46 558 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 1 : Les pantres
 

Ring Circus, tome 1 : Les pantres

 
 

Résumé

Ring Circus, tome 1 : Les pantresAfin d'acceder au résumé de Ring Circus, tome 1 : Les pantres, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ring Circus, tome 1 : Les pantresUn dessin moderne et élégant, des couleurs splendides, une atmosphère poétique, voilà ce qui met tout de suite dans l’ambiance chaleureuse du Ring Circus.

On se laisse dériver dans ce monde de voyage et de rêve sans pour autant occulter tout les problèmes bassement matériels : l’argent bien sur mais aussi les relations parfois conflictuelles entre les membres de la troupe, et ont suit les péripéties de nos deux héros qui tentent de s’intégrer dans cet univers totalement nouveau pour eux.
C’est donc avec des personnages bien campés que l’on découvre un scénario original et bien construit.

Cette introduction est splendide en tout point, reste à savoir si cette qualité restera aux rendez-vous dans les prochains albums…


Chronique rédigée par Djailla le 01/08/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 306 (97,76 %)
  • 4 (1,28 %)
  • 3 (0,96 %)
  • Total : 313 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 2,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.69
Dépôt légal : Septembre 1998

Avis des lecteurs

13 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Ring Circus, tome 1 : Les pantres, lui attribuant une note moyenne de 3,69/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 4 2012
   

Ce premier tome annonce un univers assez particulier porté par un dessin orginal, un peu caricatural, un peu rêveur, un peu déjanté. Les premières pages de cet album annoncent un véritable talent dans la mise en scène, et je pense notamment à ces planches présentant Jerold se faisant virer de son emploi chez le tailleur, ou encore de cette course au dromadaire : ca fourmille de détail, il y a de bonnes idées là-dedans et le tout est assez humoristique. L'ensemble transpire d'une vraie fraîcheur, d'un grand détachement et c'est une histoire qui de fait prend une tournure un peu onirique par le seul dessin. C'est la bonne surprise à l'ouverture de cet ouvrage.

En revanche je serai plus réservé sur le scénario, ou tout du moins sur le rythme qui est insufflé. En effet, si les premières pages sont assez détonnantes et un brin loufoques, le milieu de l'ouvrage se révèle plus calme, plus mélancolique, et peut-être un peu moins prenant. En fait, à partir du moment où Jérold tombe amoureux, l'indolence du scénario prend la pas sur l'insolence du style, et l'ensemble traîne un peu en longueur. La mélancolie remplace l'aventure et ce n'est qu'en fin d'ouvrage qu'il se passe quelque chose de plus mouvementé, relançant de fait l'histoire et réveillant un peu le lecteur.

Ca reste un premier tome forcément intrigant par le trait qu'il propose et par le caractère de l'ensemble. Après une entrée en matière mouvementée, on se demande ensuite où l'auteur veut nous emmener et si la fin de l'ouvrage ne vient pas véritablement répondre à cette question, elle a le mérite de sortir le lecteur de la mélancolie attentiste et contagieuse de Jérold.

18 3 2006
   

J'aime cette atmosphère.
Pour moi "Ring Circus" est un des must des BD actuelles.
Les personnages, les animaux, le mystère et ces morceaux du passé, ces vies antérieures, ces événements qu'on sent "pas encore soldés".
Derrière tout le récit, alerte et plutôt agréable, je pressent une menace, une force prête à déstabiliser les personnages, et à bouleverser les liens établis.
J'ai envie d'en savoir plus (et ça ne vient pas !) et ça me tient en haleine.

Graphiquement, c'est extra: les couleurs, les personnages ciselés, un peu découpés à l'extrême, les têtes, c'est un univers propre.
Bref, j'adhère aux propos des auteurs, qui, sous une façade de facilité, nous brodent un opus riche, varié, fascinant.
C'est évidemment aussi un beau travail sur les aspects de "l'Homme" avec ses variations d'humeur, ses ambitions, ses décisions arbitraires, et ses changements.

Je reviens sur le dessin pour terminer: assez géométrique, plutôt tranché, pas arrondi en tout cas. Il convient bien à cet univers particulier des nomades forains.
Et les couleurs, à dominantes bleu (ah la variété des bleus !) et marron, m'ont réjoui aussi, bravo !

21 1 2006
   

Une belle entrée en matière dans un univers naïf et simple, que nous offrent Chauvel et Pedrosa.
Les personnages sont faciles a cerner dès le départ, leur personnalité marquées, qui rend plus accessible cette introduction.

L'histoire est bien menée, dans une atmosphère légère et loin de la solitude.
Des péripeties qui montrent bien dans quelle direction va nous mener cette série.

