45 927 Avis BD |19 891 Albums BD | 7 823 séries BD
Accueil
Tome 6 : Hellfire Club
 

Requiem, Chevalier Vampire, tome 6 : Hellfire Club

 
 

Résumé

Requiem, Chevalier Vampire, tome 6 : Hellfire ClubAfin d'acceder au résumé de Requiem, Chevalier Vampire, tome 6 : Hellfire Club, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Requiem, Chevalier Vampire, tome 6 : Hellfire ClubRequiem, c'est tout d'abord des trouvailles graphiques sans cesse renouvellées : Ledroit connait son affaire, et même si certains montages numériques semblent plus expérimentaux qu'autre chose, la maestria de l'auteur en couleurs directes ne saura vous laisser de marbre.

Oui, c'est chargé, parfois très chargé. Mais le dessin est si proche de l'histoire que la lecture se révelle aisée et très lisible.

Dans ce sixième opus, Requiem laisse grandir la bête qui est en lui : son côté malsain prend le dessus, donnant une autre vision du héros que nous avons parfois un peu de mal à cerner.

Une nouvelle période historique entre en jeu, Requiem semblant être la réincarnation de Thurim : il devient une pièce maitresse sur l'échiquier des opposants à Dracula...
Mills regorge d'idées qui permettent à l'univers de Requiem une cohérence scénaristique et graphique exemplaire. Beaucoup de lecteurs voient Requiem comme une BD bourrine et sans fondement autre que la violence : ils seraient bien étonnés, à la lecture de cette série, de découvrir la finesse latente de l'histoire.. depuis le tome 1, et particulièrement ici.

Requiem est tel un bon vin, qui s'affine avec les années. Pour ma part, chaque nouvel album est une fête, et la sortie du 7eme tome n'échappera pas à ma joie ;)


Chronique rédigée par Piehr le 08/01/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 12,83 12,83 12,83
Acheter d'occasion : 9,80
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67
Dépôt légal : Novembre 2005

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Requiem, Chevalier Vampire, tome 6 : Hellfire Club, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 10 2018
   

Il est clair que côté ambiance, cette série fait fort. Le monde Résurrection, ces différentes tribus et population, ses différents royaume, et son univers à la fois fantastique et super-violent fait tout pour attirer l’œil. D’autant que le dessin regorge de mille détails, que l’imagination du scénariste semble sans limite dans la construction de l’univers, et que le talent du dessinateur pour y donner vie est bien assuré. On renoue facilement avec cette ambiance gothique et apocalyptique, tout en excès.

En revanche, sur le scénario, je serai plus mesuré que mes camarades posteurs. Après avoir retrouvé Rebecca, voilà que cette dernière est de nouveau enlevée à notre Heinrich, qui va tout faire pour la retrouver, sauf qu’auparavant, il doit être incarné par Thurim, sur les ordres d’un étrange Mandrille. L’histoire se perd un petit peu dans toutes ces exagérations et certains passages deviennent plus lourds que graphiquement chargés, et on se demande toujours où tout cela va nous emmener. Parce que, à y regarder de plus près, l’histoire d’Heinrich n’avance pas des masses et c’est surtout sur le monde de Résurrection que cela bouge, où différentes forces tentent de faire alliance contre Dracula. A part cette préparation de la guerre, qui ne sera que la continuité des scènes qui nous sont présentées depuis plusieurs tomes déjà, on se sent rapidement déboussolé dans cette série, et plus particulièrement dans ce tome, qui ne propose d’avancées absolument déterminante.

31 5 2014
   

Avant de parler de ce sixième volume, je tiens à faire une petite dédicace à Piehr car j'ai trouvé son avis sur "Hellfire Club" très bien écrit, et cela résume parfaitement ce que je pense aussi, donc, chapeau l'artiste !

Décidément, Monsieur Ledroit n'a pas fini de nous étonner, au risque de passer pour un perroquet à chacun de mes avis : qu'est ce que c'est beau !!! Par contre, j'ai un coup de gueule lorsque la "voix off" dit quelque chose. Je trouve que la police de caractère est vraiment dégueulasse, par rapport au reste, ça fait sortir le lecteur de l'ambiance... Mais à coté ça, j'ai trouvé que les couleurs étaient encore plus belles, particulièrement le passage avec le mandrill ...

L'histoire revient dans des sentiers un peu plus conventionnels (si on peut dire ça), c'est à dire sauvetage de demoiselle sans défense. Mais à coup sûr, Mills et Ledroit sauront nous étonner, car ils le font si bien !