46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 1 : La ville jaune
 

Sky Doll, tome 1 : La ville jaune

 
 

Résumé

Sky Doll, tome 1 : La ville jauneAfin d'acceder au résumé de Sky Doll, tome 1 : La ville jaune, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Sky Doll, tome 1 : La ville jauneEnfin une série de chez Soleil qui sort du lot !!!

Le premier tome de Sky Doll possède une histoire qui change de l'heroic fantasy classique... Pour une fois, on ose parler de la Religion, et voilà ce que ça donne : une super série doté d'un scénario génial !

Ce qui me fascine le plus sont les dessins des plus originaux, genre Disney, Toons, un peu soixante-huitard... des formes arrondies qui me plaisent beaucoup, franchement j'adore. Mais il n'y a pas que les dessins qui font que cette série se place parmis mes favories ! La colorisations, mi à la main mi à l'ordinateur, sont hors du commun. On assiste alors à de superbes effets de lumière, c'est du grand art !!!


Chronique rédigée par Charly le 25/02/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,02 13,02 13,02
Acheter d'occasion : 1,14
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.91
Dépôt légal : Octobre 2001

Avis des lecteurs

17 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Sky Doll, tome 1 : La ville jaune, lui attribuant une note moyenne de 3,91/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 12 2018
   

Je suis vraiment étonné de voir toutes ces bonnes notes pour cet album. Certes, le dessin est magnifique. Un très joli graphisme fort maitrisé. Pourtant il est parfois trop sombre avec des vignettes visuellement incomprehensibles ou qu'il faut scruter un long moment pour déchiffrer l'image.
Par contre l'histoire et le scénario.... On se demande jusqu'à la fin dans quel monde on se trouve, quels sont les motivations des personnages. Où plutôt on comprend vaguement mais tout ça est mal amené, soutenu par des dialogues parfois maladroits, on cherche toujours quelle est la mission "importante" des deux types qui recueillent Noa. Et comment elle s'est retrouvée dans leur véhicule. Et plein de choses comme ça qui arrivent comme un cheveu dans la soupe, jamais très clair ni dans le pourquoi ni dans le comment.
On perçois un fond de critique de la religion en général et jai envie de dire, comme une ambiance blasphématoire.
On dirait que cet album est plus un travail de concept, de design mais qu'il se cherche un peu sous nos yeux. Ça laisse un sentiment de perplexité durant la lecture. Genre "Mais ou veulent-t-ils en venir ?
Probablement que ça s'eclaircira par la suite.
Je met 2 et c'est surtout sauvé par le dessin.

25 8 2008
   

Voici un album étonnant.
D'abord parce que je ne l'ai pas acheté, Jeanloup dans un moment de générosité (rare) me l'a offert il y a quelques année lors d'un salon de la bd à Chambéry.Ensuite parce qu'à l'époque il m'a dit que c'était une super série que je devais absolument lire.Et enfin parce qu'à ce moment là je l'ai feuilleté, qu'il ne m'a pas plus à priori, et que je l'ai posé dans un coin de ma bibliothèque et je l'y ai laissé durant tout ce temps en n'y pensant plus.

Et la magie du site a encore frappé, je suis tombé sur les bonnes critiques et je me suis dis que tant de gens ne pouvaient pas se tromper. (Parce que juste Jean loup c'est possible par contre).
Et donc je viens de le lire vraiment, et je n'arrive pas à comprendre ce qui m'avait déplus jadis.

Le graphisme est un régal. J'aime beaucoup le trait cartoonien, les cases sont riches en petits détails (les différentes auréoles des évêques par exemple) , les couleurs parfaitement adaptées à l'univers. Chaque personnage a une vraie identité visuelle, avec une mention spéciale pour Noa qui parait tout à la fois humaine et artificielle.
Mais ce n'est pas la seule bd parue chez Soleil qui soit réussie graphiquement. Ce qui la différencie des autres c'est surtout un très bon scénario.
En effet, l'histoire parait suffisamment complexe pour être prenante et donne envie de poursuivre la lecture.Le monde décrit mélange religion, pouvoir et sexe, ce qui est assez peu répandu en bd. Le mystère autour du rôle de Noa dans cette mythologie très particulière des deux papesses appelle à connaitre la suite.

Finalement j'ai eu bien tort de me priver de la lecture de cet album pendant si longtemps, même si au final je n'ai pas à attendre pour lire la suite.

15 5 2006
   

Je ne sais pas trop quoi penser après la lecture de ce premier tome. Déjà que je ne savais pas trop à quoi m’attendre avant la lecture car j’avais pris cette bande dessinée un peu au hasard et surtout à cause d’un dessin qui m’attirait.