Le dessin est fin et les couleurs attirent l'oeil. Couleur de cirque et de gaieté, elle intensifient l'univers mis en place par le scénariste.

A découvrir !

3 1 2006
   

Je n'ai pas tout de suite accroché à cette série. Le dessin m'a plu dès ce premier tome mais j'avais un peu de mal avec les couleurs : je trouve qu'elles aplatissent le dessin dans ce premier tome et qu'elle ne sont pas très harmonieuses. La mise en page m'a bien plu cependant et j'ai également apprécié quelques petites tentatives de rendre la narration originale comme au tout début quand Jerold s'engueule avec son patron et qu'on a l'impression que ce sont le chameau et le chien qui tiennent leur discours.
Mais si je n'ai pas tout de suite accroché, c'est qu'il se passe bien peu de choses dans ce premier tome qui pose plutôt le décor et les personnages sans encore d'intrigue qui captive.

3 1 2006
   

Très très bel album, tant graphiquement que scénaristiquement ! A priori, l'histoire, qui gravite autour du cirque, ne m'attire pas plus que ça mais une fois la lecture entamée, on prend un réel plaisir à suivre les pérégrination de deux amis embarqués pour l'aventure avec la troupe du Ring Circus.

Chauvel, dont c'est le premier album que je lis, fait preuve d'une grande maîtrise pour faire évoluer ses personnages avec une apparente facilité. On pourrait reprocher à certaines planches d'être parfois un peu trop chargé en dialogues mais le texte est fluide et cela passe bien. Côté dessin, la force du scénario est fort bien retranscrite par le trait de Pedrosa fin, anguleux et d'une incroyable précision ! La palette des couleurs est intéressante malgré des ton parfois un peu délavés. Mais cela reste un premier tome prometteur !

6 2 2005
   

Gros coup de coeur pour cette série, découverte il y a quelque temps.
Ce premier tome est annonciateur d'une série originale et bien conçue. Rien à jeter là dedans. C'est une série particulière et originale, dans l'ambiance même et ce qu'elle dégage.
Il y a une légèreté, une poésie contenue entre ces pages, qui fait du bien je trouve. C'est apaisant. Ca ne veut pas dire que c'est creux, hein, loin de là ! L'histoire est accrocheuse, les personnages sont sympathiques et intéressants, les dialogues et la narration en générale font mouche, franchement je ne vois aucune faille dans cet album.

Les dessins sont vachement bizarres je trouve, dans le sens où c'est dynamique et expressif, fluide et tout, mais c'est "carré" dans un certain sens. En tout cas c'est un style qui me plaît beaucoup. Et les couleurs sont très douces, très jolies, et vont dans le sens de cette ambiance poétique.

C'est un bien bel album, que je recommande.

24 10 2004
   

Voilà une histoire qui commence bien. Alors que le Jerold se fait mettre à la porte de son travail, le destin le conduit au sein du Ring Circus où il va entraîner son ami Anthonin.

Voilà une histoire rondement bien menée. Ce premier tome nous introduit les différents personnages. Tout d’abord, nos deux jeunes héros, Jerold et Anthonin. Ces deux là ne savent pas encore ce qu’ils veulent faire de leur vie et les voilà embarqués dans une grande aventure. Rivalités, vengeances, complot… à quoi va-t-on être confronté ? Chauvel sait toujours aussi bien nous donner de quoi avoir envie de lire ses bd : une bonne présentation mais toujours quelques questions qui nous donnent envie de lire la suite.

Au niveau du dessin, les traits de Pedrosa cadrent bien avec l’univers. Les personnages sont agréables à suivre et leurs traits attachants. Les traits paraissent assez durs au début mais cela n’empêche pas nos héros d’être pleins de joie et de vie. Les décors sont assez soignés également. Et que dire des couleurs… assez chaudes, elles mettent en valeur ce dessin et donnent une ambiance à cette histoire parfois mélancolique, parfois vivante, parfois aventureuse… bref, elles ajoutent au charme de ce dessin.

Bref, une série qui donne envie de connaître la suite :)

26 9 2004
   

Ca c'est de la bonne bd.

De la vraie bonne bd actuelle, un truc qui surprend quand on l'ouvre, qui flatte la rétine, qui amuse et qui retient l'attention. L'histoire est menée de façon subtile, prenante, elle est réellement agréable à suivre car le rythme est sans défaut. on attend la suite, on l'attennnnnd..

Bon alors le dessin c'est un vrai régal. Rien que le zèbre me décroche la mâchoire, c'est dire. Je suis définitivement amoureuse du trait de Cyril Pedrosa. De la personnalité, de l'élégance, de l'efficacité !!! Ses personnages sont tous attachants et/ou intéressants, chaque plan est superbe, les couleurs s'améliorent au fil des albums... Certains passages sont déjà cultes pour moi : hilarants, sublimes, ou marquants.

une série à part, vraiment particulière, d'une qualité indéniable.

