46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 4 : Chroniques du service de réanimation néonatale - 2
 

Say Hello to Black Jack, tome 4 : Chroniques du service de réanimation néonatale - 2

 
 

Résumé

Say Hello to Black Jack, tome 4 : Chroniques du service de réanimation néonatale - 2Afin d'acceder au résumé de Say Hello to Black Jack, tome 4 : Chroniques du service de réanimation néonatale - 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Say Hello to Black Jack, tome 4 : Chroniques du service de réanimation néonatale - 2Un manga que j'ai découvert par hasard mais que je ne regrette pas d'avoir lu. C'est le seul tome de la série que j'ai lu mais je pense que ne vais pas m'arrêter là... ;)

J'ai bien les dessins de ce manga car ils sont différents et légèrement plus détaillés. Le scénario est assez bien construit; bien que l'histoire se passe dans un hôpital, il est plus basé sur les relations entre les personnage, la coutume et le lois du Japon, mais aussi sur la différence, la maladie, le handicap...

C'est un manga qui mérite d'être découvert.


Chronique rédigée par eylo le 25/11/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 5 (83,33 %)
  • 1 (16,67 %)
  • Total : 6 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,56 6,56 6,56
Acheter d'occasion : 4,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 2005

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Say Hello to Black Jack, tome 4 : Chroniques du service de réanimation néonatale - 2, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 5 2007
   

Après 4 ans de combat contre la stérilité, le couple Tanabe doit maintenant faire face à une nouvelle épreuve. Ils ont donné naissance à des jumeaux prématurés, dont le cadet est atteint du syndrome de Down et victime d’une occlusion intestinale qu’il faut opérer d’urgence.

Dans ce quatrième tome, Shuko Satô se détache de son message habituel dénonçant le système hospitalier japonais, pour s’attaquer aux lois nippones, au devoir parental, à la différence et au handicap, à travers ce couple qui a droit de vie et de mort sur leurs enfants.

On a donc droit à un tome empli d’humanité et de sentiments. De l’émotion qui se retrouve également au niveau graphique, grâce à quelques gros-plans prenants, représentant ces nourrissons implorant tout le monde du regard.

L’urgence de l’intervention médicale nécessaire à la survie des jumeaux permet également à Shuko Satô de pourvoir ce tome d’un rythme de lecture prenant.