46 488 Avis BD |20 153 Albums BD | 7 883 séries BD
 

Scumbag loser, tome 3

 
 

Résumé

Scumbag loser, tome 3Afin d'acceder au résumé de Scumbag loser, tome 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Scumbag loser, tome 3Voilà donc le dernier tome de ce triptyque déjanté et transgressif, qui transpire le mal-être adolescent japonais, caricaturant ces jeunes adolescents en mal de reconnaissance. Voilà un moment que l’on est tombé dans l’horreur, avec ces créatures qui bouffe les « losers » pour les transformer en êtres parfaits , au sens de ce qui est acceptable par la société japonaise. On est dans du trash de tous les instants, avec en plus un message sous-jacent sur l’amitié, sur l’amour, et sur ce que l’on attend de ses enfants, quitte à leur faire violence pour qu’ils rentrent dans le moule. Cette violence étant ici personnifiée par cette haruka en goule.

Tout cela, c’est bien joli, mais pour un dernier tome, j’en attendais un peu plus. Parce que le message sous-jacent, on l’a bien compris. En revanche, les origines mêmes de cet être fantastique resteront mystérieuses : le scénariste tente bien une explication mais il faut reconnaître qu’elle est plus que bancale. Par ailleurs, les discours autour de l’amitié et de l’amour sont quand même assez longuets et finalement, ca sent un peu le creux. Le dernier tome aurait pourtant été l’occasion de clarifier le propos et de proposer une fin qui ne soit pas une queue de poisson. A noter également que la piste évoquée en toute fin du premier album, présentant un Masahiko métamorphosé, a été occultée dans les tomes 2 et 3. En complément d’un dessin qui devient vraiment déraisonnable, on se retrouve avec une fin de série mal ficelée, et dont on retient uniquement le mauvais goût.

Bref, cette fin de série sent clairement la facilité et si le premier tome était intrigant par la tonalité peu commune que proposait la série, il semblerait que le scénariste se soit contenté de décliner à l’envie ce caractère transgressif. S’il a bien essayé de donner une justification et donc de le légitimer, ca reste trop bancal pour se dire que ca a été fait sérieusement et il ne reste donc que des scènes gratuitement gores.

Tous les visuels de cette chronique sont © Mikoto Yamaguti / SQUARE ENIX CO., LTD.


Chronique rédigée par gdev le 20/02/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 1,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 1,50 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,51 7,51 7,51
Acheter d'occasion : 3,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 1.50
Dépôt légal : Mars 2014
Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Scumbag loser, tome 1 2 3.75
Scumbag loser, tome 2 1 3.00
Scumbag loser, tome 3 1 1.50