46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Smart Monkey
 

Smart Monkey

 
 

Résumé

Smart MonkeyAfin d'acceder au résumé de Smart Monkey, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Smart MonkeyWinshluss nous livre ici une BD noir et blanc sans texte que je serais incapable de classer dans une catégorie. Aventure peut-être, ou Humour plutôt, voir Historique. En fait, tout ça à la fois.

- Aventure car le périple de ce petit singe va le mener très loin, il traversera la jungle, les montagnes et découvrira toutes sortes d'espèces d'animaux.
- Humour car tout au long de son voyage il sera traqué par un dents de sabre duquel il saura se jouer avec finesse.
- Historique car il évolue dans un monde sans homme, en pleine évolution au milieu des autres créatures d'une époque très lointaine.

Le découpage est sommaire, 2 cases par 3, bof me direz-vous, pas très dynamique tout ça. Et bien si, car comme je disais c'est une BD sans texte! Et quoi de plus difficile que de faire passer une histoire sans même un bout de texte? L'auteur s'en sort à merveille et n'aurait je pense pas pu faire mieux. Il arrive à faire passer les expressions, à enchaîner une dynamique de mouvement, à faire rire, tout ça en noir et blanc en plus. Un dessin fouilli qui fait penser à du Larcenet dans ses heures sérieuses mais qui révèle une extrême justesse dans la disposition des traits. A première vue, le dessin est brouillon mais à la lecture, tout est limpide, belle performance.

La trame principale fait avancer le singe d'une manière tout à fait fascinante, on assiste à l'évolution, tout simplement, avec au bout du compte un retour avantageux à la case départ.

Alors qui survivra? Le plus malin ou le plus fort? Je vous laisse découvrir cette petite merveille que je ne regrette pas du tout d'avoir acquise!


Chronique rédigée par Fa le 16/05/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 65 (36,72 %)
  • 96 (54,24 %)
  • 16 (9,04 %)
  • Total : 177 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 19,48 19,48 19,48
Acheter d'occasion : 6,74
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.90
Dépôt légal : Février 2004

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Smart Monkey, lui attribuant une note moyenne de 3,90/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 7 2010
   

Parmi les lecteurs de "Smart Monkey", il y a ceux qui adulent le graphisme et les autres. Moi, je fais partie de la première catégorie. Pour une bd muette sur plus des ¾ de l’histoire, le graphisme influe énormément sur l’appréciation qu’on en fait. Le trait de Winshluss, tout en gribouillis et hachures, est désordonné, fouillis et brouillon. Il reste malgré tout très lisible et fort expressif ! J’adore !

L’histoire est vraiment sympathique. D’ailleurs, Elveen m’a surpris à rire aux éclats à plusieurs reprises. L’auteur suit les avatars d’un primate pas tout à fait comme les autres. Exclu de son clan parce qu’il forniquait avec une des (nombreuses) femelles du chef, il va errer dans l’immensité vierge que constitue le continent africain à cette époque préhistorique. Il va faire la connaissance d’un dents-de-sabre qui ne le lâchera plus d’une semelle. Ce primate plus évolué est sans doute le chaînon manquant mais pour l’instant, il se trouve plutôt en fâcheuse posture, comme maillon de la chaîne alimentaire (cruelle et injuste mais pourtant nécessaire). L’épilogue qui conclu l’histoire nous ramène en des temps plus contemporains. Il ponctue de manière très réussie cet album que je recommande vivement !

Bref, cette bd est essentiellement visuelle. Alors si vous n’accrochez pas au graphisme, inutile de vous attarder dessus.

23 2 2010
   

On nous a déjà fait le coup de la bande dessinée sans dialogues. On peut citer "La Mouche" de Trondheim ou "La teigne" de Thierry Robin, comme exemples de ces défis créatifs relevés par les auteurs de BD. Winshluss se livre donc à cet exercice difficile dont il se sort fort honorablement.

Il y a un côté underground américain qui est marqué dans le graphisme. On s'étonne moins aujourd'hui de ces planches en noir et blanc et dans un style que certains jugeront "sale", mais quinze ans plus tôt, on aurait aussitôt rangé "Smart Monkey" dans une catégorie BD expérimentale à public réduit. Les choses n'ont peut-être pas fondamentalement changé : le grand public ne va pas lire "Smart Monkey", que seuls les bédéphiles curieux ouvriront. En tout cas, à défaut d'être tape-à-l'oeil, le trait est maîtrisé, expressif et efficace - en clair, ce n'est pas mal dessiné, s'il faut le préciser...

Le scénario est bien mené puisque l'auteur respecte le carcan de l'interdiction de dialogue (exception faite de l'épilogue, c'est vrai) tout en menant un rythme d'enfer à son personnage. L'humour est omniprésent et il est en adéquation avec le dessin : c'est noir, grinçant, cynique et cela donne une vraie valeur ajoutée à l'album. On n'est pas dans le politiquement correct et c'est tant mieux.

Pas révolutionnaire mais bien mené, "Smart Monkey" est une lecture intéressante qui peut vous permettre de découvrir davantage son auteur.

3 8 2009
   

Après avoir lu le véritable chef-d’œuvre qu’est "Pinocchio" et avoir fortement apprécié la lecture de "Monsieur Feraille" et "Pat Boon", je me devais d’attaquer "Smart Monkey" du même auteur.

La majeure partie de ce one-shot de Winshluss est totalement muet et invite à suivre les périples d’un petit singe légèrement plus évolué que ses congénères. Chassé de son clan par le mâle dominant, Smart Monkey doit affronter seul les dangers de la jungle qui l’entoure. Un périple extrêmement périlleux, mais riche en découvertes. Jouant à fond sur l’humour visuel, l’auteur nous plonge au temps de la préhistoire et invite à suivre les premiers pas d’une évolution mise en avant par Darwin et qu’il ne manque pas d’ironiser à travers cette représentation visuelle totalement muette qui a tout d’un documentaire animalier humoristique.

Vient ensuite un épilogue dialogué qui nous emmène à une période plus contemporaine et qui permet à l’auteur de conclure son récit avec brio, tout en offrant une petite réflexion amusante sur la condition humaine.

16 5 2009
   

Je n'accroche pas vraiment au dessin de Winshluss. Je le trouve très efficace, agréable à lire mais pas vraiment esthétique en lui-même. Ca doit grandement tenir à une affaire de goût mais en ce qui me concerne, je ne suis pas fan de ce dessin, suffisamment pour apprécier ma lecture mais pas suffisamment pour trouver que c'est un bel album.
J'ai également eu un petit peu de mal à accrocher à l'histoire au tout début. C'est du muet intégral, enfin si on ne compte pas l'épilogue, et j'ai trouvé que ça se lisait un peu vite. Ceci dit, ensuite, j'ai commencé à apprécier l'humour et à m'attacher un peu plus à ce petit singe intelligent que l'on suit dans le récit. Cet humour, justement, est bien souvent noir, assez caustique. Et au final, j'ai relativement apprécié la lecture de la globalité de l'histoire, et j'ai même été éclaté de rire sur la chute de cette longue histoire. De même, la façon dont l'histoire de ce petit singe est transposée dans le monde humain du 19e siècle dans l'épilogue m'a assez plu.
Globalement, je n'ai cependant pas été suffisamment charmé et je trouve cette BD juste plaisante, sympa et assez originale.
Par contre, même si l'album en lui-même est beau et gros physiquement, je trouve son prix un peu abusif car, malgré le nombre de pages, ça se lit assez vite et, comme je le dis plus haut, le graphisme lui-même ne suffit pas à compenser le prix à mes yeux.