L’histoire est vraiment bizarre, m’a fait un peu penser à "Fée et tendres automates" et à la fin du tome on ne sait pas trop où cela va nous mener. C’est assez original et j’espère que le scénario tiendra la route par la suite.

Le dessin est splendide et tout en rondeurs, ce qui contraste parfois avec la violence des scènes. Les restants ‘Disney’ des auteurs donnent un côté cartoon au dessin, ce qui est encore renforcé par le côté plastique/jouet des personnages.

Rien que pour son graphisme ce tome vaut le détour, quant au scénario je vais attendre le tome suivant pour me prononcer.

10 2 2006
   

Il m'aura fallu quelques temps avant d'y venir à cet album, mais j'avoue ne pas être déçu de mon achat. Sky Doll est tout simplement l'une des séries SF les plus belles et les plus originales qu'il m'ait été donné de lire.

Le scénario nous emmène aux cotés de Roy, Jahu et Noa, en route pour la planète Aqua. Roy, naïf et gentil, inséparable de Jahu, plus taciturne et sombre, et Noa, haa Noa, une poupée de plaisir qui serait on ne peut plus normale si elle ne ressentait pas un vide sans fond dans sa vie de poupée. L'univers dans lequel nos héros évolue mêle de façon efficace sexe et religion, sans pour autant tomber dans le graveleux.

Le dessin est tout simplement magnifique. Les auteurs, tous deux transfuges de chez Disney font preuve ici d'une maîtrise hors du commun. Le trait rond et chaleureux à un petit côté cartoonesque vraiment agréable, superbement mis en lumière par une colorisation exceptionnelle, qui mélange technique classique et colorisation informatique.

Une pièce maîtresse, sans doute prémice d'une série culte. A lire absolument.

27 9 2004
   

Déjouant les nombreux lieux communs graphiques de la bande-dessinée de science-fiction, "Sky Doll" est un album de grande qualité :
l'osmose entre le trait élégant et les couleurs chatoyantes est telle qu'on a du mal à croire à une collaboration entre deux auteurs distincts.
Le côté un peu dessin-animés donne tout de suite quelque chose d’attachant aux personnages, mais ne vous fiez pas à ce côté "toon", cet album est beaucoup plus subtil...
On rentre très facilement dans l’ambiance du scénario qui passe en revue tous les excès de la religion et des délires mystiques de l'Homme.
Se pose aussi la terrible question de l’Humanité : des machines d’amour ont elles une âme ? et le mystère plane sur l'histoire de la petite poupée qui s'éveille à la prise de conscience de sa personalité.
Cet album conjugue à merveille un graphisme novateur avec un scénario qui promet : on tombe vite sous le charme de la touchante Noa !
Les auteurs y développent un univers personnel et original qui arrive à renouveler le genre, en trouvant une variante séduisante au style SF...
Serait-ce une future série culte ?
...moi j'y crois !

3 12 2003
   

Dèjà beaucoup d'avis sur ce tome et pas un qui soit négatif. Soit les membres de CoinBD ont des actions chez Soleil (allez, je vous mets dans la confidence : ce n'est pas le cas), soit Sky Doll est une vraie réussite. Après enquête, je ne peux que pencher pour la seconde option et abonder dans leur sens.

C'est super beau. Le graphisme de Barbucci est extrêmement plaisant, tout en rondeurs et en grâce. Les personnages paraissent tout droit sortis d'un dessin animé et l'ensemble est très harmonieux. Les couleurs sont bien adaptées au style général de l'album et sauront contenter les amateurs les plus exigeants.

La mauvaise surprise aurait donc pu venir de l'histoire. Hé bien non ! Barbucci et Canepa sont inspirés et livrent un récit original et savamment orchestré. L'univers de science-fiction qu'ils ont créé est convaincant et ne sent pas trop le réchauffé, ce qui est suffisamment rare et difficile pour être salué.

Les belles poupées, la papesse libidineuse, la guerre de religion qui semble sur le point de se déclarer, tout cela est intéressant et cohérent. Les différents éléments du scénario étant liés par un humour bien senti et des péripéties captivantes, on se laisse entraîner au fil des planches avec une satisfaction qui ne s'émousse pas.

Aucune raison de s'en priver, donc, en espérant que le deuxième soit aussi réussi.

12 6 2003
   

J'ai fort hésité à mettre 4/5 à ce premier tome, pour une seul raison le scénario. En effet l'histoire de Noa une poupée qui sert à satisfaire les désirs de l'homme ne m'a pas vraiment attiré. Il est vrai qu'elle doit avoir une autre fonction, un rôle à jouer bien plus important ce qui nous amene tout de même à nous poser quelques questions. J'ai tout de même inscrit cette note en grande parti grâce aux dessins, ils nous montre une grande fluidité des mouvements, une expression des visages remarquable, et les couleurs autour du rose et mauve sont bien utilisés.
En définitive une BD à apprécier pour tout ses éléments graphiques.

