46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 1 : L'île oubliée
 

Slhoka, tome 1 : L'île oubliée

 
 

Résumé

Slhoka, tome 1 : L'île oubliéeAfin d'acceder au résumé de Slhoka, tome 1 : L'île oubliée, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Slhoka, tome 1 : L'île oubliéeUne série de chez Soleil pas mal...mais bon, question dessins on sent une nette influence des illustrateurs de Soleil, ainsi d'autres éditions.

Le scénario, qui commence juste, est pour l'instant assez interessant. Il incère tout de suite l'histoire, juste après la présentation des personnages ; et rien que ça c'est pas mal, parceque des fois chez Soleil on tourne autour du pot pendant deux tomes pour que l'histoire arrive enfin... L'histoire n'est que je sache du pas encore vu, reste à voir la suite...

Les dessins, comme je le disais auparavant font penser à un mélange de dessinateurs : Vatine pour la technologie, les transports etc, et surtout Tarquin ! pour les persos, les paysages etc... mais on ne va pas être méchant, c'est un premier tome, et Floch pourra affimer son style après...


Chronique rédigée par Charly le 08/03/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CharlyReflet de l'avatar de Charly
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,02 13,02 13,02
Acheter d'occasion : 5,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.29
Dépôt légal : Septembre 2001

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Slhoka, tome 1 : L'île oubliée, lui attribuant une note moyenne de 3,29/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

16 7 2013
   

A défaut d'être très original, j'ai trouvé ce premier tome avant tout efficace. Plusieurs fois, je me suis reporté à la couverture pour vérifier les noms des scénaristes/dessinateurs, tant le style graphique et le scénario m'ont fait penser à quelque chose "de troy" ou plutôt "des étoiles". En particulier, le lettrage est, sauf erreur de ma part, exactement le même que dans les autres séries évoquées et que vous aurez reconnues. Autant dire que ce premier tome est très grand public, qui se situe ent la HF, avec un jeune pilote que se retrouve crédité d'un pouvoir spécial, et la SF, l'univers proposé nous entraînant au milieu d'une guerre entre Okrane et Zeîde.

C'est simple, c'est fluide, ca ne cherche pas midi à 14h, c'est rond, et, dans le style, c'est plutôt bien fait. Les décors sont variés, nous entraînant depuis une forêt luxuriante vers un univers tout ce qu'il y a de plus citadin, en passant par un monde éthéré des divinités. L'histoire est rythmée, on se prend de sympathie pour Slhoka et pour son ami Ar'n, on goûte à leur vie paradisiaque avant d'être confrontés à la violence, celle qui lancera, vers le milieu de ce premier tome, le scénario. Assez rapidement, on découvre les forces en présence, ces deux peuples qui s'affrontent, Slhoka et son étrange pouvoir qu'il a encore du mal à dompter, Shani, la divinité ailée qui l'accompagne, ainsi que tout un tas de personnages, dont la doctoresse au nom imprononçable qui aura pour vocation d'enlever Slhoka, dont le pouvoir en fait une arme redoutable.

Rien d'exceptionnel, rien de bien nouveau sous le soleil de Soleil, mais une bonne petite introduction sympathique, rythmée, facile d'accès et, au final, assez plaisante et divertissante.

31 7 2006
   

A la première lecture de ce tome, je ne fus pas franchement emballé. « Une histoire classique » je me disais, « rien de nouveau », « toujours la même chose, surtout chez soleil »… Et puis lorsque le troisième tome fut disponible dans ma médiathèque, je me suis dit que cette série méritait peut-être une deuxième chance. J’ai donc emprunté les trois tomes…

On se rend compte en lisant les trois premiers tomes à la suite que Godderidge sait tout de même où il va, et que son histoire est bien mieux construite qu’il n’y paraît à la lecture seule du premier opus. Quoi qu’il en soit, le début de cet album reste un peu étrange, dans le sens ou les événements se déroulent rapidement, et pourtant on a l’impression qu’il ne se passe rien.

