46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 13 : Résurrection
 

Soda, tome 13 : Résurrection

 
 

Résumé

Soda, tome 13 : RésurrectionAfin d'acceder au résumé de Soda, tome 13 : Résurrection, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Soda, tome 13 : RésurrectionAprès 9 ans d’absence, Soda est enfin de retour dans les rues de la Big Apple. Quoi de neuf après tout ce temps ?

Le principal changement se situe au niveau de l’ambiance, beaucoup plus sombre, de ce tome. Depuis « Code Apocalypse », la ville de New York a en effet été le théâtre d’un drame qui a marqué les habitants et les policiers en particulier. La destruction des Twin Towers lors des attentats du 11 septembre 2001 ont changé la donne, ainsi que l’atmosphère de cette saga. La lutte anti-terroriste fait dorénavant partie des priorités des agents, qui doivent désormais opérer dans un climat ultra-sécuritaire.

Ce nouveau contexte est d’ailleurs à la base du scénario proposé par Philippe Tome (lisez "Berceuse assassine" !!!). Comme il l’explique dans le dossier de huit pages qui conclut cet album, l’auteur s’est basé sur les thèses d’un éventuel complot visant à dissimuler la vérité sur les évènements de 9/11 et sur de nouvelles menaces terroristes pour construire cette nouvelle intrigue policière.

L’autre changement majeur se situe au niveau du dessin car, après Luc Warnant et Bruno Gazzoti, c’est Dan Verlinden qui s’occupe de la mise en images de la série. Ses planches sur fond noir fonctionnent à merveille et de la restitution de la ville de New York aux personnages, en passant par le découpage, il livre de l’excellent travail tout en conservant l’esprit graphique de ces prédécesseurs.

Sinon, pour le reste, les ingrédients demeurent les mêmes. Linda, Mary et Bab’s sont à nouveau au rendez-vous et Soda continue de troquer son costume de flic pour celui de pasteur afin de rassurer sa maman. Seul Pronzini manque à l’appel… victime des attentats de 9/11. Mêlant à nouveau action, suspense et humour de manière remarquable, Philippe Tome livre un treizième tome qui répond aux attentes, voire plus, ainsi qu’une conclusion qui donne envie de découvrir la suite au plus vite.

Un excellent tome !


Chronique rédigée par yvan le 26/11/2014
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,88 11,88 11,88
Acheter d'occasion : 8,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.63
Dépôt légal : Novembre 2014

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Soda, tome 13 : Résurrection, lui attribuant une note moyenne de 3,63/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 12 2015
   

Ce 13ème tome de Soda est une bonne production : placer les attentats du 11 septembre en son centre lui donne un sacré caractère, et réaffirme toute la maturité de la série. Par ailleurs, Verlinden aux dessins s'approprie rapidement les personnages principaux et les environnements auxquels on est habitué, tout en leur insufflant un je ne sais quoi de dynamise et de gravité (il faut dire que le sujet s'y prête particulièrement). L'ensemble est graphiquement bien joli et on a l'impression de renouer avec le héros historique, fait à la fois d'humour et de sang-froid.

Pour autant, j'ai eu du mal à adhérer à la théorie du complot. Non seulement parce que je n'en ai pas envie, mais également parce que cette théorie n'est qu'à peine abordée ici. Le scénariste se garde bien de donner sa propre vision de la chose, il se contente uniquement de distiller une idée ici ou là, sans véritablement l'affronter. Du coup, je reste sur ma faim et le scénario ne repose plus sur du tangible. C'est à mon sens ce qui manque dans ces pages : j'aurais aimé que le scénariste aille au bout de son idée et la délivre entièrement au lecteur, plutôt que de faire mourir un gars qui est censé être mort depuis des années. ici, ca ne me semble pas suffisamment détaillé pour paraître rigoureux. A posteriori, on se rend compte que l'on a suivi Soda dans toutes ses pérégrinations, à la recherche d'un supposé terroriste, en espérant avoir le fin mot d'une histoire, fin mot qui n'arrivera pas. Je suis, au final, un peu frustré.

