46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 2 : Aqua
 

Sky Doll, tome 2 : Aqua

 
 

Résumé

Sky Doll, tome 2 : AquaAfin d'acceder au résumé de Sky Doll, tome 2 : Aqua, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Sky Doll, tome 2 : AquaJe pense que ce tome, question scénario, n'apporte rien de plus, pour l'instant, mais annonce un très bon tome 3 ! Enfin... c'est mon humble avis. Noa a rencontré le 2ème élément, c'est à dire qu'elle va rencontrer le dernier dans le prochain tome, et il risque de se passer quelque chose de vraiment passionnant !

Pour l'instant l'histoire est assez confuse, les explications que l'on attendais ne sont toujours pas présentes, et Canepa commence à en rajouter encore quelques unes, formant une espèce de noeud...

Les dessins sont très soignés et vont en séduire plus d'un de par leurs formes qui se rapproche des dessins genre Toons, dessins animés, et de par leurs couleurs sublimes mi-main, mi-ordinateur, vraiment magnifiques !

Si vous n'accrochez pas encore, un conseil : attendez le tome 3 !!


Chronique rédigée par Charly le 09/05/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,02 13,02 13,02
Acheter d'occasion : 1,51
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Avril 2002

Avis des lecteurs

14 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Sky Doll, tome 2 : Aqua, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 12 2018
   

Ce scénario est un peu plus abordable que celui du 1er tome qui n'était pas loin du fouillis incompréhensible. Cela dit on n'y comprend toujours pas grand chose à tout ça. Ou les auteurs nous mènent-t-ils ? Mystère. Et finalement cette aventure laisse un goût de vacuité. Alors certes, le dessin, le design, les couleurs... tout ça est magnifique, c'est incontestable. Mais attendre le 3ème tome (et encore c'est pas sûr ) pour savoir enfin de quoi il en retourne, je ne suis pas convaincu que ce soit la meilleure façon de mener un récit.
Je reste généreux pour la note, surtout pour le dessin.

12 4 2006
   

Un tome 2 étrange, où l'univers de la série se développe avec cette planète Aqua, et son étrange secte... Pas inintéressante d'ailleurs, cette secte, mais un peu sous-exploitée à mon sens. Deux événements étranges, qui haussent le niveau de la série au-dessus du niveau "bon, sans plus" : le pétage de plombs de Jahu, et la scène onirique avec Noa... Très suggestive qui plus est. Le passé disneyien des auteurs se ressent dans le traitement des mouvements, dans le découpage, et la plupart des vignettes sont vraiment bien faites, avec une variation d'angles hallucinante. Les couleurs restent somptueuses, toute en finesse pour un univers sombre...

10 2 2006
   

Un deuxième tome qui nous permet de retrouver avec bonheur Noa, Roy et Jahu, qui cette fois-ci sont arrivés sur la planète Aqua, destination initiale de Jahu et Roy, en mission pour la papesse Ludovique.

Cet album est cependant un léger cran en dessous du précédent, sans doute, comme le signale certains de mes glorieux prédécesseurs en avis, parce que la surprise et la découverte ne sont plus telles qu'au premier opus. Néanmoins cet album voit se complexifier intelligemment la psychologie des personnages. Roy et Jahu vont voir leur amitié mise à mal par les objectifs réels de leur mission. Noa, elle, va petit à petit prendre conscience de sa différence et se poser des questions sur sa raison d'être et le pourquoi des choses étranges qui lui arrivent.

Niveau dessin, c'est à nouveau un intense régal pour les yeux. Le dessin est toujours aussi dynamique et cartoonesque, magnifié par une impressionnante maîtrise du cadrage et de la lumière, les couleurs ajoutant la touche finale de ce petit bijou visuel.

Il n'y a plus à hésiter. Sky Doll est une vraie tuerie. Ne ratez pas cette série.

17 3 2005
   

Ce tome est aussi bien que le premier volet, les dessins sont sublimes, et un scénario plutôt loufoque mais si bien expliqué qu'on le comprend tout de suite.

Bien que cette histoire sur la planette Aqua soit moins distrayante que celle du premier tome, on ne se lasse pas de cette atmosphère de mystère, et de souplesse.

On attend avec impatience le troisième tome !

27 9 2004
   

Le second volet est juste sublime ! L'univers des clones asexuées baigne dans un blanc laiteux qui hypnotise tranquillement au fil des pages... Loin de Papathéa et de son orange criard, Aqua se révèle être un superbe terrain pour l'intrigue et l'action de l'histoire ! C'est tout juste si je sens pas l'odeur de lotus artificiel mêlé au plastique lisse de ces merveilleux décors aseptisés.

Le duo frappe toujours aussi fort, y'a plus d'action, plus de rebondissement, plus de sesque, alors moi ça me plaît.... vivement le t3 !

