46 527 Avis BD |20 175 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Secrets : L'Angélus, tome 1

 
 

Résumé

Secrets : L'Angélus, tome 1Afin d'acceder au résumé de Secrets : L'Angélus, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Secrets : L'Angélus, tome 1Je n’avais pas encore lu d’albums de cette collection "Secrets" de Frank Giroud, mais vu les éloges pour ce tome, j’ai fini par craquer.

Au centre de ce nouveau récit en deux tomes, on découvre un terrible secret, une fascination, un homme et un tableau. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Frank Giroud développe une histoire autour de la peinture ("L'expert", "Secrets : l'Ecorché"). Le tableau en question est L’Angélus de Jean-François Millet, peint en 1858 et représentant un couple de paysans au milieu d’un champ. Un tableau qui avait fasciné Salvador Dali en son temps et qui va ici fasciné Clovis Chaumel lors d’une visite au Musée d’Orsay. Clovis est un homme ordinaire, menant une vie familiale et professionnelle terne, mais la vue de cette œuvre va le faire revivre. Je ne suis pas fan de peinture non plus, mais la vue de "L'empire des lumières" au musée Magritte m’avait également laissé sans voix. Je peux donc comprendre qu’une œuvre puisse susciter des émotions chez un néophyte et chez Clovis les émotions seront tellement forte qu’elles vont initier une enquête prenante. Tel un détective, il va tenter de percer le secret du tableau et de cette fascination qu’il partage avec Dali. Au fil de l’enquête il va également ouvrir une porte de son propre passé et découvrir les traces d’un terrible secret familial. Les personnages sont très attachants, l’intrigue est très prenante et la narration est parfaitement maîtrisée.

Et le graphisme réserve également de belles surprises, car le dessin en couleurs directes de José Homs est de toute beauté. Le jeune dessinateur espagnol avait déjà livre quelques planches dans "La Vieille Dame qui n’avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien" de Zidrou et livre ici son premier album franco-belge complet. Sa colorisation accompagne parfaitement les allers-retours vers le passé de Clovis et ses personnages sont extrêmement attachants.

Passionnant, intelligent et splendide !


Chronique rédigée par yvan le 02/07/2010
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 4,69
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.33
Dépôt légal : Mai 2010

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Secrets : L'Angélus, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 4,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 8 2013
   

Après avoir lu deux histoires de cette collection "Secrets" ("Secrets : l'Echarde" et "Secrets : l'Ecorché"), avec ce "Secrets : L'Angélus", je pense que l'auteur arrive enfin à faire ce qu'il voulait. Et ca marche ! Le but de cette collection, c'est d'exploiter un thème de la psychologie : les secrets de nos aînés ont un impact sur notre psychologie présente, les non-dits et les allusions des générations passées laissant un trace dans l'inconscient familial. Ici, cette idée est superbement bien exploitée. Il y a ce Clovis Chaumel qui, sans raison apparente, tombe littérallement sous le choc lorsqu'il découvre "L'Angélus" de Millet. A mesure qu'il va chercher à savoir pourquoi il a eu une réaction si violente, des souvenirs d'enfance troublants remontent à sa mémoire. Dans le même temps, au fur et à mesure de son enquête, il abandonne sa vie d'avant, il s'épanouit, et le petit représentant médical étriqué et coincé s'émancipe. Une émancipation qui semble s'imposer à lui, jusqu'à le transformer physiquement.

La narration de ce premier album est parfaite : elle nous présente tous les ingrédients qui font que cette histoire mérite sa place dans la collection, tout en nous intéressant à un personnage profondément humain : Clovis Chaumel. Le récit n'est pas complexe mais riche : riche de cette situation initiale, riche de ce changement qui s'opère chez Clovis, riche de ces nouvelles rencontres, riche de cette intrigue développée autour de la peinture, entre Millet et Dali. L'ensemble nous happe avec simplicité, il nous intrigue avec efficacité, il nous interpelle avec sensibilité. C'est vraiment bien foutu.

Ca l'est d'autant plus que le graphisme est magnifique. Homs, que j'ai découvert dans "Millenium" fait encore une fois un travail fantastique. A la limite de la caricature, ses personnages sont vrais et sont plein d'humanité. Homs, c'est un dessinateur que je ne connais que très peu, mais que j'aime déjà beaucoup. Un trait moderne mais réaliste, plein de détails mais pas surchargé, plein d'expressions avec une économie de traits, à la fois dynamique et posé. Graphiquement, c'est un petit bijou qui ne recherche pas la performance, mais qui fait mouche.

L'histoire s'annonce bien, même s'il ne s'agit que d'un premier tome et que je reste sceptique quant à l'utilisation de Dali. Je me précipite donc sur le second album de ce diptyqe : je veux bien sûr découvrir ce secret et surtout replonger dans cette ambiance surperbement mise en images par Homs.

2 7 2010
   

Cette nouvelle série de la collection Secrets, initiée par Frank Giroud, séduit immédiatement par son excellent graphisme.

José Homs avait déjà fait la preuve de son talent dans une histoire courte du recueil "La Vieille Dame qui n'avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien". Son trait particulièrement soigné me fait penser à celui de Miguelanxo Prado ("Trait de craie") en un peu plus réaliste malgré un côté légèrement caricatural dans les faciès des personnages. Les couleurs sont également impressionnantes de qualité et de travail. Ce sont là de très belles planches que nous offrent les auteurs.

Le scénario est assez original. On y retrouve la trame classique de la collection Secrets, un drame de famille dont le mystère va doucement se dévoiler. Mais l'enquête que mène le héros pour découvrir ce secret est particulière puisqu'il va réveiller sa propre mémoire par le biais d'une recherche sur les origines de tableaux célèbres, à commencer par l'Angélus de Millet, mais également la raison pour laquelle ce tableau a autant inspiré un artiste comme Dali au point qu'il l'intègre ou le réinterprète dans une douzaine de ses propres oeuvres. Tout cela parait énigmatique et c'est bien le but du scénario. Tout autant que parait étrange la vie familiale du principal protagoniste, entre une femme qui l'infantilise un peu, un fils adolescent irrespectueux et la très jolie professeur d'arts plastiques de ce dernier qui l'attire tout en l'aidant dans son enquête artistique.

A la fin du premier tome, quelques pans du voile mystérieux se sont levés mais le lecteur est encore loin de tout comprendre et c'est plutôt agréable de se laisser ainsi porter par ce récit énigmatique qui permet au passage de profiter longuement et pleinement du si superbe dessin.