46 547 Avis BD |20 183 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 10
 

Soil, tome 10

 
 

Résumé

Soil, tome 10Afin d'acceder au résumé de Soil, tome 10, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Alors qu'ils avaient entamé cette enquête sur la disparition de la famille Suzushiro et du policer Ichinose ensemble, le capitaine Yokoi et le lieutenant Onoda poursuivent dorénavant chacun de leur côté leurs investigations sur les phénomènes étranges se déroulant à Soil.

A l'extérieur, après s'être fait balader d'une piste à l'autre par un Atsushi Kaneko ("Bambi" aux éditions IMHO) en grande forme, Yokoi parvient enfin à entrer en contact avec Onoda. Coincé quelque part dans un espace-temps irréel et pourchassé par une préfecture de plus en plus menaçante, il lève enfin le voile sur la disparition de la famille Suzushiro et sur les crises de narcolepsie de la jeune Mizuki .

A l'intérieur de cette ville transformée en corps étranger et recouverte de sel, Onoda, boustée par les informations de Yokoi, comprend enfin l'objectif des enfants qui avaient disparu dans les sous-sols de ce bled devenu invisible pour le monde extérieur. En rapprochant le lieutenant du terrible secret de la psychologue scolaire, Kosaka, l'auteur lève progressivement le voile sur tous les éléments de cette histoire particulièrement originale et labyrinthique.

Proposant un thriller policier fantastique tortueux au possible, qui tient en haleine depuis le premier tome, l'auteur accélère le rythme de son récit en vue de la dernière ligne droite. Lors de cet avant-dernier volume qui apporte déjà beaucoup d'éclaircissements, Atsushi Kaneko semble vouloir aller directement au but, ne perdant par exemple plus de temps à alléger l'atmosphère du récit via la piste extra-terrestre des deux collégiens Tomiyama et Seki. Place aux choses sérieuses !

Graphiquement, "Soil" se démarque des codes classiques du manga et propose un style assez inhabituel, largement influencé par la culture américaine underground. A l’aide d’un trait épais, l’auteur propose un style graphique qui ne plaira certes pas à tout le monde, mais son talent narratif devrait par contre faire l’unanimité. En proposant un découpage astucieux des planches et en s’attardant par moments avec brio sur les détails anodins, l’auteur démontre une grande maîtrise de l'art séquentiel, confère un rythme prenant à son récit et parvient à distiller une atmosphère malsaine et oppressante tout au long de cette saga.

Vivement la conclusion !


Chronique rédigée par yvan le 02/09/2012
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,50 8,50 8,50
Acheter d'occasion : 5,06
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Juillet 2012

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Soil, tome 10, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 4 2016
   

Voilà, j’ai encore lu ce livre sans rien comprendre, mais je suis rassuré car je pense qu’il n’y a effectivement rien à comprendre. Toujours ce même délire d’auteur, qui se permet de nous balancer de longues pages sans queue ni tête, les seules phrases qui ressortent sont souvent des « ce sont des corps étrangers ». Et puis tout ça c’est dû à un poteau électrique… vraiment n’importe quoi. Bon bref j’accroche pas, et encore moins aux pseudo-explications… donc je vais pas faire dix pages là-dessus. Plus qu’un.

12 10 2015
   

Retour dans ce grand maelström qu'est "Soil", dans cette ville qui est devenue un corps étranger à elle-même, et dans laquelle les uns et les autres tentent de créer des fissures permettant l'introduction de nouveaux corps étrangers, alors que d'autres, à l'inverse, tentent d'aider la réalité à se purger toutes ces scories pour revenir à une situation normale.

Tout n'est pas simple, là-dedans, mais derrière un apparent bordel, on trouve une certaine cohérence aux propos de l'auteur. Que ce soit Yoko qui arrive à rentrer en relation avec Onoda perdue dans la ville perdue de Soil, l'enquête de cette dernière sur la psychologue scolaire Kozoka, les révélations quant à la nature même de Mizuki et de sa famille... l'auteur nous rattrape toujours au dernier moment pour laisser penser que nos efforts ne seront pas vains. On tombe dans une irréalité un peu folle, mais tout le talent de l'auteur réside dans cette capacité de nous fare croire que tout est maîtrisé... y compris d'ailleurs quand il pousse encore les limites du fantastique en fin d'ouvrage, avec ces développements autour des agents de la préfecture, que l'on attendait plus.

La lecture reste exigeante, tant par un scénario complexe qui impose que l'on abandonne sa propre rationnalité, que par ce dessin symptomatique d'un auteur et certainement un peu de sa folie, un dessin un peu gras et surchargé, qui reléverait presque d'un Jérôme Bosch réincarné en mangaka inspiré. C'est à la fois dérangeant mais ca exerce aussi une mystérieuse fascination : un joli exercice de style même si je ne m'attends plus, désormais, à tout comprendre. Je suis un peu comme Yokoi et Onoda qui se disent eux-même dépassés par des événements qui vont au-delà de leur propre imagination.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Soil, tome 1 5 3.70
Soil, tome 2 4 3.88
Soil, tome 3 3 3.83
Soil, tome 4 3 3.50
Soil, tome 5 3 3.17
Soil, tome 6 3 3.67
Soil, tome 7 3 3.17
Soil, tome 8 3 3.17
Soil, tome 9 3 3.00
Soil, tome 10 3 3.17
Soil, tome 11 3 2.83