17 12 2003
   

C'est toujours aussi beau. Barbucci sait tirer de son expérience du dessin animé un univers graphique extrêmement plaisant, fait de rondeurs, de grands yeux et de couleurs vives (assurées par son complice Canepa) qui est l'un des points forts de Sky-Doll. Ouvrir l'album en librairie pour vous faire une idée risque de vous amener à mettre la main à votre malheureux portefeuille qui ne faisait de tort à personne ! Mais ce n'est pas grave, car l'investissement mérite bien d'être fait.

En effet, le scénario n'est pas indigent comme on pourrait le craindre face à un album dont l'atout initial est son dessin. Certes, le scénario de ce deuxième volet est un peu moins enlevé que celui du précédent, sans doute parce que le plaisir de la découverte n'est plus là. Il reste tout de même un récit solide, dont on aurait toutefois aimé qu'il apporte plus d'éclaircissements, et une trouvaille bien exploitée avec le monde psychédélique d'Aqua. Les relations entre les personnages se complexifient et laissent augurer un troisième tome riche en événements.

Voilà donc bien une série de science-fiction incontournable de ce début du troisième millénaire. Ne tardez pas trop à rejoindre la cohorte grandissante de ses lecteurs !

8 4 2003
   

Ce second tome confirme ma première pensé, cette série est sublime graphiquement et originale scénaristiquement. Bref que du bonheur !

Je ne partage pas l'avis de tous mes compaires, je trouve ce tome meilleur que le premier.
Les personnages se dévoilent de plus en plus tout en restant dans le flou le plus total, on découvre un Jahu manipulé et obsédé par Ludovique, un Roy completement mis à l'écart de la mission qui n'a d'yeux que pour Noa et qui reste dans le flou le plus total quant à ses croyances religieuses. Noa devient de plus en plus enigmatique, on se demande le lien qu'elle a avec Agape, son role dans l'histoire....Tout ca servi avec des pointes d'humour et des scènes erotiques.
Barbucci et Canepa osent en critiquant les sectes, la religion...Sensationnel scénario de la part des auteurs, scénario plus lent tout du long à part les 10 dernières planches pleines d'actions et de rapidité !

Parlons un peu du dessin, c'est l'un des plus beau qui m'ai été donné de voir, que dis-je contempler. Tout en rondeur et servi par des couleurs acidulés, c'est un régal pour les yeux. Quittant les teintes rose de Papathea pour le bleu d'Aqua (ce qui n'est pas pour me déplaire) soit d'une couleur chaude à une couleur froide, le dessin est encore plus beau et frais, Que du bonheur !
De plus le carnet de croquis est vraiment intéressant et très beau.

Cette BD est comme l'a dit Lanfeust à la frontière du Culte, encore un tome comme celui-ci et c'est bon ! A LIRE, AVOIR et CONTEMPLER :-)

28 1 2003
   

Après un premier album qui démarrait sur les chapeaux de roue et nous catapultait dans un monde complètement délirant, vision viciée de la religion revue sous un aspect beaucoup plus dictatorial, cet album est un peu moins original, et par la même occasion un peu moins bon, hélas. Rien de catastrophique, hein ! Ca reste un bon album, plein de rebondissements et de coups de théâtre comme on les aime, bien construit, bien conté. Pas de problème de ce coté-ci, donc.

Il manque je pense cette incroyable énergie qui donnait au premier tome tout son interêt : en effet, "Skydoll" a perdu un peu de son dynamisme et de sa loufoquerie lors du passage à ce second opus, dans lequel on suit une histoire dont l'ensemble des éléments n'est pas révélé : c'est assez frustrant, à l'arrivée. On nous annonce au dos de l'album que l'héroine ne va pas moins que sauver le monde (rien que ça !), mais ce monde... on le trouve pas tant en danger que ça, à la lecture !
Bref, à mon avis, beaucoup d'éléments seront présents lors du tome 3 pour éclaircir tout cela (j'espère beaucoup !).

Niveau dessin, c'est du grand art : trait dynamique, fin, et résoluement orienté cartoon, il donne à l'ensemble un coté innocent que j'aime beaucoup. La mise en couleur est géniale, quant à elle, et ajoute une pointe esthétique à l'album tout en instaurant une ambiance vraiment particulière.

Un bon album, donc, mais qui n'égale pas le premier, si ce n'est dans le domaine des illustrations.

22 1 2003
   

On decouvre le monde d'Aqua peuplé seulement de femmes qui se clonent entre elles, elles ne vivent que pour la relaxation et la beauté aussi bien interieur qu'exterieur, on y decouvrira la mission de Jahu et Roy.
On ne sait pas tellement ce qui arrive a Noa, mais son destin est evidemment en rapport avec Agape.
La papesse commence à perdre pied dans le monde de Papathéa, les adorateurs d'Agape deviennent de plus en plus puissant, et elle ne peut rien y faire.

Ce deuxième tome de Sky Doll sacre définitivement cette Bd comme etrange...

