46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Le testament Zarkoff 1/2
 

Silas Corey, tome 3 : Le testament Zarkoff 1/2

 
 

Résumé

Silas Corey, tome 3 : Le testament Zarkoff 1/2Afin d'acceder au résumé de Silas Corey, tome 3 : Le testament Zarkoff 1/2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Silas Corey, tome 3 : Le testament Zarkoff 1/2Après un excellent premier diptyque, où Silas Corey échappait de justesse au piège tendu par l’insaisissable agent allemand Aquila, Fabien Nury et Pierre Alary ressuscitent leur espion pour une nouvelle aventure en deux tomes.

Cette nouvelle mission débute quelques années après la précédente, au moment de la capitulation de l’Allemagne à la fin de la Première Guerre mondiale. Silas Corey propose cette fois ses services à la richissime Madame Zarkoff. À la recherche d’un mystérieux héritier à qui léguer son empire, la célèbre vendeuse d’armes déclenche cependant une véritable guerre de succession. Ce troisième volet permet non seulement à Silas Corey de retrouver son ennemie Madame Zarkoff, mais également son fidèle compagnon Nam, ainsi que la belle Marthe Richer, dont il demeure éperdument amoureux.

Fabien Nury continue donc d’exploiter le contexte historique de l’époque avec grand brio, tout en proposant un héros aussi mystérieux que charismatique, qui n’hésite pas à vendre ses talents au plus offrant. Si cet attachant gentleman continue de séduire, tout comme le duo qu’il forme avec son homme de main, le récit, mêlant espionnage, action, complots, humour, trahisons et enquête policière, n’est de nouveau pas en reste. Cette chasse à l’homme ne révolutionnera certes pas le genre au niveau de l’originalité, mais l’intrigue s’avère parfaitement rythmée et particulièrement prenante et l’ensemble est brillamment saupoudrée de dialogues savoureux. Le tout étant servi par le trait semi-réaliste et dynamique de Pierre Alary, qui sied parfaitement au ton du récit.

Bref, une excellente première partie de diptyque !


Chronique rédigée par yvan le 14/02/2015
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 9,36
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 2015

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Silas Corey, tome 3 : Le testament Zarkoff 1/2, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 11 2015
   

Silas Corey est désormais recruté par Zarkoff pour trouver un héritier à l'empire de trafic d'armes qu'elle a constitué avec des seconds qui sont également dans les services secrets de leurs pays respectifs. Une mise en situation originale, résumée ici bien rapidement, mais que l'auteur prend bien le temps de nous exposer, pour notre plus grand plaisir. Nury aime jouer avec les contexte historique et cet après-première guerre mondiale est encore une fois superbement reconstruite. Si l'intrigue se met doucement en place, laissant certainement davantage d'actions et de rebondissements pour le deuxième album du diptyque, l'auteur présente ici une situation qui se veut originale dans la mesure où rares sont les BD qui portent en héros des trafiquants d'armes. Mais plus encore, c'est la présentation des différents personnages, dont certains ne sont pas inconnus, qui retiendra particulièrement l'attention. Cette introduction est donc pleine de caractère, et d'une efficacité redoutable, et si la recherche de l'héritier peut paraître déjà vue, placer cette intrigue dans ce contexte très particulier de l'armisticie apporte cette dose d'originalité qui permet à ce récit de se démarquer.

Alary, au dessin très rond sur "Belladone", et très fantasyste dans "Sinbad", accompagne de façon très crédible cette intrigue historique décalée. Un dessin peut-être plus anguleux qu'à son habitude, et des couleurs plus neutres viennent mettre en valeur ce graphisme qui fait partie intégrante du plaisir que l'on ressent à la lecture.

Une bonne introduction, peut-être un peu lente, mais qui promet une fin de diptyque d'autant plus dense. Du moins, c'est tout le mal que l'on souhaite à la suite de cette très bonne série.