46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le Réseau Aquila (1 sur 2)
 

Silas Corey, tome 1 : Le Réseau Aquila (1 sur 2)

 
 

Résumé

Silas Corey, tome 1 : Le Réseau Aquila (1 sur 2)Afin d'acceder au résumé de Silas Corey, tome 1 : Le Réseau Aquila (1 sur 2), merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Silas Corey, tome 1 : Le Réseau Aquila (1 sur 2)Dire que Fabien Nury est le scénariste de ce diptyque devrait probablement suffire à vous inciter à ajouter cet album à votre PAL (pile à lire). Tout le monde n’ayant pas lu "Atar Gull", "Il Etait Une Fois en France", "La mort de Staline" ou "L'or et le sang", j’y vais tout de même de mon petit avis afin d’essayer de vous convaincre.

Le récit se déroule en 1917, sur fond de Première Guerre Mondiale. Alors que la bataille fait rage dans les tranchées, c’est une guerre politique qui est cependant l’élément déclencheur de cette histoire qui se déroule dans les rues de la capitale française. Alors que Georges Clémenceau s’attaque au gouvernement de Joseph Caillaux, un agent secret parvient à tirer son épingle du jeu… son nom : Silas Corey !

Fabien Nury invite donc à suivre les pas de ce personnage aussi mystérieux que charismatique, qui n’hésite pas à vendre ses talents au plus offrant. Journaliste et détective, mais surtout espion et escroc, cet attachant gentlemen séduit dès les premières pages. Mêlant espionnage, action, humour et enquête policière, l’intrigue s’avère riche en rebondissements, parfaitement rythmée et particulièrement prenante. Le tout étant servi par le trait simple et dynamique de Pierre Alary, qui sied parfaitement au ton du récit.

Vivement la suite !


Chronique rédigée par yvan le 09/02/2013
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 7,36
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.13
Dépôt légal : Janvier 2013

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Silas Corey, tome 1 : Le Réseau Aquila (1 sur 2), lui attribuant une note moyenne de 4,13/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 12 2013
   

Et voici un album qui tape dans tout ce que j'aime. On pouvait compter sur Nury pour nous tendre une toile de fonds historique des plus solides. Voilà que l'action prend place en 1917, en plein coeur de la grande guerre. Mais l'action ne se déroule pas sur les champs de bataille, elle se joue à Paris, où un espion espiègle est chargé d'une mission délicate. On y croisera, dans cet album, des grands noms de l'Histoire, et notamment Clémenceau, avec des détails historiques à foison. Mais là où l'histoire prend une dimension purement fictionnelle, c'est lorsque l'on introduit ce personnages de Silas Corey, espèce de dandy, détective privé à ses heures. On le rencontre sous un jour un peu loufoque, un peu léger, accompagné de son homme à tout faire Nam. Et bientôt, l'histoire se corse, et se complexifie, et prend diverses directions. C'est bien amené, le charme agit, l'histoire d'espionnage autour d'un timbre est mystérieuse à souhait et les personnages sont tous très bien campés. Dans ce scénario, le seul bémol viendrait du positionnement de Silas, qui devient employé de trois forces différentes sans que l'on sache bien pourquoi. Il y a également ce Nam qui tombe au bon endroit un peu facilement à mon goût. Mais le personnage principal a à la fois cette légéreté et cette profondeur que lui confère son passé évoqué, ainsi que cette attitude qui font que l'on s'attache irrémédiablement et que l'on fait fi des petites imperfections de scénario.

Quant aux dessins, on retrouve le trait dynamique d'Alary, celui de "Belladone" et de "Sinbad" : un coup de crayon ironique et humoristique qui ne trahit pourtant pas une certaine réalité historique. Sous les crayons, les personnages historiques, comme Clémenceau, sont gentiment croqués et les personnages fictionnels, comme Corey ou la vieille Markoff, sont dotés de physiques en totale adéquation avec leur personnalité.

L'album se veut fouillé, l'intrigue qui se joue ici évoque plusieurs époques, plusieurs personnages, plusieurs relations et on attend désormais la suite avec une impatience à peine contenue.

26 9 2013
   

Ça c’est une BD comme je les aime. Nury nous concocte un scénario très plaisant dont il a le secret, Silas Corey est un agent secret/journaliste/aventurier il va vendre ses services d’abord à Clémenceau puis au 2nd bureau et enfin à Mme Zarkoff, devenant ainsi un agent triple. Nous sommes donc en 1917 et l’histoire se déroule sur fond de première guerre mondiale.

A la fois enquête, espionnage et surtout bourré d’humour, la série, qui pour le moment comprend deux tomes, vaut la peine d’être lu rien que pour le personnage principal au profil psychologique complexe mais attirant. Son acolyte vaut également le détour.
Le dessin est simple et sympa, les couleurs sont jolies. Le tout est dynamique et comprend pas mal d’action.

Vraiment un bon moment de lecture, y aura-t-il un autre cycle après celui-là ?

18 2 2013
   

Il s'agit à coup sûr d'une très bonne BD ! A ce qu'il parait, le tome 2 (qui sera aussi le dernier) est prévu pour bientôt en plus, ce qui ne gâche rien !
Je ne suis pas forcément une fan du dessin d'Alary je dois dire, mais je crois bien que Silas Corey est là où je l'apprécie le plus, jusqu'à maintenant. Le trait est dynamique et moins brouillon que dans d'autres de ses séries... Il y a quelques cases vraiment sympa.

Du côté de l'histoire, c'est un sans faute en ce qui me concerne. Ce premier tome est très dense. Il ne se contente pas de poser un contexte et des personnages, il fait déjà énormément évoluer les choses. Un peu normal pour une série prévue en deux tomes, certes, mais cela fait plaisir. Silas Corey est un personnage assez charismatique, mais dont on ignore tout pourtant. Il est charmeur et intelligent, mais il est journaliste, escroc, espion, détective... Et plus important : pour qui travaille-t-il, au fond ?
Moi qui aime beaucoup cette période de la première guerre mondiale, je suis ravie de voir un contexte (aussi bien sur la forme que du point de vue politique d'ailleurs) aussi bien rendu. Qui plus est on n'a absolument pas le temps de s'ennuyer, tant les rebondissements s'enchaînent. Enrte action et une dose d'humour aussi, Silas Corey est une BD qu'on lit d'une traite sans la lâcher... C'est vraiment une lecture que je recommande :)