46 373 Avis BD |20 097 Albums BD | 7 870 séries BD
Accueil
Tome 8 : Sept survivants
 

Sept, tome 8 : Sept survivants

 
 

Résumé

Sept, tome 8 : Sept survivantsAfin d'acceder au résumé de Sept, tome 8 : Sept survivants, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Sept, tome 8 : Sept survivantsCette collection au concept commercialement séduisant, basé sur le chiffre 7 (7 tomes, 7 missions à haut risque, 7 équipes de 7 héros décidés à réussir, et surtout un défilé de 7 scénaristes et 7 dessinateurs assez alléchant), est donc repartie pour un deuxième cycle de sept tomes. Le huitième volet de cette collection dirigée par David Chauvel et inspirée des films «Les 7 Samouraïs» et «Les 7 Mercenaires» est confié à Luca Blengino et Denys.

En piégeant sept voyageurs dans un tunnel routier peuplé de zombis, les auteurs proposent un huis-clos prenant qui s’inscrit dans le registre d’épouvante. Le scénario utilise parfaitement les codes du genre et s’avère très bien ficelé. Coincés dans une sorte de dimension parallèle face à un Mal impalpable qui les ronge de l’intérieur, les différents voyageurs révèlent leur côté le plus sombre au fil des pages. Cette approche ingénieuse (dont je ne peux pas en dire plus) permet de nourrir l’intrigue, tout en soignant le développement psychologique des protagonistes et évite donc de consacrer trop de pages à la présentation des sept personnages. Le résultat est un thriller haletant qui invite les sept victimes à affronter leurs pires cauchemars et une bande de zombis. Tout un programme !

Au niveau du graphisme, c’est un spécialiste du genre aux manettes. À l’instar de ses autres sagas horrifiques, "Comptine d'Halloween" et "Dans la nuit", Denys parvient une nouvelle fois à installer une ambiance oppressante et à rendre la tension palpable au sein de cet environnement recelant de nombreux dangers. Obligé de se cantonner au décor assez monotone de ce tunnel, le dessinateur parvient néanmoins à rendre le spectacle attrayant en multipliant les points de vue.

Une nouvelle saison qui démarre de bien belle manière.


Chronique rédigée par yvan le 24/05/2011
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 7,37
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.60
Dépôt légal : Avril 2011

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Sept, tome 8 : Sept survivants, lui attribuant une note moyenne de 3,60/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 12 2018
   

La série, qui à l'origine était sensée ne réunir que 7 albums, continue donc, sûrement victime de son succès. Et je dis tant mieux car ces "sept survivants" m'a bien plu. Le dessin n'a rien d'extraordinaire. C'est un style Comics de base mais qui rempli comme il faut sa mission. Et il faut reconnaître que le sujet restreint énormément les possibilités de décors et malgré ça, le dessinateur s'en sort plutôt bien car je ne me suis pas lassé de l'illustration de ce huis clos.
Quant à l'histoire elle est très bien menée, accrocheuse et respecte parfaitement tous les codes du genre.
Si l'on accepte l'hypothèse de ce tunnel surréaliste et maléfique, espèce de monde parallèle très localisé, une entité qui ne peux continuer d'exister que tant qu'au moins 1 être vivant (ou mort-vivant) erre dans ses entrailles, alors après tout se tient.
Encore un bon album donc, qui participe à l'intérêt de cette série.

22 2 2015
   

Ca va fort.
On a affaire à 7 personnes face à une sorte de « mission ».
Dans ce thriller, assez horrifique par moments, ces personnages vont à l’intérieur d’un tunnel routier pour échapper à une tempête de neige.
Quand j’y pense… on n’est jamais trop à son aise quand on pénètre, en voiture, dans un long tunnel… pas vous ?...
Seulement voilà : RIEN ne prépare ces gens –de natures et professions diverses- aux rencontres qu’ils vont faire à l’intérieur.
De plus… et badaboum… chacune de ces personnes semble cacher ou cache un secret. Ca, ça se savoure déjà en tant que lecteur : jouant sur la psychologie, le scénariste envoie par petites doses ces dits secrets ; lesquels sont découverts suite au climat angoissant créé.
Et s’il n’y avait que le scénario !... Le dessin relaie ce dernier d’une manière on ne peut plus efficace ; un style puissant qui ne gâche éventuellement en rien le plaisir de lire cette histoire. L’ensemble est net, tranché, assez angoissant et s’applique à certains classiques de l’épouvante.
Bien aimé.