27 8 2003
   

Très sympathique ce premier tome! Il est vrai, comme le dit Coeurdepat que les sentiments présentés sont très "adolescents" mais cela a bien fonctionné sur ma personne. Cela convient surtout à merveille au dessin de Pedrossa, véritable surdoué du dessin. J'ai rarement vu un premier album d'un dessinateur aussi jeune aussi réussi! Il maitrise parfaitement son style, qui a un côté "cartoon" indéniable, ce qui en constitue d'ailleurs une bonne partie du charme, quel mouvement!

Ce scénario et ce dessin forment une belle alchimie. C'est prenant et attendrissant. Le découpage est particulièrement bon, preuve que la collaboration Chauvel-Pedrossa s'est effectuée sous les meilleurs auspices. Et puis il y a le plaisir de voir Chauvel là où on ne l'attend pas forcément, loin de son genre de prédilection (le polar), à la recherche d'autres types de sensations.

4 5 2003
   

Et ben moi z'aime bien "Ring Circus" ! Et ce fut une agréable surprise de découvrir cette série assez hors du commun. Et c'est d'ailleurs ça que j'aime en "Rinc Circus", j'aime le fait qu'elle ne ressemble à aucune autre série, j'aime son côté à part, original. Donc, "Ring Circus", c'est Chauvel au scénario, le roi du polar et Pedrosa au dessin, qui signe là son prelier album. Et ces deux allumés ont du style.

Nous sommes enbarqués au sein d'une troupe de cirque avec nos deux héros, Jérold et Anthonin. On découvre alors une histoire haute en couleur, et sensible. Jérold y découvre l'amour entre deux tracas sur la route vers la Ruskovie. Ce qui est incroyable c'est la façon dont Chauvel nous fait rentrer dans cet univers. On ne peut pas dire que l'histoire avance énormément, mais on est littéralement transporté par l'atmosphère agréable de la série. Tout est d'une grande légèreté. Le scénario est adapté au dessin, très stylé et humoristique. Une fois de plus ("Arthur") Chauvel préviligie la narration, nous lisons en fait le carnet de bord d'Anthonin. Bref, je suis tombé amoureux de l'ambiance, des personnages !

Pedrosa ! ah ! Qu'est que j'adore ses dessins ! (soupir) Pour moi ce fut encore un coup de coeur. C'est rare de nos temps de voir un dessinateur qui sort du lot, qui a un style bien à part. Cyril Pedrosa, lui, fait partie de ceux qui aiment ne pas rentrer dans la ronde. On pourrait comparer ses dessins à ceux de Lebeault ("Horologiom"). Moi, dès que c'est original j'adhère ! Pédrosa a passé quelques années à dessiner pour des dessins-animés, ce qui lui a permis de se forger un style assez cartoon. Petit reproche : les couleurs qui sont trop sombres et qui ne collent pas pleinement à l'ambiance. Sinon que du bonheur !

3 2 2003
   

Présentation des personnages, mise en place de l'histoire, les 1ers tomes d'une nouvelle série ont toujours un petit charme frais, un peu comme un 1er rendez-vous galant. En plus là l'histoire est toute mignonne, presque trop même, mais bon le cadre est sympa et on se prend d'amitié et d'attachement pour nos 2 héros qui partent en quête d'aventures et de dépaysement.
Pas grand chose de flamboyant pour l'instant mais des éléments qui commencent à s'assembler, des mystères qui pointent leur nez, un 1er tome honnête.

2 8 2002
   

J'ai acheté cet album (ainsi que le suivant) sur les avis élogieux lus ici et là, ainsi, il faut bien l'avouer qu'à cause du dessin qui est fort charmant.

Eh bien le dessin est effectivement très joli, mignon, un peu naïf, assez fin quant au trait. L'ambiance est -- je trouve ! -- très détendue, avec quelques points de tension concentrés sur deux ou trois personnages. La narration sous forme de journal est très sympathique.

Mais bon.

Il manque quelque chose. On ne s'embête pas, mais pour ma part je ne trouve pas ce petit voyage animé de quelques "trucs qui arrivent" très passionnant. En fait, je reposerais facilement cet album sans avoir envie de connaître la suite, parce qu'il n'y a pas (ou que peu) de suspense, et qu'on ne voit pour l'instant pas où l'histoire veut nous mener...

Petite déception, donc, je m'attendais à une meilleure série. Mais bon, tout de même, ça se laisse bien lire.

Euh, j'oubliais... Les sentiments présentés sont très adolescents, trop à mon goût.