40 290 Avis BD |17 067 Albums BD | 6 868 séries BD
Accueil
Tome 5 : Fureur Chez les Saints
 

Soda, tome 5 : Fureur Chez les Saints

 
 

Résumé

Soda, tome 5 : Fureur Chez les SaintsAfin d'acceder au résumé de Soda, tome 5 : Fureur Chez les Saints, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Soda, tome 5 : Fureur Chez les SaintsJe me souviens de la premiere planche de cette album. Une vraie merveille, avec un mise en page très cinematographique, et le geste du ("chuut") est absolument exceptionnel selon moi !

La suite de l'histoire, quant à elle est un peu décevante... je m'attendais à quelque chose de mieux, que les personnages du départ prennent une plus grande importance, une plus grande empleur. Helas, on arrive même à se dire à la fin, que finalement, ça n'a été qu'une petite enquête pour Soda.

Les illustrations sont quant à elles toujours aussi belles. Toutefois, les couleurs sont un peu fades...

Vive Soda!


Chronique rédigée par rObMeikepis le 31/03/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de rObMeikepisReflet de l'avatar de rObMeikepis
Statistiques posteur :
  • 13 (100,00 %)
  • Total : 13 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter d'occasion : 5,99 19,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.88
Dépôt légal : Novembre 1993

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Soda, tome 5 : Fureur Chez les Saints, lui attribuant une note moyenne de 3,88/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 9 2014
   

Voici un tome qui m’a un peu déçu, l’enquête dans le monastère m’a semblé un peu exagérée et tirée par les cheveux. Pour le reste rien à redire, c’est toujours aussi chouette : le découpage cinématographique, l’action omniprésente, on peut rajouter que les dialogues sont géniaux, que les pointes d’humour font mouches, que les personnages secondaires sont toujours aussi chouettes même si nettement moins présents dans ce volume. Pour finir le dessin de Gazzotti est extra, donc pas la peine de passer à côté de cette série en générale et de ce tome en particulier, si vous ne connaissez pas jetez-vous dessus, vous ne le regretterez pas car « soda » mérite tout le bien qu’on dit de lui.

19 1 2011
   

Cet album, c'est avant tout une bonne accroche ! Les premières pages mettent véritablement dans l'ambiance avec cette attaque d'une planque du FBI et avec cette histoire de témoin clé pour un procès d'envergure. Malheureusement, l'histoire perd un peu de son intérêt assez rapidement, notamment à cause, selon moi, à une construction un peu difficile de l'histoire. C'est un peu par hasard que soda se rend dans un monastère pour y trouver une jeune enfant kidnappée, et le fait que ce lieu de réflexion soit pris en otages est un peu tiré par les cheveux. J'y vois la volonté farouche d'ultiliser au mieux la "couverture" de pasteur de Soda, au risque de créer des situations un peu improbables et un peu étriquées, et parfois aussi déjà vues. Il n'en reste pas moins que c'est toujours assez plaisant et humoristique à parcourir, le dessin un peu caricatural aidant pour beaucoup à cette impression. Mais pour moi, les auteurs auraient pu mieux faire.

19 4 2009
   

J'ai un peu moins apprécié le scénario de ce cinquième tome. Tout démarre plutôt bien avec un prologue assez accrocheur, mais ça retombe un peu par la suite.

A l'instar du troisième tome, l'intrigue joue de nouveau avec la couverture religieuse qu'utilise Soda pour tromper sa mère. Le scénario est cependant moins ingénieux que d'habitude et se résume en deux lignes. De plus, les méchants que doit affronter Soda sont moins développés que lors des tomes précédents.

Mais, si l'intrigue simpliste et peu originale m'a un peu déçu par rapport aux tomes précédents, le graphisme de Gazzotti demeure excellent et l'histoire est divertissante et parfaitement rythmée.