20 5 2014
   

Je trouve l'idée initiale très originale et vriment prenante. On part d'une situation tout ce qu'il y a de plus réaliste (plusieurs personnages qui sont dans leur voiture pour des raisons diverses) qui se transforme assez rapidement en intrigue fantastique : un tunnel sans fin, dans lequel faire demi-tour ne rime à rien, et surtout, peuplé de zombies qui s'attaquent à nos personnages. Ces derniers sont très variés : un vieux garçon qui accompagne sa maman , une femme, son mari et son amant (qui n'est autre que son beau-frère), un flic et deux traficants en cavale. Des personnalités très diverses dont la réunion devrait conduire à de belles explosions psychologiques sous l'effet de la pression du danger. L'univers est intéressant, la diversité des personnages ne peut qu'apporter le meilleur, et le thème "survival horror" est à la mode : que des plus pour cet ouvrage.

Mais la sauce a eu du mal à prendre avec moi. Je suis resté largement en retrait de cette histoire qui pourtant m'intéressait au premier abord. Les relations entre tous les personnages ont du mal à tenir leur promesse et rien n'est vraiment évident. Encore une fois, on sent que l'exercice imposé de la série concept a contraint le scénariste qui n'a pas pu développer comme il l'aurait voulu le cheminement psychologique et relationnel des différents personnages : il en ressort des manques, comme si certains passage avaient été coupés. Le style me semble donc hâché. De même, rien ne nous sera expliqué sur la présence même de ce tunnel, ni pourquoi ce dernier se lié avec l'un des personnages (la fin est en ce sens incompréhensible). Le fait qu'il soit peuplé de zombies est également un peu facile : ca donne l'impression de surfer sur la mode de "Walking Dead" sans proposer quelque chose de nouveau.

Malgré de très bon éléments, malgré une mise en place intrigante, le récit semble ne pas avoir réalisé son potentiel, les situations étant sous exploitées et le développement psychologique des personnages en deçà de ce à quoi on pouvait s'attendre.

4 9 2011
   

Les albums de la série "Sept" se suivent et ne se ressemblent pas. Certains d'entre eux sortent clairement du lot, alors que d'autres peinent clairement à convaincre. "Sept survivants", quant à lui, est une relativement bonne surprise.

En effet, le huis-clos symbolisé par cet interminable tunnel donne un intérêt certain à ce tome au traitement plutôt moderne, qui renouvelle assez bien le genre Zombie en s'inspirant des ténors du genre actuel. Moins profond et psychologique que "Walking Dead", il parvient tout de même à esquisser les relations des différents personnages malgré le peu de place qu'un album de ce format laisse pour les descriptions.

Car c'est bien là toute la difficulté de l'exercice imposé par Chauvel aux auteurs ayant accepté de travailler sur cette série : parvenir en peu de pages à présenter au lecteur sept personnages principaux tout en bouclant une histoire intéressante.

Difficile d'en dire plus sans trop raconter l'histoire qui s'appuie avant tout sur un certain nombre de surprises. La fin en elle-même est d'ailleurs assez surprenante !

Le dessin de Denys est typique du travail de l'auteur ("Comptine d'Halloween", "Dans la nuit"...). Le dessinateur est maintenant un habitué de ce genre d'ambiance, il s'en sort donc avec brio et parvient sans faille à inspirer le sentiment d'oppression que connaissent les protagonistes de cette histoire.

Grace à des albums de cette qualité, la série "Sept" s'en sort particulièrement bien. Ce tome, en tout cas, est une valeur sûre. A lire !