45 977 Avis BD |19 906 Albums BD | 7 826 séries BD
Accueil
Tome 4 : Sept missionnaires
 

Sept, tome 4 : Sept missionnaires

 
 

Résumé

Sept, tome 4 : Sept missionnairesAfin d'acceder au résumé de Sept, tome 4 : Sept missionnaires, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Sept, tome 4 : Sept missionnairesLe quatrième tome de cette collection au concept commercialement séduisant, basé sur le chiffre 7 (7 tomes, 7 missions à haut risque, 7 équipes de 7 hommes décidés à réussir, et surtout un défilé de 7 scénaristes et 7 dessinateurs assez alléchant), est confié au scénariste Alain Ayroles et au dessinateur Luigi Critone. Avec ce quatrième volet, cette collection dirigée par David Chauvel et inspirée des films «Les 7 Samouraïs» et «Les 7 Mercenaires» propose de suivre la mission suicide en terre viking de 7 moines qui incarnent chacun l’un des 7 péchés capitaux.

Alain Ayroles ("De cape et de crocs", "Garulfo") livre une nouvelle fois de l’excellent boulot. Déjà, la présentation des sept personnages (qui est la difficulté majeure de ce concept en one-shots) est bien amenée, laissant plus de place au développement de l’histoire. Cela résulte en un one-shot parfaitement équilibré qui ne souffre nullement du nombre de pages limité.

Il y a ensuite les qualités narratives d’Ayroles : un lyrisme et un humour qui font mouche. Cette aventure se déroulant au IXe siècle reprend en fait tous les points forts du scénariste et livre un mélange d’humour, de rebondissements, d’épique, de personnages exquis et de répliques savoureuses. Et puis, il y a cette dernière planche qui vient faire écho à la première pour conclure cette aventure de façon magistrale (ça fait du bien après la fin ridicule du tome précédent).

Au dessin, quoi de plus logique de se tourner vers un dessinateur italien pour mettre en image 7 moines. Quand on sait que Luigi Critone a également dessiné les deux premiers tomes de "La Rose et la Croix" (il ne dessinera pas les tomes suivants), où il a pu se faire la main sur quelques moines, le choix du dessinateur s’avère non seulement logique, mais également judicieux quand on voit le résultat. La colorisation de Lorenzo Pieri (l’autre moitié du duo sur le graphisme de "La Rose et la Croix") est d’ailleurs également très efficace. Une scène se déroulant dans le noir et ne montrant que les dialogues des 7 moines n’est pas sans rappeler "De cape et de crocs" et démontre également l’influence d’Ayroles au niveau graphique.

Le meilleur tome de cette série jusqu’à présent !


Chronique rédigée par yvan le 10/03/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 10,76
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.20
Dépôt légal : Mai 2005

Avis des lecteurs

10 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Sept, tome 4 : Sept missionnaires, lui attribuant une note moyenne de 4,20/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 12 2018
   

Très bon opus que ce quatrième Sept. (et je ne commente pas un match de tennis. Si vous êtes observateurs vous verrez que ce n'est pas une raquette sur la couverture). L'histoire est excellente, et au delà du petit jeu (bien trouvé) sur les sept moines /sept péchés, on peu imaginer que les auteurs ont visé juste sur la façon dont l'évangélisation s'est réellement faite. Et ce serait valable pour toutes les populations concernées : les dissensions ambitions et jalousies internes ont peut être plus joué que la sincère conviction religieuse.
Pour ne rien gâcher le dessin est excellent tout comme la colorisation. Des visages variés bien différenciables, ça n'a l'air de rien mais ça facilite la lecture.
La seule chose que je ne comprends pas c'est que dans la liste des péchés, la paresse est remplacée par la tristesse !? Ou plutôt le défaitisme je dirais. Bizarre. Mais ça n'enlève rien à la très bonne prestation de cet album.

4 2 2018
   

Voilà une Bd dont je n'attendais rien en l'empruntant à la médiathèque de ma ville. Il faut dire que maintenant j'arrête de choisir et je les emprunte dans l'ordre de classement, c'est à dire par ordre alphabétique et c'est donc logiquement que j'arrive à Ayrolles et ce one shot.

Je sais que "Sept" est une série concept, comme il en existe beaucoup, constituée de one-shot, d'auteurs différents et qui réunit des histoires ayant pour thème "7". ça reste un thème assez vague pour que chacun fasse un peu ce qu'il veut.