6 2 2003
   

Alors la!
Si je ne tapais pas ce message, j'applaudirai !
Le dessin de Sky doll est su-bli-me ! Vraiment ! J'ai rarement vu de si beaux dessins, frais, lisses : superbes.
Et les couleurs! A ce jour, ce sont mes couleurs préférées, toutes bd confondues ! Vraiment belles !
Le scénario est alléchant, on se pose pas mal de questions, ce qui oblige à avoir envie de lire le tome 2 !
Un coup de coeur, une bd qui se démarque des autres bd des éditions Soleil, et même en général !

20 1 2003
   

Bien que n’étant pas très grand fan de la maison d’édition Soleil en général, voici une très bonne idée pour faire découvrir ses productions aux éternels ruinés que nous sommes et ainsi leur faire peut être changer d’avis (ce qui est finalement un tout petit peu mon cas). Des albums complets à 3 euros. Certes ce n’est pas des couvertures cartonnées mais des albums souples qui reste somme toute de qualité tout à fait honorable.

Et en plus, c’est vraiment super sympa cette BD. Un album plein de douceur graphique : des couleurs vraiment spaces mais d’un ton vraiment agréable, des lignes et des courbes douces et envoûtantes, une héroïne, bien que poupée, non dénuée de charme et un univers totalement délirant mais vraiment bien remplie et qui reste plausible.

C’est aussi grâce a cette histoire en plein devenir que ce tome est vraiment prometteur. Une classique histoire de volonté d’émancipation d’un robot apparemment doté d’esprit dans un monde ou la religion est la seule politique admise. Entre répression et contrôle des foules, se trame un mouvement de résistance qui semble plus puissant que prévu. Dans ce climat un peu tendu, on suit les péripéties d’un trio un peu bancal mais vraiment attachant.

Voila ce qui annonce une série à surveiller car elle promet de grandes et bonnes choses.

18 1 2003
   

Ce n’est pas facile de juger une BD sur le premier tome. Cependant, je ne pense pas prendre trop de risque en affirmant que cette série est une réussite. Alessandro Barbucci et Barbara Canepa nous offre une distrayante satire sur le double thème de la sexualité et de la religion.

Dans cet esprit, ils ont créé un univers très psychédélique et totalement déjanté, inspiré selon eux, par la musique de Bjork. Les dessins, dont le style est proche du manga, surprennent par leur naïveté apparente et l’érotisme qui s’en dégage pourtant. Les traits sont arrondis et les couleurs acidulées. Un excès d’originalité qui a un peu tardé à payer car il a fermé bien des portes aux deux italiens.

Paradoxalement, le dynamisme de ce volet d’introduction peut en rendre la lecture laborieuse. Il faut retenir les noms des différentes planètes et des personnages tandis que l’histoire part dans tous les sens. Un vrai festival ! Quoi qu’il en soit, le scénario parait d’emblée très prometteur. C’est sans doute la raison pour laquelle, la série a reçu un accueil plus qu’encourageant : Sky Doll a déjà été traduit en quatre langues.

10 1 2003
   

Je viens de découvrir... sur les conseils de Piehr et quelques autres... Et c'est vrai que c'est pas mal...
sur la trame devenue classique de l'être synthétique (ou artificiel) qui rêve de devenir un(e) humain(e) à part entière, la bd avait déjà donné , nettement plus contemplatif, et la littérature Les Robots (par Asimov), qui semble avoir quelque peu inspiré Barbucci et Canepa. Cependant, on notera que le dessin (un peu le style de certains récits dessinés par l'école Disney). En-dehors de ça, il faut reconnaître que le rythme est soutenu, que Noa est très jolie, et que le scénario est débarrassé de toutes les niaiseries des vingt dernières années pour entrar de plain-pied dans le XXième siècle. on a envie de lire la suite !

9 1 2003
   

Ce n'est pas moi qui va faire chuter la moyenne de cette BD .
Tout d'abord les dessin sont magnifiques, tres travaillés . Les persos tres expressifs......Braf de tres beaux dessins !
Ensuite le scenar est tres original et aussi compliqué (po tout compris moi, comme Lanfeust) mais bon on verra la suite !
Parler de sexe et politique n'est pas dereangeant mais surprenant pour une BD mais cela est tellement bien abordé !
Bref vous l'aurez compris cette BD est a lire et a contempler !!

