46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Rock Strips
 

Rock Strips, tome 1

 
 

Résumé

Rock Strips, tome 1Afin d'acceder au résumé de Rock Strips, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Rock Strips, tome 1Enfin une BD de qualité sur le rock. Je dois dire que cet ouvrage nous livre une histoire complète du plus populaire style de musique. On a droit à de très bonnes informations sur les groupes choisis et à une dernière planche très bien pensé à la fin.

Les différents illustrateurs et scénaristes formant cet ouvrage sont au top de leur niveau et nous livrent de superbes histoires sur nos groupes favoris. Les dessins sont tous originaux et différents, les scénarios renversants, et l'ouvrage baigne constamment dans l'humour le respect et l'amour de ces légendes du rock. On ressort grandit de cette BD et on veut tout de suite se précipiter écouter les morceaux et les albums catalogués.

A tous les fans et non fans de rock qui passeront un bon moment de musique et de bande-dessinée.

PS: superbe couverture!!!!!


Chronique rédigée par blastouille le 14/02/2010
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de blastouilleReflet de l'avatar de blastouille
Statistiques posteur :
  • 65 (85,53 %)
  • 9 (11,84 %)
  • 2 (2,63 %)
  • Total : 76 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 9,50 9,50 9,50
Acheter d'occasion : 14,30
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Rock Strips, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 3 2011
   

Que les puristes du Rock ne m’en veuillent pas, mais je suis de la génération Barry White, Electric Light Orchestra, Bee Gees et autres joyeusetés du début des années 70 ; ces « happy seventies » comme l’on dit.

Ca ne m’empêche quand pas d’apprécier un sacré morceau de Rock pur et dur (et même du Heavy Metal, si si…). Ceci pour vous dire que j’ai aimé cet album.
Il m’a fait retrouver un solide état des lieux d’une trentaine de groupes qui m’ont accompagné (et inversement) pendant ma jeunesse… et après.

Ce qui m’a surtout plus, c’est que chacun de ces « bands » a été croqué par un dessinateur différent. Au point de vue graphique, on a ainsi affaire à nombre de styles bien personnels… comme le sont ceux des groupes repris.

Mais il n’y a pas que le dessin. Chaque scénario se rapproche plus du vécu que d’une bête biographie ânonnant les titres et les banalités. Et je pense pouvoir dire que chaque auteur s’est très bien documenté, tant au point de vue de la vie « in et out » de ces groupes ainsi que de certaines anecdotes qui –dans leurs faits- ont d’une certaine façon créé des légendes.

Chouette album mais avec –je pense- certains oublis (il est où Bob Dylan, hein ?…), et ce peut-être volontairement… pour un deuxième album.
Je résume : c’est bien bon et j’ai repris un coup de jeune…

Roll ‘ over Beethoven !… Yeahhh !!!…

14 2 2010
   

Ayant offert cet album à un fan de rock, j'en ai profité pour le lire également.

C'est un bel album composé d'une trentaine de chapitres de 3 à 6 pages chacun consacrés à des groupes ou chanteurs de rock des années 60 à nos jours. Cela va de Little Richard à LCD Sound System en passant par des incontournables tels Elvis Presley, les Beatles, les Stones jusqu'aux plus récents tels Nirvana, Radiohead et les White Stripes. Il y manque juste Bob Dylan, comme Charles Berberyan le fait remarquer en épilogue.

Chaque chapitre est précédé de deux pages de biographie des groupes et d'une discographie idéale de leurs albums et de leurs singles. Instructif et mon fan de rock de beau-frère me confirme que sur ses groupes préférés, il aurait choisi les mêmes playlists.

On sent ensuite que les auteurs qui se sont dédiés à cet ouvrage sont de vrais amateurs des groupes ou chanteurs auxquels ils rendent hommage. Plus que la retranscription d'une chanson ou d'une anecdote, c'est bien souvent davantage l'âme de ces musiciens qu'ils cherchent à mettre en image, ou du moins leur véritable ressenti émotionnelle quand ils écoutent leur musique.
Du coup, quand on est un fan confirmé de tel ou tel groupe, on peut vraiment apprécier d'y retrouver l'ambiance musicale restranscrite en BD.

L'ennui, cependant, c'est que le rendu est parfois trop hermétique.
Je prends l'exemple du chapitre réalisé par Obion sur les Beatles. J'aime ce dessinateur et je sais, par son blog, que c'est un vrai grand fan de Lennon et sa bande. Mais il m'a donné l'impression d'être allé un peu trop loin dans l'érudition, mettant en image des personnages issus de couplets particuliers de certaines chansons particulières. Moi qui estimais ne pas connaitre si mal l'oeuvre des Beatles, je me suis retrouvé un peu largué.
Et c'est le cas pour nombre de groupes dont je connais nettement moins les chansons, dont les hommages me sont restés souvent abscons et ne m'ont fait ni chaud ni froid car je ne voyais pas trop à quoi ils faisaient allusion.
J'avais vraiment l'impression de manquer d'érudition. N'est pas Philippe Manoeuvre qui veut.

Du coup, ce sont surtout les hommages rendus aux groupes de ma génération : Metallica, Nirvana et autres Radiohead qui m'ont plu. Les autres m'ont souvent intéressé ou un peu parlé, mais trop souvent je me suis senti à côté de la plaque. Dommage pour moi...
Mais les vrais grands fans, érudits en matière de rock des années 50 aux années 2000, trouveront là de vrais hommages sincères et loin de banales adaptations de tubes célèbres.