45 976 Avis BD |19 906 Albums BD | 7 826 séries BD
Accueil
Tome 3 : Sept Pirates
 

Sept, tome 3 : Sept Pirates

 
 

Résumé

Sept, tome 3 : Sept PiratesAfin d'acceder au résumé de Sept, tome 3 : Sept Pirates, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Sept, tome 3 : Sept PiratesLe troisième tome de cette collection au concept commercialement séduisant, basé sur le chiffre 7 (7 tomes, 7 missions à haut risque, 7 équipes de 7 hommes décidés à réussir, et surtout un défilé de 7 scénaristes et 7 dessinateurs assez alléchant), est confié au scénariste Pascal Bertho et au dessinateur Tim Mc Burnie qui signe ici son premier album. Avec ce troisième volet, cette collection dirigée par David Chauvel et inspirée des films «Les 7 Samouraïs» et «Les 7 Mercenaires» imagine une suite au roman de Robert Louis Stevenson : L'Ile au trésor.

Il faut dire que la fameuse île du Capitaine Flint est fort visitée ces derniers temps avec "L'Ile au trésor" dans la collection Ex-Libris de Delcourt et "Long John Silver" chez Dargaud. Les personnages, qu’ils soient psychopathes, voleurs ou autres, sont toujours sept, mais l’avantage de démarrer de personnages plus ou moins connus (docteur Livesey, John Silver, etc), permet de devoir consacrer moins de temps à la présentation des personnages (qui est la difficulté majeure de ce concept en one-shots).

Malheureusement, cette petite balade sur l’île au trésor n’est pas la plus inspirée. Le scénario n’arrive pas à la cheville d’une histoire de "Barbe-rouge", "L'Épervier" ou même d’un "Long John Silver", voire d’un "Ratafia" sans humour. Au niveau graphisme, on a également du mal à distinguer les différents personnages et la colorisation est un peu fade. Une fadeur qui colle cependant parfaitement à ce récit peu emballant et dont la fin est tout simplement ridicule.

Espérons que les sept guerriers, missionnaires, prisonniers et yakuza sauront à nouveau relever le niveau de cette série car ces sept pirates m’ont surtout donné envie de mettre les voiles.


Chronique rédigée par yvan le 27/11/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 1,50 Note générale
  • Originalité : 1,50 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 8,11
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.42
Dépôt légal : Novembre 2007

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Sept, tome 3 : Sept Pirates, lui attribuant une note moyenne de 2,42/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 11 2018
   

Moi aussi, je suis moins emballé par ce troisième tome que par les deux premiers. Mais je serais moins sévère sur la notation avec un PETIT 3,5.(3 me semblait trop peu payé).
J'aurais deux principaux reproches à faire :
Le premier, c'est comme le dit l'un de mes prédécesseurs que l'auteur part sur le postulat que son lecteur a lu "L'Ile au trésor". Effectivement c'est mieux pour identifier toutes les références et différencier les personnages issus du chef-d'œuvre de Stevenson de ceux imaginés pour l'occasion. C'est mon cas, je l'ai lu, mais il y a longtemps. Et donc je peux ajouter que l'idéal c'est de l'avoir lu très récemment. C'est vrai lorsqu'on a une œuvre à références comme ça c'est toujours plus sympa de les identifier sans peine et de remettre un parcours et un caractère sur un personnage connu.
Second reproche, le dessin. Pas moche en soi mais qui colle mal à l'univers décrit. Trop fade, plat. Pas très dynamique. Et moi aussi j'ai eu du mal à différencier certains personnages. C'est aussi les couleurs qui ne vont pas, trop pastel et parfois mal choisies (les plages sont vertes claires comme si un doux gazon arrivait jusqu'au rivage !). Mais si c'est une première BD pour le dessinateur comme je l'ai lu plus haut on peut pardonner ses petits défauts et l'encourager. D'ailleurs il me semble que plus on avance dans la lecture, plus dessin et colorisation s'améliorent.
Hormis cela le scénario n'est pas si mal. Beaucoup de flash back mais je ne m'y suis pas perdu et ils apportent un peu de l'action qui manque dans le "temps présent". Et ils font avancer l'histoire ou sa compréhension.
On pensera ce qu'on veut de la fin, un peu loufoque mais qui apporte une surprise comme il se doit.

18 3 2013
   

Dans cette série concept, il est toujours intéressant de voir comment le scénariste va s'en sortir pour intégrer la contrainte des 7 personnages. On a l'impression ici que le scénariste se rajoute une difficulté supplémentaire, en essayant de nous proposer une suite, 20 ans après, à l'"île au trésor". L'approche est assez intéressante et assez osée, mais la réalisation rend le tout d'une qualité assez éloignée de "Long John Silver". Tout d'abord, les époques sont allégrement mélangées et on a du mal à se répérer entre l'histoire de Flint, celle de Silver et cette contée ici, qui se déroule 20 ans après. J'ai trouvé que la mise en situation était assez poussive et que le scénariste se reposait trop sur ce qu'était censé savoir le lecteur, comme si tous les lecteurs étaient familiers de l'oeuvre de Stevenson. Du coup, j'ai eu du mal à m'intéresser aux personnages et finalement, l'acion et l'intrigue se noue et se dénoue rapidement dans les denrnières pages de l'ouvrage, laissant dans les nombreuses premières le temps de s'ennuyer.