Quant aux dernières vignettes de l'album, annonceraient-elles la fin de la série ? Parce que si ce qui se passe est bien ce à quoi je pense, il n'y a plus aucune raison pour que l'originalité de la série (un flic qui fait croire qu'il est pasteur) ait une raison d'être.

13 1 2015
   

Là forcément je me trouve bien embêté pour donner mon avis sur cette Bd. D’abord resituons le contexte : j’ai lu le tome 13 de Soda avant le 07 janvier 2015, mais je me retrouve a essayer de faire une petite critique après les événements de la semaine dernière, ce qui n’est pas simple. Ce tome 13 de Soda se situe après les attentats du 11 septembre. Pionzini est décédé dans le WTC, et Soda est de plus en plus noir et taciturne. Le voilà qui enquête sur une affaire de terrorisme qui risque de faire changer ses idées préconçues.
J’ai tout d’abord était très content de retrouver Soda, même si le dessin change légèrement, la physionomie des personnages restent à peu près la même, de ce côté-là pas de soucis le dessinateur a fait du bon boulot. Côté scénario, on peut dire que c’est quand même bien noir, le changement qu’on sentait dans les deux tomes précédents est maintenant bien ancré. C’est noir, limite déprimant, et très loin d’être aussi drôle que certains épisodes par le passé. On se demande maintenant si la mère de Soda sert encore à quelque chose et si le fait que Soda fait croire qu’il est pasteur soit vraiment utile ou plutôt un frein.
Je n’adhère pas non plus aux idées développées par Tome, mais on s’en fiche pas mal, car chacun est libre de construire son histoire comme il l’entend du moment que la lecture reste agréable, après tout ce n’est que de la fiction. Est là, c’est rythmé et il y a du suspens, c’est donc vraiment agréable. Dommage que l’humour ait totalement disparu.
Enfin, et c’est une première, cette histoire est un diptyque, il faudra donc attendre le tome 14 pour connaitre la suite.

5 1 2015
   

Cela fait bien longtemps que je n'ai plus posté ici... Mais la lecture de cet opus de SODA trouvé au pied du sapin m'a suffisamment enthousiasmé pour prendre la peine de rédiger un avis, afin de faire partager ma très bonne surprise !

En effet, les quelques derniers tomes de cette série que j'affectionne m'avaient un peu déçu. L'orientation donnée à la série j'entends, pas les scénarios eux-mêmes, toujours bon ou correct, ni le dessin, particulièrement plaisant au contraire. L'orientation donc, qui devenait plus noire, avec un humour moins présent et le côté décalé de la double vie de Soda moins bien exploité... Alors quand j'ai vu que maintenant le dessinateur avait changé, aperçu le fond des pages noir, et survolé le dossier, j'ai craint le pire. Mais une BD offerte se doit d'être lue, dont acte.

Et là, la claque ! Graphiquement, c'est différent, mais excellent. Verlinden réussit l'exploit d'assurer la continuité tout en imprimant clairement sa marque. Le dessin colle à merveille à une histoire sombre et énigmatique. Et c'est la deuxième grosse surprise : le ton résolument sombre qui m'avait laissé perplexe sur le tome 11 par exemple (pourtant bien moins poussé) est ici assumé et totalement convaincant. Je n'adhère absolument pas aux diverses théories du complot et ne rejoint pas Tome dans ses spéculations, mais il a su les utiliser à merveille comme support d'un récit nerveux et dérangeant, avec le mérite de ne pas imposer mais d'interroger les apparences... Tout comme dans le dossier qui clôt l'album.

Je suis à nouveau impatient de voir ce que va devenir cette série. La dernière planche est d'ailleurs une merveille de cliffhanger. Impossible de ne pas lire le prochain !