46 492 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 2 : 1969-1974
 

Sibylline (Intégrale), tome 2 : 1969-1974

 
 

Résumé

Sibylline (Intégrale), tome 2 : 1969-1974Afin d'acceder au résumé de Sibylline (Intégrale), tome 2 : 1969-1974, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Sibylline (Intégrale), tome 2 : 1969-1974Cette deuxième intégrale consacrée à Sibylline est une période (début des années 70) où Macherot a souffert d’une grave dépression, ce qui l’a conduit à faire appel à un scénariste en la personne de Paul Deliège auteur de Bobo.
Le présent ouvrage rassemble 9 histoires de la petite souris et de ses comparses du bosquet joyeux. Les deux premières « La soirée de Noël de Sibylline » et « Sibylline et le gâteau d’anniversaire » ont surtout un caractère anecdotique.
La troisième aventure est sans doute l’une des plus célèbres signées Macherot « le petit cirque » qui permet une incursion pour la première fois dans l’univers fantastique. Cependant, c’est un fantastique bien gentillet par rapport à ce que fera Macherot par la suite. Le méchant Pistolard est un peu fade, par contre la troupe du petit cirque garde un côté assez attachant. On regrettera que le dessin de Macherot se fasse moins luxuriant que dans les premiers albums.
L’ouvrage se poursuit avec « la baguette rose » suite directe du « petit cirque » au scénario un peu simpliste et bâclé.
« ça c'est du gâteau » scénarisé par Deliège est plus intéressant et se centre vers le personnage de Flouzemaker qui prend de l’importance et devient de plus en plus retors. Les deux aventures suivantes sont à relier intimement ; « Les pirates » et sa suite directe « Gudu s’évade », écrites par Deliège n’ont jamais été éditées en album. Ces deux histoires mettent en avant une nouvelle fois les personnages de Flouzemaker que l’on montre dans tous ses travers notamment son âpreté aux gains (surtout dans « Gudu s’évade ») et Anathème qui se trouve une nouvelle fois fortement ridiculisé.
L’histoire « Sibylline s’envole », malgré son titre tarde un peu à décoller et rappelle les albums des croquillards le cynisme en moins. Encore une fois, Flouzemaker vole un peu la vedette à Sibylline. Taboum montre un peu de son caractère jaloux. Enfin l’album se conclut par un gentil conte « Sibylline et le coucou ».


Chronique rédigée par JAMES RED le 13/04/2012
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de JAMES REDReflet de l'avatar de JAMES RED
Statistiques posteur :
  • 537 (94,88 %)
  • 23 (4,06 %)
  • 6 (1,06 %)
  • Total : 566 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 23,75 23,75 23,75
Acheter d'occasion : 20,17
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Janvier 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Sibylline (Intégrale), tome 2 : 1969-1974, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

29 8 2019
   

Cette deuxième intégrale m'a un peu moins emballé que la première à cause de la qualité du dessin de certaines histoires et de quelques scénarios. Et même la couverture est mal choisie.
Il y a quand même 4 histoires qui n'ont pas été éditées en album dont, curieusement, deux qui, réunies, auraient fait un tome honorable. Je pense à "Sybilline contre les pirates" et à "Gudu s'évade". Étrange. Est-ce dû aux couleurs un peu "pisseuses" de ces épisodes ? Ça doit se rattraper pourtant. Et je préfère toujours cette colorisation "à l'ancienne" plutôt que la recolorisation numérique du Petit cirque par exemple que je trouve moche.
En fait, hormis la couleur, les dessins les plus réussis de cette intégrale, les plus riches, sont ceux de la première histoire de 4 planches, "La soirée de Noël". Par contre la suivante est horrible, couleurs et dessins qu'on croirait fait par un enfant imitant le style. Heureusement elle ne fait que 2 pages. Ensuite c'est "Le Petit cirque" dont j'ai déjà parlé, le dessin paraît "plat" moins foisonnant. "Ça c'est du gâteau" idem. À la fin C'est "Sibylline s'envole" qui rertouve enfin une belle qualité de dessin, couleur et scénario. Paul Deliege retrouve l'humour de Macherot. Et la toute dernière, "Le coucou" rejoint enfin les qualités de la première. Très réussie à tous niveaux.
Cette deuxième intégrale propose majoritairement des histoires écrites par Paul Deliège venu au secours de Macherot en panne de création après le petit cirque. Heureusement ! Il redonna un nouvel élan qualité à la série car Macherot commençait à perdre l'étincelle, déjà avec le petit cirque.
Question bonus c'est plutôt bien, avec une bonne quinzaine de pages de documents photos, dessins et textes consacrés aux débuts de Macherot chez Spirou avec Chaminou et à la naissance de Sibylline. Toujours dommage qu'il n'y ait pas les reproductions des couvertures des albums.