album on retrouve une histoire courte (Ultimate Marvel Team Up 1, avril 2001) de Brian Michael Bendis et Matt Wagner, relatant la première rencontre «Ultimate» entre Spider-Man et Wolverine. On retrouve les deux personnages au sein d’une ambiance anti-mutante et un Spider-Man qui se retrouve brièvement dans le même panier que les mutos. Un épisode plutôt moyen.

Le fascicule fac-similé reprend tout d’abord la première rencontre entre Spidey et Barack Obama (Amazing Spider-Man 583, Zeb Wells et Todd Nauck). Malgré une couverture alléchante, ce clin d’œil historique de seulement cinq planches, montrant comment l’homme araignée sauve la cérémonie d’investiture du futur président américain, n’a vraiment aucun intérêt. Vient ensuite une histoire associant les New Avengers et les Fantastic Four, signée Brian Michaels Bendis et Matt Wagner. Un récit d’extraterrestres sorti d’une vielle soucoupe volante qui n’a rien de vraiment emballant.

Si le qualificatif «incontournable» n’était pas toujours justifié dans le titre des deux séries précédentes, son absence est pour l’instant totalement justifiée sur cet album très moyen.


Chronique rédigée par yvan le 14/05/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.38
Dépôt légal : Avril 2009

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Spider-Man - et les héros Marvel, tome 1 : Dans les griffes de Wolverine, lui attribuant une note moyenne de 2,38/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 4 2012
   

Décidément, les albums que je lis concernant Wolverine, actuellement (après "Marvel - Les grandes sagas, tome 5 : Wolverine") ne me plaisent pas.
Premier points négatif dans cet album, de même que pour le premier album précité, le dessin.
Je ne l'ai pas aimé.
Trop imprécis, trop de problèmes proportions. Les personnages sont parfois grands, parfois petits, parfois longilignes et ressemblent parfois à des Hobbits...
Les visages sont variables et un même personnages peut ne pas se ressembler d'une case à l'autre.
Les couleurs ne sont pas mauvaises, mais sont loin de réussir à compenser les défauts du trait.
Ensuite, l'interrogatoire et l'histoire racontée n'ont jamais réussi à me convaincre. Le fait de revenir constamment dans cette salle casse le rythme.
De plus, la querelle constante entre Spider Man et Wolverine, n'est pas convaincante. Même si Wolverine a effectivement une tendance à tout prendre par dessus l'épaule, ou par dessous la jambe selon les expressions, il est somme toute assez mature, or, ici, j'ai toujours l'impression qu'il tient plus d'un ado, très agaçant.
La conclusion de l'histoire est elle aussi très ado et ne m'a pas fait sourire, alors que j'imagine que cela est son but.
Peut-être que si le dernier dessin était réussi cela aurait permis de compenser ou de porter cette conclusion, mais non, le dessin est moche, mal proportionné, mal composé. Tout raté.
Dommage, car le fond de l'histoire et cette lutte contre la mafia Japonaise est plutôt bonne. Mais la forme, tant dans le dessin que dans la narration, gâche vraiment tout.
La deuxième histoire est plutôt bonne, même si le dessin, réalisé par le même dessinateur est toujours aussi peu appréciable.
On y conte la première rencontre entre Spider Man et Wolverine, alors que celui vient à peine apparemment de s'enfuir de son complexe militaire où il subissait une batterie de test.
Je me posais d'ailleurs dans la première histoire comment on pouvait mélanger dans un même album 2 albums avec un background assez différent. Dans l'univers Spider man, il n'est jamais mentionné les mutants X. Faire rencontrer les X-men et Spider Man est presque impossible logiquement. Pourtant, ici les auteurs réussissent presque à donner une explication acceptable.

La dernière histoire n'est là que pour...euh...rien. Complètement inutile, je ne vois pas l'intérêt de l'avoir ajoutée, si ce n'est de rajouter 2 pages à cet album.

Bref, si vous recherchez un album pour découvrir l'univers Marvel, ne prenez pas celui ci !

29 12 2009
   

Le problème des "best of", c'est qu'ils fédèrent rarement les fans. On ne s'attardera pas sur les brillantes méthodes de marketing des éditeurs, pas plus que sur le niveau d'éxigence du lecteur-client fidèle, mais entre "Spider-Man - Les incontournables", "Les Héros Marvel - Les incontournables" et "Spider-Man - et les héros Marvel", on est servi en matière de recueil de compilations !
Bref, ce Tome 1 de la série est la démonstration qu'il est bien difficile de contenter tout le monde...
Oui, les histoires et leurs qualités (tant sur le plan du dessin que du scénar) sont inégales mais j'ai tout de même bien aimé cette diversité. Ce côté hétérogène est même ce qui caractérise les comics: d'une série à l'autre, d'un auteur à l'autre, pour le même personnage, on aime ou pas !
J'imagine qu'entre un "vieil" épisode et un "Ultimate", Pannini a opté pour le brassage des générations de lecteurs...Après, dire que cela nécessite des efforts, franchement, cela reste à la portée du lecteur de CM2. On n'est tout de même pas obligé de tout savoir sur la ligne éditoriale et les aventures du tissueur pour accrocher (ou pas) à une d'entre-elle.
Le fac-similé qui met en scène un Spidey "présidentiel" m' a fait sourire: il ne présente pas d'autre intérêt que l'anecdote mais il faut savoir aussi l'aborder au second degré. D'ailleurs à quand la remise du Nobel de la Paix par les Vengeurs ??!
Pour résumer, les aventures de ce recueil ne sont pas du grand art, mais elles restent tout de même plutôt agréables.

17 5 2009
   

Des quatre histoires de cette "incontournable" seule une est potable!!!

*La rencontre Obama/Spidey : minable, cette histoire banale d'à peine cinq pages réussis juste à faire dormir et sa c'est vendu à plus de 500 000 exemplaires !!!!

*L'histoire des Vengeurs : la meilleur du lot, BMB offre un très bon récit avec les Krees et les QF en vedette, seule le dessin prêche c'est quoi le costume minable que porte Wolvie (et c'est quoi ces griffes !?!?) ?!? De plus le dessinateur essaie de trop imiter le style de Finch et cela est très irritant.

*La mini série : très inégale, le scénario n'est pas du tout captivant et très banal seule l'opposition Wolvie/Spidey est intéressante. Le dessin lui est très affreux sur les plans larges où toute les proportions sont foutues en l'air, malgré ce défauts et un Paris pavé comme il y a 40ans l'ambiance est sympathique.

*Marvel Team-up Ultimate : je trouve cela une mauvaise idée d'introduire du Ultimate dans les Incontournables puisque les non-initiés qui ne lirons pas l'introduction penserons que cette histoire se déroule en Terre-616 (le Marvel universe classique). De plus ce n'est aucunement une "team-up" puisque l'on voit les deux héros paralléllement qui se croise juste dans un combat sans vraiment s'aider. BMB l'excellent est un génie pourquoi pont-il cette daube. Le dessin, RAS c'est très réussi.


Conclusion : un premier numéro passable sauf celui des Vengeurs. Espérons que ce qui suivra sera meilleur...