J'ai un peu subi ce scénario, qui met énormément de temps à ce mettre en place, qui nous propose une myriade de personnages, ce qui a pour conséquence que l'on ne s'attache à aucun d'entre eux, et qui propose une fin qui ne laisse pas un souvenir impérissable et qui était un peu attendue : parce que finalement, le seul commanditaire de cette aventure, ce ne pouvait être, depuis le début que le grand absent de l'aventure de Stevenson. La nature du trésor est pour le coup assez ridicule... Tout cela est servi avec un dessin que j'appellerai pudiquement différent, qui a du mal à maintenir éveillé.

28 1 2010
   

Après les 7 voleurs j'ai entamé les 7 pirates, et quelle déception...
Déja pour le graphisme, soit il n'est pas mauvais en soi mais il n'est pas a mon gout ensuite la mise en couleurs ne me plait pas non plus et enfin le scénario ne m'a pas enchanté...
Le principe reste le meme 7 hommes sont engagés pour une mission mais cette fois-ci les marins se connaissent (anciens compagnons de fortune) ils vont alors chercher un trésor.
L'histoire est banale sans grande surprise et elle est mal contée a ses lecteurs...
N'aimant pas le dessin ni l'histoire j'ai eu beaucoup de mal a finir le livre...

Pour l'instant (sur 2 tomes) les "7 voleurs" reste mon préféré...

22 7 2008
   

Dès la première page, j'ai été déçu par le dessin. Non pas par le trait des personnages qui est assez sympathique et plutôt maîtrisé. Non, ce sont deux choses qui m'ont déplu. D'abord l'absence d'encrage auquel le dessinateur préfère des contours colorés qui atténuent complètement les détails et à mon sens les possibilités de beauté de ce graphisme. Puis ce sont ensuite les décors qui ne me plaisent pas, trop simples la plupart du temps et tout simplement médiocres quand ils représentent la mer et les bateaux, ce qui est bien dommage pour une histoire de pirates. Ce dessin n'arrive pas du tout à me transporter dans le récit. Il manque de crédibilité, surtout quand on voit à un moment donné l'intérieur d'un bateau pirate qui a l'air aussi spacieux et peu maritime qu'une grange à foin.

Quant au scénario, il ne serait pas mal s'il n'empruntait pas tellement à L'île au trésor. Alors je veux bien que ce soit une sorte d'hommage, une sorte de suite, mais de reprendre à tel point tant de péripéties et de composantes narratives du récit de Stevenson, je trouve... que cela n'apporte rien de neuf ou presque. C'est comme s'il n'y avait pas là un scénario à part entière mais un cocktail de reprises et de clins d'oeil à l'oeuvre originelle.
La lecture reste relativement agréable et c'est un moment de divertissement qui ne m'a pas ennuyé. Mes reproches ne sont donc pas rédhibitoires. Si ce n'est la fin que j'ai trouvée assez facile, et l'intrigue globale finalement trop alambiquée, ce n'est pas un mauvais récit.
Mais en fin de lecture, je me suis vraiment dit "mouais... bof...". Pas convaincu.

14 1 2008
   

Ce troisième tome est un vrai bordel scénaristique.
La narration change sans arrêt, tout comme l'époque, et ce sans indication graphique claire. Il faut s'accrocher, croyez-moi.

Mais quand bien même vous passeriez outre cet état de fait, il reste l'histoire, qui finalement est assez banale. On appréciera les différents clins d'oeil à l'oeuvre de Stevenson ("L'Ile au trésor" pour ceux du fond), mais la trame développée dans cet album est d'une pauvreté...

En fait, Bertho s'est surement dit, comme moi : "comment je vais bien pouvoir caler la présentation de 7 personnages et en même temps proposer une histoire complète en un seul tome ?". Alors que les autres scénaristes des tomes précédents ont choisi une présentation à la va-vite des héros pour se centrer sur l'histoire (ce qui en soit est un peu dommage car l'identification qu'a le lecteur envers ces héros est alors remise en question), Bertho, a décidé, lui, de privilégier la découverte des septs pirates à l'histoire elle-même.

Conclusion : il ne se passe pratiquement rien. Evidemment, difficile de lancer un scénario bien complexe en débutant l'histoire elle-même à la page 40.. :s

McBurnie réalise pour sa part un travail très personnel, très coloré et que j'ai trouvé assez chouette. Peut-être manque-t'il un peu de dynamisme à l'ensemble, mais c'est tout de même drolement joli. Par contre, je ne sais pas si le découpage de l'album est l'oeuvre du scénariste ou du dessinateur, mais alors attention : comme je l'ai dit plus haut, il faut réellement s'accrocher pour parvenir à suivre l'histoire tant la narration est décousue.

"Sept Pirates" n'est donc pas le meilleur album de cette série, vous l'aurez compris. Reste à savoir si la suite tiendra la route..