46 558 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 3 : Les amants
 

Ring Circus, tome 3 : Les amants

 
 

Résumé

Ring Circus, tome 3 : Les amantsAfin d'acceder au résumé de Ring Circus, tome 3 : Les amants, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ring Circus, tome 3 : Les amantsCe 3° tome introduit un élément "fantastique" que je trouve sympa. Même si j'aurais apprécié un élément liant mieux l'enchainement des tomes 2 et 3, le scénario retrouve un second souffle dans ce T3 qui fait que je vais certainement continuer la série.

Le dessin est toujours sympa mais en plus il y a des paysages et des détails vraiment bien foutus, des plans qui m'ont beaucoup plu (même si Pedrosa ne sait vraiment pas dessiner les loups mais bon, c'est un détail ).

Le scénario de Chauvel prend une nouvelle dimension avec ce troisième opus et nous pousse à vouloir continuer la série alors que je redoutais que cette série s'essouffle peu à peu. C'est tout le contraire et c'est une très bonne chose!


Chronique rédigée par jbt900 le 03/02/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 228 (93,44 %)
  • 16 (6,56 %)
  • Total : 244 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 9,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.08
Dépôt légal : Avril 2002

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Ring Circus, tome 3 : Les amants, lui attribuant une note moyenne de 4,08/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 4 2012
   

Ce troisième tome est pour moi le meilleur jusqu'à présent, tout simplement parce qu'il apporte un supplément d'âme à cette histoire et que le sentiment de tourner en rond s'est un petit peu estompé.

Au niveau visuel, le dessin reste toujours aussi décalé, toujours aussi charmant et les couleurs plus travaillées, plus nuancées et parfois plus vives rendent l'ensemble de ces planches encore plus originales. J'ai vraiment aimé cet environnement neigeux, ces précipices dangereux, et ce château mystérieux. L'ensemble est vraiment bien géré graphiquement : il étonne et détonne, et il confère un grand dynamisme à cette caravane.

Au niveau de l'histoire, ca prend du corps. Jérold et Anthonin étant désormais en couple et heureux de l'être, on sort de cette mélancolie et de cette tristesse qui étaient palpables et qui empêchaient un peu cette histoire d'avancer dans les tomes précédents. On nous propose ici beaucoup de renouveau, avec un nouvel arrivant dans ce cirque, nouvel arrivant anarchiste qui va certainement faire tomber le récit dans un critique sociale et politique, critique qui permettra de sortir d'un récit purement romantique. On nous propose ici également beaucoup plus péripéties : le passage des endroits difficiles, l'histoire des loups (avec au passage une petite référence, certainement, à la phrase "l'homme est un loup pour l'homme", à mettre en relation avec le discours anarchiste du nouveau venu). On approfondit la dimension fantastique et surnaturelle, dans ce château aussi mystérieux que son habitante, qui semble bien connaître Lunaire : cette partie faite d'étrange est graphiquement bien présentée, et laisse le lecteur songeur. Et enfin surtout, on découvre un peu le passé de Blanche, ses blessures et ses failles et on ne peut s'empêcher de deviser sur les origines de Jérold.

Pour faire simple, les couleurs éclatantes, la richesse des nouveaux éléments introduits, ainsi que l'ambiance mystérieuse du château font que la lecture de ce tome est un moment "délicieusement étrange", pour reprendre l'expression d'Anthonin. A noter également que les pages issues de son journal semblent plus nombreuses qu'auparavant, mais que le style qu'il emploie (précis, savoureusement surrané, et un brin poétique) font de ces passages des instants de BD qu'il ne faut pas manquer.

C'est vraiment joli, charmant, et intrigant.

3 1 2006
   

Au cours de ce troisième opus, le périple se poursuit sous la plume d'Anthonin. La vie de la communauté se voit toujours ponctuée par des "incidents de parcours" qui deviennent de plus en plus fréquents.

Chauvel continue sur sa lancée et nous propose un album davantage rythmé que le précédent avec un humour plus présent également. Le fantasique fait son apparition, rendant les personnages de Blanche et Lunaire de plus en plus emblématiques. Pedrosa assure toujours autant graphiquement et son coup de pinceau s'affirme davantage.

6 2 2005
   

Alala c'est vraiment une très très bonne série. Plus encore que le fond, c'est vraiment la forme, l'ambiance, qui est vraiment trsè bien faite et retranscrite. Un pur bonheur.
La narration est toujours aussi bien faite, les personnages toujours aussi intéressants. Loin de s'essouffler, cette série introduit sans cesse de nouveaux éléments, pour accrocher encore plus le lecteur. On se demande de plus en plus comment tout cela va finir.
Beaucoup d'émotions sont suscitées à travers cet album, on navigue entre les évènements tristes et plutôt joyeux...

Le dessin est toujours égal à lui-même : doux et beau. Les décors sont excellents, regorgeant les détails.
C'est encore un très bon album, et on a vraiment hâte de lire le tome 4.

17 11 2004
   

Alors que Jerold et Anthonin filent le parfait amour auprès de leurs tendres moitiés, le ring circus reprend la route vers la Ruskovie. Où cela mènera-t-il nos jeunes amis ?

Au niveau du scénario, Chauvel continue son récit, atrayant et bien mené. Dans ce voyage proche du récit initiatique, nous vivons les drames et les joies du cirque, les difficultés de ce voyage et comment chacun le vit. En quelques planches, quelques évènements et quelques paroles, Chauvel nous peint les sentiments qui animent toute cette troupe. C’est très beau, parfois très triste mais très très bien fait. Au niveau des personnages, Lunaire me paraît de plus en plus énigmatique et j’aimerai bien savoir ce qu’il a derrière la tête et où il compte emmener le ring circus.

Le dessin de Pedrosa nous montre dans ce tome beaucoup de paysages enneigés. Alors c’est vraiment très beau, très apaisant et relaxant malgré les drames qui peuvent intervenir dans cet album. La mise en couleur est des plus réussie.

Un album qui nous transporte au delà des montagnes, dans des chemins escarpés et dangereux, le long de pentes enneigées et où on trouve à chaque détour une nouvelle embûche à surmonter pour le ring circus. Courage !

24 2 2003
   

Le périple montagnard du Ring Circus est un modèle de lyrisme de poésie et de douceur. Les couples se sont formés dans la troupe et nos deux héros commencent à s’intégrer vraiment dans la communauté. Les voici donc dans les montagnes avec une halte dans un château mystérieux mais à l’histoire apparemment liée au cirque. C’est une intrigue captivante qui entraîne le lecteur au gré des péripéties. Le style narratif est très bon et le rythme soutenu pour nous tenir en haleine. Et les interrogations subsistent sur les personnages comme Blanche. Du grand art car c’est une ambiance très spécifique qui se dégage de cet album, et elle est un atout de taille pour ce tome. En bref, on a à faire à une histoire un peu singulière mais très jolie, pleine de finesse avec tout de même sont lots d’action. C’est rudement bien écrit.

Le dessin, lui, se bonifie encore et offre à nos petits yeux émerveillés un style totalement nouveau. Une ligne claire un peu classique mêlée à une caricature agréable et à des couleurs chatoyantes. Le climat hivernal donne aussi l’occasion à Pedrossa de mettre un peu plus de gravité dans son trait et ses encrages. C’est vraiment différent des graphismes classiques et moi je trouve ça vraiment beau. Simple mais en même temps travaillé. Un très bon travail de composition qui agrémente parfaitement cette histoire de cirque itinérant.

Une très bonne surprise qui donne un avant goût de la qualité générale de cette série.