46 488 Avis BD |20 153 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Saint Exupéry - Le dernier vol
 

Saint Exupéry - Le dernier vol

 
 

Résumé

Saint Exupéry - Le dernier volAfin d'acceder au résumé de Saint Exupéry - Le dernier vol, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Saint Exupéry - Le dernier volPratt a eu une très bonne idée en réalisant cette adaptation BD de la mort d'Antoine de Saint-Exupéry. Suggestion poétique de la fin d'un des plus grands auteurs du 20ème siècle, qui a dit qu'il n'a plus vécu depuis l'enfance.
Certains trouveront ce récit étrange. En effet, il se déroule sur 10 minutes! Saint-Ex, qui était un aviateur durant la seconde guerre mondiale, vit ses derniers instants lors de ce vol. Il se remémore des choses agréables, il lui arrive plein de choses qu'il ne comprend pas, un brouillard s'installe, frontière entre le réel et l'irréel. Et à la fin du souvenir, la mort...
Ce récit est assez compliqué, car il mêle habilement passé, présent, imagination de cet auteur que plus rien ne rattachait à la vie , sauf sa mère, à qui il voue un amour sans faille, et qui est le symbole de la protection de l'enfant qui ne sait rien de la vie (il le dit lui même: s'il est blessé, sa mère le soignera, s'il revient, il aura quelqu'un à embrasser, s'il meurt, il aura quelqu'un à attendre dans l'éternité).
Car Exupéry n'a pas apprécié de grandir. Cela se ressent dans ses œuvres, des trésors philosophiques du siècle passé.

Vous devez sûrement vous poser une question: qu'y a t-il d'étonnant, un gars qui va bientôt mourir et qui parle à des gens? C'est sûrement ce qui nous arrive quand on meurt, on pense à ces moments simples mais ô combien réjouissants.

Le dessin de Pratt est parfait dans ce one-shot, atteint son apogée. Car l'auteur arrive à rendre sublime une nappe de brouillard, avec un avion français en difficulté à l'intérieur. Les couleurs de patrizia Zanotti s'accommodent à merveille avec le dessin.

Ce souci du réel, mêlé à l'irréel, cette finesse, cette sensibilité et cette simplicité de cet album en font un petit bijou que je ne peux que vous conseiller de lire. C'est l'histoire d'un auteur qui est mort pour la France, pourchassé par des avions allemands, et qui savait tout faire...

Que dire de plus: Le dernier vol est plus qu'un album, c'est un témoignage subjectif, mais qui arrive à avoir une âme. On se dit: Saint-Ex a sûrement pensé cela à ce moment.

La préface de cet album est de Frédéric d'Aguay, le traduction de Sylvina Pratt et le lettrage de Pomme Verte.

Un ultime vol d'un humanisme profond...


Chronique rédigée par Belhou le 16/06/2010
 
 
Statistiques posteur :
  • 405 (84,55 %)
  • 13 (2,71 %)
  • 61 (12,73 %)
  • Total : 479 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Avril 1995

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Saint Exupéry - Le dernier vol, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 6 2012
   

C'est typiquement du Pratt et il faut aimer le style.
Le dessin d'abord :
dépouillé, maladroit d'apparence, utilisant tantôt les jeux d'ombres avec de gros à-plat noirs, tantôt un trait très fin sans aucune ombre... : pas attirant au premier coup d'oeil et pourtant quand on s'y plonge c'est joli, poétique.

L'histoire est du même acabit, il en ressort une impression de poésie romantique, comme toujours ( ?) chez Pratt qui s'est trouvé en St Exupéry un autre aventurier romantique comme il les aime.
Pourtant il n'y a aucune trame. C'est décousu, on accompagne le pilote dans ses dernières minutes de vie en vol et ces quelques minutes sont constamment entrecoupée des souvenirs de Saint Ex, qui lui apparaissent en désordre chronologique et se mêlent à la réalité. Saint Ex est en plein délire, comme s'il voyait défiler sa vie avant sa mort, mais avant même de savoir qu'il allait mourir.

Heureusement, cet album commence par 13 pages de biographie de Antoine de Saint-Exupéry écrites par Frédéric D'Agay. 13 pages de textes que j'ai trouvé plus passionnantes que la BD elle-même. Découvrant le personnage que je ne connaissais pas si "riche" et si vedette de son époque.
Surtout, ces 13 pages permettent de comprendre, dans la partie BD, les délires/souvenirs du héros. Car sans ça, la BD paraitrait complètement délirante, ennuyeuse et creuse.

C'est donc dur de noter l'album. La partie BD en elle-même, isolée, je viens de dire plus haut à quoi elle ressemble. L'autobiographie sauve en quelques sortes l'ensemble en lui donnant une assise historique, Mais ce n'est pas de la BD...

28 8 2011
   

C'est le premier album que je lis d'Hugo Pratt, la coïncidence veut que ce fut aussi le dernier album de Pratt.
J'avais choisi cet album car je ne connais pas grand chose de la vie d'Antoine de Saint-Exupéry. Je sais juste que je n'ai pas trop accroché au roman "Le petit prince". La longue préface de l'album qui est en fait la biographie de Saint-Exupéry aurait pu me suffire car elle résume bien sa vie et j'ai appris pas mal de choses. Et elle introduit bien le récit.
Récit que j'ai trouvé assez dur à saisir mais relativement beau et onirique. ElIl n'est pas super captivant, mais se laisse lire. Je suis un peu déçu de ma "rencontre" avec Pratt mais je suis d'accord pour lire d'autre album de lui.
Le dessin, je l'ai trouvé très "gras" (dans l'encrage) et épuré, un peu nerveux et pas soigné (à part pour certaines cases où on voit un avion, mais où c'est le même dessin qui revient). Les couleurs elles sont assez basiques et trop pastelles.

Un livre assez intéréssant sans être génial.