46 501 Avis BD |20 162 Albums BD | 7 884 séries BD
 

Royal Aubrac, tome 2

 
 

Résumé

Royal Aubrac, tome 2Afin d'acceder au résumé de Royal Aubrac, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Royal Aubrac, tome 2Suite et fin de ce fascinant diptyque nous narrant l'histoire de ces tuberculeux tentant de survivre à leur manière dans un mouroir de luxe, ce second tome de "Royal Aubrac" est la suite directe du tome précédent, creusant l'idylle naissante de François-Alexandre et de la mystérieuse Geneviève.

Le scénario, de qualité, nous présente des personnages profondément humains, sublimés par la plume de Christophe Bec qui par son écriture leur donne beaucoup de profondeur et d'humanité. Les psychologies très travaillés de ces derniers donnent un intérêt certain à l'histoire, la narration jouant un rôle prépondérant ici. Parfois la sensation de liberté est vraiment là, lorsque nos héros font le mur pour découvrir le monde et oublier, l'espace d'un instant, leur triste condition.

Sans jamais tomber dans le pathos larmoyant, Christophe Bec dresse un triste portrait de ces hommes et femmes fauchés bien trop jeunes par la maladie, tout en gardant un regard critique sur la manière dont ces derniers étaient traités à cette époque.
Aucune faute de goût, donc, sur le plan du scénario pur, "Royal Aubrac" est à recommander chaudement !

De plus, le dessin de Nicolas Sure, dans son style très personnel, est particulièrement agréable. La mise en couleur, chaleureuse, joue pour beaucoup dans l'ambiance insufflé par ce dessin de qualité qui sait jouer un rôle narratif très fort, permettant des silences plein de sens.

Cette série se termine donc de bien belle façon. Royal Aubrac est un témoignage poignant, de grande qualité, qu'il faut avoir lu !


Chronique rédigée par Piehr le 01/11/2012
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 149,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Octobre 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Royal Aubrac, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 5 2013
   

Moi, cette BD, elle me fait penser à du Pagnol : certes l'univers est différent, le propos est différent, mais il y a cette qualité d'écriture et cette narration qui me font penser à cet auteur.

On retrouve donc notre François tuberculeux dans son sanatorium de luxe. Le premier tome avait passé en revue tout ce qu'il fallait savoir sur la maladie et sur les façons d'en guérir (ou plutôt de tenter d'en guérir). Place maintenant aux individus, qui prennent le devant de la scène, insufflant plus de peps dans cette série. Gaspard Champion, qui fait son entrée au Royal Aubrac, sera l'occasion pour l'auteur de renforcer davantage l'amitié qui unit les personnages de cet endroit. Il nous propose une virée à la Bourboule, une virée aux accents d'interdits pour ces malades adultes que l'on considère comme des enfants, une virée aux accents d'émancipation pour notre narrateur, une virée qui, compte tenu des événements qui lui succèdent, peut apparaître comme dramatique ou au contraire comme salvattrice. Dans cet environnement où la mort est omniprésente et se rappelle à notre bon souvenir en de nombreux temps du récit, l'auteur insiste sur la vie qui anime les pensionnaires. La vie qui s'exprime par de forts sentiments d'amitié, par de forts sentiments d'amour. Ici, la sensibilité et les sentiments prennent plus de place que dans le premier tome, laissant un peu de côté l'ironie et le cynisme qui faisaient une grand part du premier album. Ainsi, avec ce deuxième tome, c'est la série qui gagne en équilibre et en richesse.

Le dessin est dans la droite ligne du premier tome mais l'été a remplacé l'hiver et la ville remplace la plaine désertique : une bonne occasion pour le dessinateur de faire montre de tout son talent...

Voici un très bon second album, qui finit plus qu'honorablement ce diptyque qui présente avant tout une superbe aventure humaine, pleine de sensibilité et de sentiments, sentiments certainement exacerbés par cette urgence de vivre sa vie pleinement lorsque l'on approche de la mort, quitte à braver tous les interdits. Parce que, finalement, l'important n'est pas de savoir comment l'on meurt, mais bien comment on vit sa vie...

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Royal Aubrac, tome 1 2 3.50
Royal Aubrac, tome 2 2 4.25