24 12 2002
   

Ohhhh, la bonne surprise que voila :)

Bon, j'étais particulièrement attiré par ce dessin net et sans bavure (dont le dynamisme et le coté expressif ne peut que faire penser à Blacksad - pas étonnant, vu que les auteurs de Sky Doll viennent aussi du monde de Disney !). J'ai attendu que quelques avis tombent... et je me suis lancé !

Alors, si je devais résumer Sky Doll en un mot : Original ! Clairement, d'ailleurs, mais peut être un peu trop "nouveau", à tel point qu'on ne sait pas vraiment où l'on se trouve. Vision du paradis décadente ? La Terre dans un futur proche ? On découvrira tout cela avec le temps... excellent :)

Les personnages sont super expressifs et travaillés, avec un aspect caricatural qui leur donne un style vraiment personnels. La papesse Ludovique est vraiment... miam ;-)

Le scénario ? Bon, c'est vrai qu'il ne se passe pas grand chose, dans ce tome... mais la description de l'univers est tellement vaste ! En 48 pages, on est assené de descriptions graphiques, de rencontres de divers personnages qui joueront tous un rôle important par la suite... ca donne faim, tout ça :-)

Le style graphique est carrément génial, dans le trait comme dans la mise en couleur. Les néons de la nuit, les formes sexy des Sky Dolls, tous ces petits détails donnent un côté assez unique à tout cela ! moi, j'aime beaucoup !

C'est ultra dynamique, rempli de cadrages de fous, du tout bon :)

Allez, j'arrête... et j'en garde un peu pour le second tome :)

23 12 2002
   

Ayant lu les bonnes critiques et feuilleté la bd en magasin je me suis decidé a l'acheter.

Je qualifirais cet album d'etrange.
Tout d'abord je me suis un peu embrouillé dans cette histoire. Ou ils vont? Ou est la papesse? Sur quelle planète ils sont et ils vont? De deux choses l'une: ou j'ai rien compris et je suis débile, ou c'est fais exprès pour ne rien nous dévoiler(ou c'est les deux).

Le scénario est original, pour une fois qu'on parle de religion et de pape.
Le tout agrémenté d'un peu d'humour, et tous ca dans un monde très très etrangé ou tout est rose.

Le dessin est très spécial et surtout pour ma part très beau. Un style très dessin animé avec des couleurs bien choisies dans des teintes roses.

Soleil a enfin déniché une bd qui sortait du lot, et qui ne soit pas de l'heroic fantasy avec un dessin typé!!!

Un bon album dont pour le moment je ne sais pas trop quoi penser...

12 10 2002
   

Voila donc un bien bizarre album que je tiens en main! Quelle est donc cette histoire vraiment farfelue??

La lecture de cet album vous emmène dans un monde vraiment originale ou ce mêle sexe et religion! A force de voir le pape partout, ces auteurs italiens ont perdus la tête et on pondu un scénario vraiment étrange mais captivant. Comme quoi le pape nuit à la santé ainsi que la religion (mais ça personne le sait malheureusement...). Les personnages sont de suites attachants, les pointes d'humour bien réussis et présente au bon moment. Bref voila de la mécanique qui fonctionne bien! On ne comprend pas tout, et on voudrait en savoir plus mais ce premier tome est une bonne entrée en matière qui nous met plus qu'en appétit!

Côté dessin, là aussi c'est bon, c'est un genre de dessins plus pour enfant et jeunesse et l'utiliser pour ce genre d'histoire est (très couillu de la part des auteurs! Malgré tous ça prend et l'univers déjanté est bien décrit le tout avec une mise en couleurs impeccable (vive l'ordi en passant!).

Bref quand il le faut les éditions Soleil savent dénichés de bons talents et je croyais que cette maison d'édition à part quelques titres phares était la championne du navet dessiné. Mais non, ils savent nous réserver quelques surprises! Dommage que ça ne soit que des surprises et pas le quotidien, mais ça c'est une autre histoire...

29 9 2002
   

2 auteurs Italiens qui sortent de chez Disney ? eh bien, Soleil à eu la main heureuse sur ce coup là, parce que Sky doll est une petite merveille.

l'univers créé est carrement original, un peu dejanté, bcp trop integriste, et bcp trop rose :)
les heros ont chacun un caractere tres different, un peu caricatural certes, mais c'est assez normal venant d'une BD si proche d'un dessin animé.

le dessin justement est tres dynamique, tres animé. J'ai été assez peu etonné d'apprendre que les auteurs sortaient de chez disney. On imagine tres bien cette BD en dessin animé.

Sky doll a été une surpirse au premier tome, mais est maintenant reconnue comme une grande serie.