Comme tous les lecteurs ci-dessous, j'ai été agréablement surpris par cette histoires. 7 prêtres sont bannis et doivent aller porter la bonne parole à un clan de vikings. C'est le ton qui m'a le plus surpris. Au bout de quelques cases/pages, je me suis aperçu qu'on avait quelque chose de bien drôle et je ne m'y attendais pas. En 48 pages le scénaristes arrivent à présenter ses personnages vite fait, les rendre intéressants pour finalement développer un récit bien construit et assez dense.

Le dessin est en adéquation avec le scénario, c'est joli, parfois Luigi Critone (que je ne connais pas) s'attarde sur un faciès déformé donnant une note cartoon à un graphisme qui ne l'ai pas à la base.

Une bonne surprise. Par contre j'aime pas la couverture. :)

19 3 2013
   

J'ai trouvé cet album avant tout ingénieux. Il réussit le pari de s'inscrire dans le carcan de la série concept tout en nous proposant une histoire drôle et convaincante. Il fallait le faire, de lier le titre aux 7 pêchés capitaux et il fallait de l'humour pour faire endosser chacun de ces péchés par un moine. 7 moines qui pour leur péchés doivent évangéliser un peuple de vikings sanguinaires... Je trouve que l'histoire est originale, toujours traitée avec un certain humour et un certain cynisme, chacun mettant à profit son péché pour arriver à ses fins. L'ensemble est très linéaire et aucun développement du scénario ne sera sacrifié, comme cela peut être parfois le cas dans cette série.

L'ensemble est intelligent, en adoptant dès les premières pages un ton décalé et un peu loufoque, qui permet parfois d'aller assez vite sur certains passages sans que le lecteur ait l'impression qu'il manque quelque chose. L'enemble est assez plaisant et c'est un bon moment de divertissement qui nous est ici proposé. De plus, si le scénariste m'est bien connu, je découvre avec ce tome un dessinateur qui a su me taper dans l'oeil, même si certains moines, même si certains vikings se ressemblent, je trouve que l'ensemble prend un teinte assez moderne tout en respectant les ainés.

C'est bien rythmé, tant au niveau des dessins que du scénario et le produit livré est de bon aloi.

3 9 2011
   

Un "Sept" très original: 7 moines très particuliers (ils ont tous chacun un défaut des 7 péchés capitaux) ont pour mission d'évangéliser de féroces vikings armés jusqu'au dents...

Mr Ayroles nous offre un somptueux scénario, original, bien conçu et bien narré.
Nous trouvons des passages ironiques d'extrait bibliques très droles, des calambours, des jeux de mots surtout avec le mot "cène" et la fameuse potion "l'Al-ambiq"...

Niveau dessin, c'est très correct, net et sans bavure avec de beaux décors et de belles couleurs mettant en avant le graphisme...

Du très bon travail des 2 auteurs sans oublier le coloriste.
Le meilleur des "Sept" (pour l'instant) surtout au niveau de l'originalité...

23 1 2010
   

Voilà ce que j'appelle une excellente bande-dessinée. L'exercice difficile (et commerciale comme d'autres le souligne si bien) proposé par la série "7" est ici parfaitement réussi.

Un des challenge majeur de ce concept est de réussir en un seul tome à peindre 7 personnages principaux. Pas de souci ici, on ne s'encombre pas vraiment avec des noms, et on identifie très vite les 7 protagonistes.

Encore une fois, Ayroles nous livre un petit bijou de scénario, drôle et raffiné. Sept moines incarnant les sept péchés capitaux, c'est déjà une bonne idée. Donner à ces sept moines la mission d'évangéliser une horde de viking bonifie le concept. La situation est franchement drôle, les répliques sont de haut-niveau, bref, on se bidonne du début à la fin.

Le dessin est à la fois simple et précis. Les cases sont toujours très détaillées en premier plan - donc très jolies - mais moins précises derrière - donc très sobres.

Une lecture géniale, pleine de messages et d'humour.

9 9 2009
   

Diablement réussi, ce "Sept missionnaires" !

On ne va pas vraiment jouer les surpris. Au scénario, Alain Ayroles est un nom qui est en soi une promesse de bonheur. Auteur surdoué, auquel on doit "De cape et de crocs" et "Garulfo", séries devenues mythiques, monsieur Ayroles signe des histoires et des dialogues d'une qualité littéraire hors du commun. Il le prouve une nouvelle fois avec ce one-shot : c'est drôle, subtil, bien rythmé et le thème se paie même le luxe de l'originalité. Difficile de trouver une autre bande dessinée organisée autour d'une bande de moines incarnant chacun l'un des sept péchés capitaux !

