46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 6 : Confessions express
 

Soda, tome 6 : Confessions express

 
 

Résumé

Soda, tome 6 : Confessions expressAfin d'acceder au résumé de Soda, tome 6 : Confessions express, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Soda, tome 6 : Confessions expressCe Tome est interressant puisqu'il nous présente plusieurs personnages qui au départ ne présentent aucun lien entre eux, mais qui pourtant constitueront l'enquête de Soda.

Le récit est rythmé par le fait que Soda doive resoudre une enquête tout en restant à heure regulière au chevet de sa mère, une vraie course contre la montre !
Le scenario en devient un peu confus ; de plus, je trouve que les auteurs ont voulu faire une happy-end qui n'en ai pas une vraiment (pour ceux qui ont lu ce tome, rappelez-vous: l'avenir de celui qui porte la bombe).

Les illustrations de Gazzotti, même si elles sont relativement simples, collent parfaitement à l'ambiance instauré par le scénario. Hélas, les couleurs restent toujours et encore un peu fade... Cependant, c'est l'un des meilleurs tomes de la série Soda selon moi !


Chronique rédigée par rObMeikepis le 31/03/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de rObMeikepisReflet de l'avatar de rObMeikepis
Statistiques posteur :
  • 13 (100,00 %)
  • Total : 13 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 6,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.93
Dépôt légal : Octobre 1994

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Soda, tome 6 : Confessions express, lui attribuant une note moyenne de 3,93/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 9 2019
   

Très bon album encore. Les auteurs utilisent avec bonheur une des constantes de la série. Cette fois c'est la maman de Soda et son coeur malade. Le coup de génie étant d'obliger Soda à mener son enquête entre chacun des nombreux examens qu'elle doit subir sans jamais qu'elle se rende compte de ses absences.
Là dessus nous avons droit à une bonne histoire pleine d'actions. Et le créneau "humoristique" dans lequel on peut ranger les dessins de Gazzotti n'empêche pas les morts violentes ni d'aborder le sujet de la transsexualité.
Cet album confirme que c'est une série à recommander.

15 9 2014
   

Encore un très bon épisode, le ton change par rapport au précédent, on est plus dans la parodie, ici. Cependant, même si la course de Soda qui mène une enquête pendant que sa mère passe des examens semble peu plausible, il faut bien dire que la forme, et ce rythme maitrisé de bout en bout, contribuent largement à rendre cet album très sympathique.
Reconnaissons ainsi qu’il n’y a aucun temps mort, que tout se lit d’une traite sans décrocher, qu’introduction comme conclusion sont parfaitement gérées. L’enquête en elle-même reste intéressante, tout comme le fait que l’histoire se passe sur fond de Marathon de New York. Le dessin est parfaitement rond et dynamique comme dans les autres épisodes. Il manque les collègues de Soda, mais on ne peut pas non plus tout mettre dans un même épisode.
Un excellent tome 6 et un modèle du genre.

19 1 2011
   

Cet album est certainement le meilleur que j'ai lu jusqu'à présent. Il est drôle, ingénieux (autant que puisse l'être ce type de production) et surtout, très bien rythmé. J'ai énormément apprécié le fait que Soda devait conduire son enquête entre deux examens de sa mère à l'hôpital, l'obligeant à faire des allers-retours aux quatre coins de la ville et à avancer dans son enquête par phase de 2 heures environ, l'important étant que sa mère le voit entre chacun de ses examens. Le fait que Davis soit en plus responsable de Goliath, le chat de sa mère, amène des situations de drôlerie supplémentaires. Tout cela permet de rythmer le récit et maintient un lecteur en alerte, ce dernier ce demandant comment Soda va arriver à chaque fois à temps à l'hôpital.

Sur l'histoire policière en elle-même, elle tombe un peu sur Soda par hasard, mais c'est justement cet hasard qui lance ce dernier dans un rythme effréné. L'histoire d'attentat contre le maire de NY est plutôt bien conduite (même si on ne connaît pas au final les commanditaires) et très plaisante à découvrir. Ce sentiment est appuyé par des personnages hauts en couleur (comme ce tueur à gage qui est à mille lieues de la représentation usuelle de ce type de personnage, comme cette "maîtresse" du maire, etc.) qui se veulent avant tout humoristiques. La fin de l'album se permet même une touche de tendresse assez inattendue.

C'est donc une bonne histoire de Soda, toujours servie par ce trait si caractéristique qui au premier abord semble s'adresser à la jeunesse.

19 4 2009
   

A nouveau un très bon tome de "Soda" !

Sur fond de marathon de New-York, Soda va livrer une course contre la montre haletante. Un scénario parfaitement maîtrisé au niveau de la construction, avec un Soda qui dispose chaque fois de moins de deux heures pour faire avancer son enquête. Et en marge de cette enquête prenante, l'auteur livre le portrait convainquant d'un flic qui aimerait bien révéler son véritable boulot à sa mère.

Excellent !

3 5 2008
   

"Confession Express", paru en 1994, est le sixième tome de "Soda". Et comme très souvent avec cette série, c'est une lecture qu'on peut recommander sans hésiter.

Les fans du faux pasteur, déjà, ont droit à un indice en troisième planche sur le passé du lieutenant Solomon (regardez bien le photo de sa sortie de l'école de police... il n'y manque encore aucun doigt !). C'est peu mais suffisant pour satisfaire la curiosité de l'amateur éclairé ! ;)

Tome, par ailleurs, livre encore un récit efficace qui peut se suffire à lui-même (comme tous les autres épisodes d'ailleurs). Il y montre une nouvelle fois toute sa maîtrise scénaristique : pas de temps mort, beaucoup d'action, de l'humour bien dosé et des rapports entre les personnages qui s'étoffent l'air de rien. On lit l'ensemble sans jamais lâcher prise.

Puisque Gazzotti agrémente tout cela de son graphisme généreux et dynamique, on obtient un album très sympa qui ne décevra pas les fans de la série... ni ceux qui vont le devenir !

21 2 2005
   

Alors que sa mère doit se faire examiner à l’hôpital, Soda est témoin d’un meurtre et chargé de l’enquête comme dernière volonté de la mourante à un prêtre !

On retrouve encore une fois tout le charme de cette série. Le jeune lieutenant Soda est tiraillé entre dire la vérité à sa mère sur son travail de flic et la peur de lui provoquer des émotions trop fortes. Du coup, il se plie en quatre pour pouvoir lui cacher la vérité tout en accomplissant son boulot de flic. Ce tome est vraiment bien mené, très bien rythmé. Chaque action se déroule pendant un examen de la mère de Soda ce qui donne cette action menée tambour battant. Les personnages sont de plus en plus profonds ce qui les rends encore plus attachants.

Au niveau du dessin, on retrouve des traits qui nous sont familiers. Soda et Mary sont assez constants, les personnages secondaires de cette histoire sont quand à eux bien dessinés. Seule la couleur fait défaut dans cette série mais bon, c’est quand même correct.

Encore un bon album dans une série constante à découvrir !