Le dessin de Barbucci est extrement frais, original, le trait est fin, rond, en un mot je le trouve magnifique.
Les couleurs de Canepa sont exceptionnellement fraiches(et roses), et vont très bien avec le dessin!!!

L'histoire est toujours aussi prenante et intrigante, les personnages prennent de l'épaisseur. Certaines questions que l'on se posait sont résolues, mais à la lecture de cet album, d'autres questions viennent s'ajouter.
Ce tome 2 est plus calme que le tome 1, il y a moins d'action, et plus d'explications.
(Ca n'a pas trop de rapport avec la Bd, mais je trouve le carnet de croquis à la fin une excellente idée des auteurs...)

Pour conclure, je dirais que je trouve le tome 1 legèrement mieux, mais ca ne veut pas dire que ce tome ne doit pas etre lu, (il vaut d'ailleurs mieux le lire pour comprendre l'histoire). Je dirais que cette série s'approche de la frontière du culte. Ca viendra peut être au tome 3...

12 10 2002
   

Le pape nuit à la santé, à consommer avec modération (voir pas du tout!). Toujours aussi bizarre me suis je dit en finissant cette bd! Peut être plus mystérieux que le premier tout en étant plus intriguant!

Je vais vous avouer que je n’ai pas tout compris mais je demande avec avidité de savoir la suite!!! Y'a de l'embrouilles et parfois on détache mais malgré tout c'est captivant et une fois commencer, on lit ceci d'une traite. J'aime bien cette moquerie sur le marketing des mouvements hippies et new age. Les auteurs ne se gênent pas non plus pour envoyer des piques au christianisme qui n'a pas arrêter de détruire tous ce qui ne lui plait pas! Bref une histoire intriguant, un peu floue mais bien prenante... Les persos sont aussi bien que dans le premier et ont découvre encore plus sur eux! Et puis les allusions sexuelles sont pas mal trouvées et vraiment bien

Les dessins sont toujours aussi bien, voir même mieux! J'aime bien se traits rond et harmonieux! Le design du background est vraiment bien et originale. C'est frais et original, y'a pas à dire! Les couleurs sont vraiment bien réussies et c'est vraiment une première d'utiliser le coloriage assisté par ordi et que se soit vraiment chaleureux!

Une bonne série qui continue dans le bon chemin, espérons que ça continue!!

1 10 2002
   

Ce que j'ai le plus aimé dans cet album (et dans la série), ce sont les couleurs. Elles ne ressemblent à aucune autre bd, elles sont fraîches : superbes en un mot !
Les dessins aussi sont plus que bons et le scénar n'est pas en reste.
Et c'est vrai que le carnet de croquis de la fin est trop bien, on voit l'évolution du dessin et tout, c'est très intéressant pour qui aime voir ce travail de recherche.
Mais la jai préféré ce tome-ci, l'histoire évolue, devient plus intéressante qu'elle ne l'était déjà, pour notre plus grand plaisir.

NB: Pour les fans, je vous conseille doll factory

29 9 2002
   

un album assez different du premier, ou peut etre est ce moi qui suis moins etonné, moins frais d'esprit.
je trouve que cet album, meme s'il sacre definitivement le dessin de Canepa comme un grand dessin (l'un des plus beau, un des plus originaux), est un peu moins bon. Il semblerait que le peps du premier tome se soit un peu effacé.

là, tout va plus lentement, tout semble plus posé, plus calme. Peut etre est ce volontaire puisque l'album se deroule dans un sanctuaire religieux.

on remarque que les auteurs ont definitivement tranché sur le public visé. Le prmier album etait tres sensuel, mais ne montrait pas de scenes de sexe, alors que cet album ne se prive pas, pour notre plus grand bonheur :)

malgré les changemùent entre les 2 tomes, je continue à trouver cette serie genial.

26 8 2002
   

Avec "Sky Doll", nous avons la preuve qu'une BD formattée pour être commerciale peut également être de qualité.
Je passe sur les dessins très Disney, on aime ou on n'aime pas, même si apparemment ils sont pour une bonne partie la cause du succès de la série. Par contre, si vous avez la chance de trouver l'édition originale du tome 2, vous aurez droit à un carnet de croquis franchement sympathique, où vous pourrez voir différents niveaux d'aboutissement du dessin et de scènes.
Côté histoire, le tome 1 m'avait laissé songeur, pas déçu, mais pas enthousiaste non plus. C'est ce deuxième tome qui a changé mon avis, car le scénario est intéressant. On aborde la problématique des sectes -- et ce sous un important vernis humoristique -- et de leur but. Apparences et fond sont parfois bien différents, et c'est le cas ici. Noa poursuit sa quête (spirituelle ? d'identité en tout cas), et c'est avec bonheur que nous la suivons.
Je déplorerai une seule chose : le manque de considération envers le petit élianthe (la bêbête à fourrure au strabisme divergent).
J'aurais voulu lui mettre 4,5 mais comme on ne peut pas, ça sera 5.