46 600 Avis BD |20 216 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Une prédiction pour Tina
 

Ripple : Une prédiction pour Tina

 
 

Résumé

Ripple : Une prédiction pour TinaAfin d'acceder au résumé de Ripple : Une prédiction pour Tina, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ripple : Une prédiction pour TinaFond jaune, dessin bleu assez foncé, avec quelques rouges parfois.
Livre au petit format, ce "Ripple" déroute. Son dessin, tracassé, tournoyant, traduit un tracas, une blessure qui attaque, qui ne laisse pas le lecteur tranquille. On ne peut pas le dire "travaillé" ni "à l'abandon". Ce style s'impose trait par trait avec l'histoire, bien dérangeante elle aussi.
Ce n'est pas du convenu, on sort des sentiers battus, un malaise et un mal être sont toujours à côté, juste.

On retrouve un peu le ton (et le graphisme) des livres de Julie Doucet, canadienne comme Dave Cooper. Un hasard ? ou un courant local ?
Ce livre nous sort, c'est sûr, de nos vie trop bien rangées.
Il surprend, mais il ne creuse pas non plus son sillon, allant au delà des moments d'abandon total. C'est un bon début, mais ça reste en (d)ébauche.

Une passion de lecture? Une excitation? J'en suis resté bien loin.


Chronique rédigée par Pierrizan le 19/06/2005
 
 
Avis de :Une BD décevante... Note de l'album : 2,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de PierrizanReflet de l'avatar de Pierrizan
Statistiques posteur :
  • 817 (96,46 %)
  • 13 (1,53 %)
  • 17 (2,01 %)
  • Total : 847 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Janvier 2005

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Ripple : Une prédiction pour Tina, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 1 2008
   

Mon dieu, mais quelle est donc cette « chose » ?…
Ben oui… un petit « bouquin » aux pages jaunes et à la couverture assez abominable…
Mais, parfois, dans une huître il y a une perle.
J’ai ouvert, paginé, suis revenu au début pour être de suite captivé par l’histoire de Martin Deserres. Martin ?… ben, un peintre pornographique qui, ayant perdu sa muse aux bourrelets grassouillets, a sombré dans la déchéance.
Je suis passé par des scènes extrêmes qui sont soit touchantes ou insoutenables, interrogatives ou provocatrices ; des scènes qui « exploitent » le côté insondable que chacun possède.
Dans le genre, c’est interpellant et assez « fort de café ».
Ripple ?.. captivant, attractif… ou vraiment rebutant. Je voudrais vous le conseiller, et en même temps le dénigrer. Mais j’ai vu et lu quelque chose « d’autre » ; et ça, ça m’a plu.

15 2 2007
   

A voir la couverture, "Ripple" peut paraître une œuvre repoussante et dans une certaine mesure c’est le cas. J’ai d’ailleurs hésité avant de l’acheter. L’histoire évoque un homme, piètre artiste, qui choisit un thème singulier « l’érotisme dans toute sa laideur » pour essayer de se démarquer dans sa profession. Intéressée par l’annonce du peintre qui cherche des modèles, une jeune femme, Tina, peu gâtée par la nature, (elle est obèse et possède deux canines impressionnantes) va se présenter.
Commence alors entre les deux personnes, une relation destructrice, pornographique, où la sexualité est montrée dans toute sa crudité. Le jeune peintre devient, dès lors, obsédé par le corps difforme de Tina, ce qui l’entraîne dans une dérive perverse et vers des fantasmes maîtrisés. Et cette œuvre repoussante devient dès lors tout bonnement fascinante. Le désir malsain, l’obsession de l’artiste pour son modèle, le jeu de domination exercé par la jeune femme laissent un sentiment de malaise.
Cependant, on remarque que derrière toutes ses « perversions », se cache une forme de tendresse, qui arrive à poindre par moment entre deux parades de sexe hard. Bref, une œuvre à ne pas mettre entre toutes les mains, mais qui à mon avis est un vrai grand roman graphique.