46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Saison brune
 

Saison brune

 
 

Résumé

Saison bruneAfin d'acceder au résumé de Saison brune, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Saison bruneCa va, bien installés ? L’ordi ne pédale pas trop, la luminosité de l’écran est bonne, la chaise bien confortable ? L’airco n’est pas trop froid, la boisson sur la table n’est pas trop chaude ? Profitez seulement bien de tout ce confort, car ça risque bien de pas durer éternellement ! D’ailleurs, ne perdez pas trop de temps à apprendre à vos enfants comment fonctionne l’ordinateur… Apprenez-leur plutôt à nager, qui sait, ça pourra peut-être un jour leur être utile ?

Attention, à travers cette brique qu’il a mis six ans à compiler, Philippe Squarzoni ne délivre pas vraiment de message catastrophiste, mais il ne donne pas non plus de faux espoirs : il propose seulement un travail de synthèse clair et pédagogique qui résume parfaitement le problème du réchauffement climatique… mais bon, il faudrait vraiment être aveugle pour ne pas voir que l’on va droit dans le mur.

Cet album, dont le titre fait référence à cette cinquième saison coincée entre l’hiver et le printemps que connaît le Montana, invite à suivre le questionnement de Philippe Squarzoni et sa recherche de la vérité. De sa découverte du phénomène du dérèglement climatique aux différentes solutions envisageables, en passant par des analyses scientifiques et des interviews de spécialistes en la matière, l’auteur propose un travail colossal qui résume parfaitement la situation.

Le train est en marche, le climat change et les conséquences sont déjà visibles. Pour l’instant la locomotive n’a pas l’intention de ralentir et sans savoir à partir de quelle vitesse nous risquons de dérailler, une chose est déjà certaine : compte tenu de l’inertie de l’engin, il vaut mieux commencer à freiner avant de voir le ravin ! Certaines mesures peuvent encore nous sauver, la porte est encore légèrement entrouverte, mais le confort dans lequel nous vivons est bien trop apaisant et à défaut de saisir cette porte, nous irons confortablement dans le mur.

Si les six chapitres proposés par l’auteur sont aussi didactique que prenant, les trouvailles graphiques, piochant régulièrement dans l’imagerie collective, font également mouche. Souvenez-vous par exemple de ces anciennes publicités pour le tabac qui tentaient encore de faire gober aux gens que fumer n’était pas mauvais pour la santé. Durant son étude, l’auteur notera d’ailleurs qu’aucune publication scientifique ne remet en cause le réchauffement climatique, alors que plus de la moitié des articles de presse le remettent en question. Pas de quoi s’inquiéter donc, continuons à lire le journal, reprenons une petite clope et continuons à consommer tant que tout va pour le mieux.

La marche arrière n’a jamais été une option et comme personne ne semble vouloir freiner, mieux vaut bien attacher la ceinture de sécurité ! Attention, impact dans 3, 2, …

Un album accessible et incontournable !


Chronique rédigée par yvan le 20/04/2012
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 28,45 28,45 28,45
Acheter d'occasion : 32,06
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.75
Dépôt légal : Avril 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Saison brune, lui attribuant une note moyenne de 4,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 8 2013
   

On connait Philippe Squarzoni comme artisan de la BD-reportage. Marqué par les idées d'Attac, clairement orienté à la gauche de l'échiquier politique, on lui doit "Garduno", "Torture blanche" ou "Dol", qui cherchent toutes à faire réfléchir le lecteur sur les enjeux du monde contemporain en partant de l'expérience ou des recherches de Squarzoni. "Saison brune", en se penchant sur la question du réchauffement climatique, n'est évidemment pas un album réjouissant par son thème anxiogène ; en revanche, c'est une vraie réussite qui s'installe d'emblée en référence BD sur le sujet.

On pensait naïvement que le réchauffement climatique était une cause entendue et que chacun avait pris la mesure de l'ampleur du phénomène. A travers les différentes interviews qu'il a menées auprès de spécialistes de la question, Philippe Squarzoni montre de manière accablante que des climato-sceptiques continuent à occuper la scène et que les média leur accordent une place démesurée. L'opinion publique n'a donc pas intégré que notre mode de vie à la française nécessitait trois planètes, et qu'il en fallait six pour l'american way of life que le monde entier continue à envier avec un aveuglement proprement suicidaire. Il faut donc que de nombreux pauvres continuent à l'être pour que les pays riches maintiennent leur mode de vie qui épuise les ressources de la planète, en ayant totalement oublié que nous ne faisons qu'emprunter la Terre aux générations qui vont nous succéder.

Catastrophiste, ce discours ? Évidemment, non. Squarzoni ne fait que présenter une succession de faits, et son ignorance du problème au début du projet lui permet une impartialité nécessaire. On peut choisir de poursuivre la politique de l'autruche (le fameux "la maison brûle et nous regardons ailleurs" lâché par Jacques Chirac qui n'a pourtant rien d'un écologiste forcené) ou s'efforcer de diffuser les éléments déjà largement disponibles que les politiques comme les média rechignent à affronter. La lutte contre le réchauffement nécessite des mesures importantes, très impopulaires, et à un niveau qui se doit d'être supranational. Autant dire qu'on n'en est pas du tout là. Et que "Saison brune" ne peut pas être un livre optimiste dès lors qu'il joue la carte du réalisme.

A diffuser largement autour de soi, puisque le changement des mensualités d'une société passe aussi par celui de chaque individu qui la compose. Face à l'urgence, Squarzoni apporte sa pierre à l'édifice de ceux qui voient plus loin que le bout de leur nez. Soyons nombreux à rejoindre le club.