46 492 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 1 : 1965-1969
 

Sibylline (Intégrale), tome 1 : 1965-1969

 
 

Résumé

Sibylline (Intégrale), tome 1 : 1965-1969Afin d'acceder au résumé de Sibylline (Intégrale), tome 1 : 1965-1969, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Sibylline (Intégrale), tome 1 : 1965-1969Voilà une heureuse initiative de l’éditeur Casterman (étrange que Dupuis ne l’ait pas fait) qui sort une intégrale de Sibylline de Macherot, prévue en 5 tomes. Ce premier volume couvre une période allant de 1965 à 1969. Huit histoires sont ainsi au menu (une seule est inédite en album « un sapin pour Sibylline »).
Après son départ du Lombard en 1964, Macherot s’est rendu chez le concurrent l’éditeur Dupuis, où il a retrouvé ses vieux amis Franquin et Will au journal Spirou. Après le demi-échec de "Chaminou" et le khrompire qui allait peut-être un peu trop loin dans la dénonciation d’un méchant carnivore (thème déjà usité dans « les croquillards ») ; en 1965, Macherot décide de revenir à un univers plus champêtre, même si les deux premières histoires de Sibylline, se situent dans un cadre urbain très marqué par les sixties. On y retrouve, d’ailleurs, le chat Pantoufle, déjà vu dans l’une des célèbres histoires de "Chlorophylle" « Pas de salami pour Célimène » et qui connaîtra quelques aventures en solitaire (dont une signée Goscinny).
Macherot qui ne pouvait plus utiliser son personnage de Chlorophylle resté la propriété du journal Tintin, choisit comme héros un petit couple de souris Sibylline et Taboum. Chose amusante, il choisit de donner le premier rôle à la fille Sibylline. Il la dote d’un caractère bien trempé, un peu obtus, parfois à la limite du supportable. Taboum est quant à lui plus effacé.
A partir du troisième opus « Sibylline et la betterave », Macherot revient à son univers champêtre, dans une histoire qui met en avant le caractère changeant de Sibylline. « Sibylline et l’imposteur » est un petit événement car il développe pour la première fois le petit monde de Sibylline. Sibylline et Taboum sont alors accompagnés par d’autres personnages qui leur voleront presque la vedette : Flouzemaker, l’oiseau affairiste, le policier hérisson Verboten ou Clotaire le lapin. C’est aussi l’occasion de retrouver un vrai méchant comme les aimait Macherot : le rat Anathème qui rappelle obligatoirement Anthracite dans son caractère obstiné et son absence de conscience, mais est beaucoup moins intelligent. L’épisode suivant « Sibylline en danger » rappelle l’album « Chlorophylle et les conspirateurs ». L’histoire est particulièrement enlevée, voire cruelle, puisque la petite communauté affronte le nouveau roi des rats Anathème dans une terrible guerre.
On trouve ensuite une petite histoire de quatre planches « un sapin pour Sibylline » parue uniquement dans le journal Spirou et qui est sans doute une commande pour Noël. L’épisode est plutôt drôle et montre une nouvelle fois le caractère très fort de Sibylline. Cette aventure met beaucoup en avant Flouzemaker.
« Sibylline contre-attaque » peut être considéré comme la première partie de « Sibylline et les abeilles ». Anathème veut une nouvelle fois se venger et montre une nouvelle fois son obstination. Cela donne lieu à une aventure mouvementée, où Flouzemaker se montre un peu lâche. Le dessin est à son apogée dans les décors. Dans la deuxième partie « Sibylline et les abeilles », Macherot dépeint un Anathème en pleine dépression, toujours obstiné dans son désir de vengeance vis-à-vis de Sibylline.
Concernant l’intégrale en elle-même, c’est un bel objet. Mais le dossier n’est pas très complet et on regrettera un manque d’analyse sur la création des albums. On ne retrouve pas également les couvertures d’origine, ce qui est dommage.


Chronique rédigée par JAMES RED le 30/10/2011
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de JAMES REDReflet de l'avatar de JAMES RED
Statistiques posteur :
  • 537 (94,88 %)
  • 23 (4,06 %)
  • 6 (1,06 %)
  • Total : 566 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 23,75 23,75 23,75
Acheter d'occasion : 19,81
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Octobre 2011

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Sibylline (Intégrale), tome 1 : 1965-1969, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 8 2019
   

Je vais donner mon avis sur l'aspect "intégrale" de ce recueil uniquement car les albums qu'il contient sont (ou seront bientôt) déjà commentés dans la série "Sibylline".

D'abord c'est étonnant que ce soit Casterman qui s'y colle tant sibylline est un personnage emblématique du journal de Spirou, donc des éditions Dupuis. Cela dit il fallait l'éditer car ces premières aventures de Sibylline sont vraiment savoureuses. L'impression est de bonne qualité avec de belles couleurs bien restituées. (Je crains que ce ne soit pas le cas pour le tome 2).
En bonus un dossier d'une quinzaine de pages (photos, dessins et textes ) accès sur Raymond Macherot et ses débuts dans la profession. C'est intéressant mais je trouve dommage qu'il s'étende parfois trop sur ses créations antérieures (dans le journal de Tintin) un peu hors sujet avec l'oeuvre que l'on tient en main.
Et a l'inverse ça manque de détails ou d'anecdotes sur les histoires qui nous sont données à lire.
Il y a également les 5 pages, couverture comprise, de la toute première histoire animalière créée par Macherot pour Tintin. Avant même la création de Chlorophylle.
J'aurais bien aimé aussi que les couvertures des albums qui composent cette intégrale soient reproduites.