Les illustrations de Floch sont de très bonne facture, bien que fidèles au style Soleil. Mais après tout quoi de plus normal pour une production Soleil. Une mise en couleur de qualité et un découpage efficace font de cet album, un album agréable à lire. Cette introduction moyenne obtient sa véritable valeur par les tomes suivants…

31 12 2005
   

C’est une bd qui est passée inaperçue dans le flot des sorties soleil…Cela est sans doute dû au choix de la couverture qui n’est pas des plus judicieux au regard de la qualité des planches. Pourtant ce premier tome vaut largement le détour ! La première chose qui frappe lorsqu’on ouvre cette bd, vous l’aurez deviné, c’est le dessin. C’est sûr, Floch est un dessinateur prometteur dont le style est dans la lignée de Tarquin, donc très « soleil ». Les couleurs sont également très belles…logique, elles sont signées Lyse. Toutefois, un dessin et des couleurs qui assurent ne font pas nécessairement un bonne bd, le scénario doit également tenir la route. Je dois avouer que c’est pas trop mal le cas ici. En effet, même si le premier tome d’une série pose les jalons du récit, l’histoire est suffisamment dense pour ne pas ennuyer le lecteur qui reste sur sa faim…à la fin de ce tome. Certains pourront reprocher la ressemblance de l’île et de ses habitants avec le monde d’Aquablue ou encore le pouvoir de guérison que possède Leidjill avec celui de C’ian de la série Lanfeust. Qu’importe ! la trame de cette histoire me semble assez bien ficelée que pour entrevoir une suite prometteuse et propre à cette série.

2 1 2003
   

Au début, bizarrement, je n'ai carrément pas aimé cette BD, sans doute parce que ça sentait trop le déjà vu. Après, je me suis forcée à lire malgré tout, et puis ça va, même si on sent l'influence lanfeust. Il y a de la personnalité, ce qui fait que ce premier album est un bon album.

Les dessins sont quand même bien sympas, il faut dire. Floch est pas mal doué quand même. Mais là encore, pas vraiment d'originalité. Même si le trait est soigné, même si c'est beau, c'est un style de dessin assez classique en fin de compte.
Le scénario traîne un peu, sauf la fin, que j'ai vraiment bien aimé. J'ai mis 3 parce que je pense que c'est annonciateur d'un bon tome 2, et que la fin est décidément vraiment bien.
C'est marrant parce que slhoka est la seule bd (du moins c'est la seule qui me vient à l'esprit maintenant), ou à chaque fois que je la relie, j'aime de plus en plus.:)

17 8 2002
   

je dois avouer que cette BD m'a paru completement nulle au debut de la lecture. Mais la 2e moitié de l'album remet tout en ordre, et finalement, ça le fait.
Le second tome serait peut etre meme capable de rendre cette serie franchement bien.
en attendant, c'est quand meme tres classique, loin d'etre genial (je le repete, toute la 1ere moitié de l'album est vraiment ennuyeuse)
Bon, niveau dessin, c'est du soleil prod de base, avec les couleurs habituelles, mais le scenar est pas mal fait.

29 6 2002
   

Moi j'aime bien Slhoka ! C'est sympa, très facile d'accès, facile à lire donc, très divertissant, et ca, ca me plait :)

Coté scenario, ca a du mal à demarer mais apres ca commence à devenir interressant donc j'ai bon espoir pour le 2e tome...
Coté dessins, c'est assez classique mais ca reste agréable à l'oeil... On voit direct les influences très Tarquiniesque (ca doit pas se dire comme mot mais c'est pas grave ! :) de Floch, d'ailleur, il ne s'en cache pas, il assume totalement...

En bref, c'est pas la bd la plus originale que j'ai eu l'occasion de lire mais j'avoue que qu'elle m'a bien plus... J'ai bon espoir...