46 501 Avis BD |20 162 Albums BD | 7 884 séries BD
Accueil
Tome 1 : Ne tirez que sur ordre !
 

Sisco, tome 1 : Ne tirez que sur ordre !

 
 

Résumé

Sisco, tome 1 : Ne tirez que sur ordre !Afin d'acceder au résumé de Sisco, tome 1 : Ne tirez que sur ordre !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Sisco, tome 1 : Ne tirez que sur ordre !Soyons clair d'emblée, c'est une série qui fonctionne par diptyque et qui s'avère très classique dans sa forme, en utilisant tous les poncifs du genre, Sisco étant un héros qui se place dans la mouvance des personnages de BD et de l'écran vus dans quantité de films , TV-films et séries TV ; en effet, les situations développées ici ont été vues dans la trilogie Bourne et autres films du même genre, mais la différence, et c'est le bon point de cette Bd, c'est qu'elle évolue dans un milieu entièrement français, au sein même de l'Etat, en montrant les coups bas des services élyséens. D'ordinaire, on est plus habitué à assister aux sombres manoeuvres et aux coups tordus des services US qui n'ont pas peur de faire vaciller leur démocratie, c'est plus rare lorsque les Français font de même. C'est donc intéressant de suivre Sisco dans ce panier de crabe qu'est son service et de voir que tout n'est pas propre dans cet univers, ça fait même un peu froid dans le dos parfois, et pourtant les auteurs affirment qu'ils n'ont pas écouté aux portes de l'Elysée, mais ont épluché certaines infos. D'ailleurs, ce premier album s'inspire d'une affaire réelle survenue sous Mitterand.

L'autre atout de cette série est son héros : Sisco fait partie de ces héros (ou anti-héros) qui ne sont pas foncièrement sympathiques ; odieux avec sa petite amie, méprisant avec ses collègues, insolent avec sa hiérarchie, dur dans sa profession, il est loin des personnages monolithiques et formatés de l'ancien temps, désormais, les héros sont ambigus et s'éloignent de plus en plus de l'image lisse qu'ils ont véhiculée pendant longtemps. Le scénariste Benec plante magistralement le portrait d'un héros froid et cynique, et même violent, qui s'ébat dans une cour où les loups se bouffent entre eux, c'est un aspect assez réjouissant de cet album. Le plus curieux, c'est que le lecteur se surprend à prendre en sympathie Sisco qu'il a envie de voir gagner à la fin, malgré son caractère de cochon et ses méthodes très discutables.

Le dessin de Legrain accentue cet aspect je crois, j'adore ce genre de graphisme lisse et fignolé, qui marche un peu sur les traces de Jigounov sur "Alpha" et Francq sur "Largo Winch", séries auxquelles "Sisco" emprunte quelques codes. La reproduction des décors parisiens et des voitures sont parfaites, détaillées, les visages bien typés aussi, bref c'est un plaisir de lire une telle série qui n'affiche surtout qu'une ambition : celle de divertir intelligemment, avec un festival réussi de meurtres, pièges et machinations sordides.


Chronique rédigée par Agecanonix le 27/08/2015
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
Statistiques posteur :
  • 484 (98,37 %)
  • 8 (1,63 %)
  • Total : 492 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Janvier 2010

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Sisco, tome 1 : Ne tirez que sur ordre !, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 1 2016
   

La façon dont fonctionne cette série m’a fait beaucoup pensé à « Largo Winch ». D’abord parce qu’elle semble fonctionner par diptyque et ensuite car elle est résolument tournée vers l’action. Par contre si la comparaison tient le route sur ces deux points, j’ai été vite décontenancé par ce premier tome. S’il s’avère agréable au bout du compte, j’ai cependant trouvé bien dommage qu’on ne perde pas un peu de temps à nous présenter les personnages, ou le contexte, ou n’importe quoi d’ailleurs qui ressemblerait plus ou moins à une introduction. Non, on arrive au bout de ce tome sans en savoir beaucoup plus sur ce fameux Sisco, qui n’a pas l’air spécialement attachant. Difficile d’avoir de l’empathie, je me suis donc contenté de suivre l’action autour du complot qu’on nous présente. J’ai pensé à des faits bien réels et je me suis dit que finalement tout cela pourrait exister, ce qui ajoute une petite touche plausible à toute cette histoire qui pourrait sembler tirée par les cheveux.

Le dessin est résolument réaliste, décors parisiens et voitures sont criantes de vérité, petit bémol sur les personnages qui ne sont pas spécialement jolis et qui, en costume, se ressemblent beaucoup.

Au final j’aurais pu mettre plus, mais le fait de ne toujours pas bien connaitre le personnage principal et ne pas savoir me situer par rapport à lui m’a beaucoup gêné. J’espère que la fin du diptyque me permettra de me faire une meilleure opinion.