Luigi Critone assure en beauté la partie graphique. Trait soigné et élégant, rehaussé par la belle mise en couleurs de Lorenzo Pieri : les planches sont une franche réussite. Le style est réaliste mais les visages savent se faire très expressifs lorsque la situation l'exige. Les paysages sont beaux et la mise en scène est dynamique. Que du bon, donc !

C'est sans doute le meilleur album de cette série. Et il est totalement indépendant des autres. Je ne vois donc pas de raison de ne pas l'ajouter à sa bibliothèque !

un bdphile :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
8 2 2009
   

Je n'ai que cet album de la collection "Sept" car il n'y a que celui-ci qui m'attirait. Et je dois dire que je n'ai pas été déçu ! Les dessins sont très beaux, de la part d'un dessinateur qui semble vraiment talentueux et que je ne connaissais pas du tout. La seule scène un peu ratée est peut-être celle où frère Conan se fait tabasser par les Vikings, je trouve que c'est un peu trop statique.
L'histoire est quant à elle très bien faite, très bien découpée. C'est drôle et intelligent (grâce notamment à cette fin, qui pousse à réfléchir sur la religion). Je n'ai juste pas trop compris le pourquoi de l'explosion à la fin, car je n'ai pas compris ce qu'il y avait dans le tonneau (peut-être l'Al-ambiq mais comme je ne sais pas trop ce que c'est, je ne peux pas trop m'avancer dans cette hypothèse). En bref, un excellent album, qui vous fera passer un très agréable moment de lecture.

22 7 2008
   

Même venant d'Alain Ayroles, je n'attendais pas grand chose du scénario de cette BD. Mais il faut décidément le dire, le scénariste de De Cape et de Crocs et de Garulfo est vraiment formidable. Il a réussi à transformer un album unique de 56 pages à l'histoire bornée par les règles bien précises de la collection "Sept" en un récit dense, long à lire, original, drôle, attachant et doté de très bons personnages.

Le dessin de Luigi Critone n'est pas très marquant mais il est joli. Les visages des personnages sont ce qui m'a le plus plu dans ce graphisme : ils ont des bouilles qui correspondent parfaitement à leurs caractères et à ce qu'ils représentent. Les couleurs aussi sont bonnes mais je les ai trouvées parfois un peu froides.

Ce que j'ai retenu surtout de ma lecture, c'est un vrai plaisir.
La représentation des 7 pêchés capitaux en chacun de ces 7 moines est très réussie et elle m'a plu par son mélange de finesse et de simplicité caricaturale. Du coup, les personnages interagissent d'excellente manière entre eux.
Le récit ensuite est dense et très agréable. Il est parsemé d'humour qui m'a parfois vraiment fait éclater de rire.
On s'attache vraiment très vite à ces 7 héros et à leur intrigue au pays des vikings.
C'est drôle, joli, prenant et très plaisant. C'est admirable de voir un aussi bon récit tenir en un one-shot de 56 pages là où d'autres l'auraient dilué en plusieurs tomes.
Une très bonne BD !

11 3 2008
   

Enfin un bon album dans la collection "Sept" !

Il faut dire aussi que le scénariste, Alain Ayroles, n'en est pas à son coup d'essai. Le génial auteur de "De cape et de crocs" et de "Garulfo" sait une fois de plus raconter une histoire dense en peu de pages, tout en prenant le temps de présenter les différents protagonistes. Les autres scénariste de la collection "Sept" devraient en prendre de la graine :)

C'est vraiment prenant, complètement surréaliste au départ. On ne voit pas comment ces 7 missionnaires vont bien pouvoir convertir les fiers Vikings. Mais petit à petit l'énigme se lève, révélant la maîtrise du scénariste. Et la fin est pour le moins surprenante.

Critone possède quant à lui un très beau trait : on pourrait le trouver classique aux premiers abords, mais il est tout simplement maîtrisé à souhait. Et la mise en couleur, superbe, donne beaucoup de relief à l'ensemble du dessin. Une vraie bonne surprise.

En clair, ce tome 4 est de loin le meilleur des 4 actuellement sortis à ce jour.
N'hésitez pas, vous passerez un très bon moment !