15 10 2008
   

Mon Soda préféré!
Il y a tout dans cette B.D. de Tome et de Gazzotti: de l'action, de la tendresse et de la morbidité! C'est donc avec plaisir que l'on retrouve notre policier préféré à la recherche d'une petite fille kidnapée. AU cours de l'histoire, nous découvrons:
- de l'humour (comme l'allusion aux coupons de toilettes)
- des lieux pas encore exploités dans la série (le monastère)
- des méchants tipiques: laids, musclés, sévères (comme Hank)
- del'action plutôt originale (tueries entre moines)
- ...
Au niveau dessin, celui-ci progresse: le dessinateur augmente sa précision, insère plus de détails et rend les proportions plus réelles. De plus, ajouté à la couleur, celui-ci devient vraiment bien.
Voilà ce qui justifie pour moi la médaille d'or que je donne à cette B.D.
Il en faudra beaucoup, pour la surpasser!

30 4 2008
   

"Fureur chez les saints". Tome et Gazzotti continuent à explorer les voies religieuses offertes par leur personnage de flic se faisant passer pour un pasteur. Et ça marche encore une fois !

Comme dans d'autres albums de la série, les deux premières pages sont exemptes de dialogues. Le découpage y est cinématographique en diable et fait démarrer l'action sur les chapeaux de roue (on pense au premier volume notamment). L'album dans son ensemble a d'ailleurs des allures de film d'action bien mené, alternant les scènes trépidantes et les dialogues ciselés. Avec une intrigue assez simple, Tome fait des merveilles et scotche son lecteur !

Le dessin de Gazzotti, qui s'est définitivement emparé des personnages créés par Warnant, est sans failles. La mise en souleurs, assurée par Stephane De Becker, est tout aussi efficace. Le déouapge serré et dynamique vient renforcer l'impression très favorable laissée par les planches.

Ce tome, comme tous ceux de la série, est conçu comme un one-shot et se suffit à lui-même : vous pouvez éventuellement commencer par lui. Si vous ne connaissez pas "Soda", vous avez presque de la chance : vous avez de belles heures de lecture devant vous !

21 2 2005
   

A l'approche d'un grand procès, la fille du témoin principal se fait enlever pour empêcher tout témoignage gênant.

Ce tome n'a rien de bien original au niveau du scénario. En effet, des "méchants" dont un de leurs anciens associés (souvent l'avocat ou le comptable comme ici) est prêt à témoigner contre eux, enlèvent une personne chère au témoin (sa fille) pour l’en dissuader. C’est vu et revu. Mais par contre, le lieu où va se dérouler l’action est plus original. Donc, bien que déjà vu, Tome sait mener sa barque et nous prendre dans son intrigue et dans l’action. Le scénario tient la route, comme d’habitude, vraiment rien à redire. C’est plaisant et on n’est jamais déçus comme le prouve encore une fois cet album.

Le dessin de Gazotti est dans la lignée des albums précédents.

Une série à découvrir si ce n’est pas déjà fait. Chaque tome est très bon, celui là ne fait pas défaut !

5 8 2002
   

Prise d'otage dans un monastere?? Pourquoi pas après tout! Voici peut etre le Soad le plus violent de la série! L'action est vraiment mise en avant mais ne vous inquitez pas, il n'y a pas que ça! Un e bonne hisoitre comme charpente avec une mise en scène disons le musclé! ça tire, ça bouge, ça tue dans tous les sens mais pas d'exces de violence non plus! Ca reste quand meme relativement soft avec des peites pointes d'humour! Par contre côté suspens on s'accroche à la bd car tout va si vite et si innatendu! Ca fait le même effet que de regarder un bon film d'action et de suspens!
On découvre un Soda qui est nettement moins sympa quand il s'enerve et une miss Tchaïkowski qui elle aussi devient nettement moins attirante quand elle s'excite...sur son revolver!
Mais pour nous faire vibrer de la sorte il faut plus qu'un bon scénario, il nous faut de bonnes illustrations! et croyez moi c'est le cas! Une mise en scène digne d'un John Woo avec des traits nets et précis et qui expriment le dynamisme de l'action et le temps orageux qui regnenent dans cet album! On croirait que Gazzotti dessine Soda depuis une bonne dizaine d'albums, mais non c'est seulement le 3ième qu'il fait...incroyable...
Bref du si vous croyez que la vie de moines est de otut repos et sans surprises, detrompez vous en lisant cet album!