46 512 Avis BD |20 172 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1
 

Rapaces, tome 1

 
 

Résumé

Rapaces, tome 1Afin d'acceder au résumé de Rapaces, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Rapaces, tome 1Voici un ouvrage des plus sombres. Mais aussi un des meilleurs !!

Les dessins sont obscures, noirs et magnifiques. Le tout renforcé par l'utilisation de couleurs froides, et nous voila plongé dans un univers glacial et peu avenant. Marini est bon, cet album n'est qu'une confirmation!!

L'histoire est prenante dès les premières pages; on ne sait pas encore grand chose mais vivement que l'on le découvre !

Rapaces est surement un des meilleur albums de ces dernières années, courez vite le lire !!


Chronique rédigée par gwenn
 
 
Statistiques posteur :
  • 119 (96,75 %)
  • 4 (3,25 %)
  • Total : 123 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,29 13,29 13,29
Acheter d'occasion : 6,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.38
Dépôt légal : Avril 1979

Avis des lecteurs

20 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Rapaces, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 4,38/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 5 2014
   

Un classique du genre !!! Est ce que sa réputation est surfaite ? pas du tout !!!

Je ne mettrais pas 5 étoiles parce que je sais que cette série va s'améliorer encore... Il y a une chose qui m'a à peine dérangé, c'est le lettrage que je n'ai pas trouvé joli...

Mais mis à part ça, les dessins de Marini sont tout simplement magnifiques, ils me rappellent quand même que c'est lui qui dessine "Le Scorpion". Mais ce qui est le plus frappant, c'est l'ambiance générale du tome. Cela m'a fait penser à "Spawn" malgré un univers bien différent.

J'attends de voir pour le scénario, j'ai lu la série il y a longtemps et celui ci ne m'a pas laissé un souvenir impérissable ....

Pour finir je dirais que c'est quand même du lourd et du très lourd : ruez vous dessus... Car votre règne s'achève...

21 8 2012
   

Des dessins et des couleurs magnifiques au service d'un scénario habile et haletant. De l'ouvrage de très haute tenue et remarquablement mis en page. On pourrait tout juste reprocher un aspect un peu rigide et froid, à l'image de ces vampires et de ces œuvres trop parfaites à qui il manquerait un petit supplément d'âme...
Une BD à lire quoi qu'il en soit...

13 10 2011
   

Cet album est assez plaisant car plein de dynamisme. Ca virevolte, ca saute, ca court, ca explose un petit peu dans tous les sens, entretenant un intérêt à chaque page renouvelé. L'histoire de fonds est assez intrigante : un serial killer semble en vouloir particulièrement aux personnes ayant un kyste derrière l'oreille droite et y plante une espèce d'épingle. Sauf qu'au fil des pages, il apparaît que ceux qui ont cette particularité physique semblent constituer une espèce de club très fermé monopolisant les hautes fonctions de ce monde. Sauf qu'au fil des pages, le couple meurtrier semble trouver ses origines dans des temps anciens. Oui "il semble" car à ce stade, nous n'avons aucune certitude et le récit m'a semblé un petit peu compliqué. Je n'ai pas bien compris où le scénariste voulait nous emmener. J'ai certes lu quelques avis concernant cette série et je crois comprendre qu'il est question de vampire : il n'empêche que dans premier tome, rien ne permet de le supposer. Ainsi, si les grands et gros moyens sont de sortie pour retenir l'intérêt, la trame générale reste à ce stade plutôt nébuleuse.

Côté dessin, en revanche, c'est très lisible et très bien réalisé. Certes, Marini étant aux crayons, on retrouve forcément le jeune barbichu (comme le Scorpion) et le vieux moustachu (comme Trébaldi), mais malgré ce manque d'originalité dans le physique des personnages (toujours très détaillé), on sent qu'un effort particulier a été apporté aux couleurs, aux contrastes, aux effets de vitesse et de mouvement. Ca accompagne parfaitement cette succession d'actions toujours renouvelées et donne beaucoup de rythme à l'ensemble.

Voici un premier ouvrage qui flatte l'oeil et qui retient l'intérêt. Toutefois, il faudrait pas que le déferlement d'actions ne soit qu'un prétexte pour masquer les manques d'un scénario pour l'instant un peu obscur.

12 10 2007
   

Un premier opus qui pose de manière efficace les bases de cette variation ensorcelante autour du mythe vampirique. Le lecteur se retrouve ainsi happé au cœur d’une sombre histoire de vengeance entre vampires, vengeance perpétrée par un frère et une sœur aussi beaux que sans pitié. Le scénario ne nous laisse ici que peu de répit, l’action s’enchaînant à un très bon rythme, tout en dévoilant peu à peu les ressorts de l’intrigue.

Les deux flics-héros ont chacun une personnalité bien campée, même si le personnage du policier italien a un petit côté archétypique. Vicky, quant à elle, semble avoir des ressources inhabituelles pour une femme de sa position, ce qui laisse présager d’intéressants ressorts scénaristiques dans les opus à venir.

Le dessin de Marini est à son apogée avec cet opus. Certes les visages de ses personnages ont des traits fortement communs d’une série à l’autre, mais le sens du cadrage du dessinateur et son sens de la dynamique donne une atmosphère terriblement efficace à cet album. Les couleurs sont choisies avec soin et participent activement à la narration, comme en témoignent les costumes carmins du frère et de la sœur.

En bref une série qui commence sur les chapeaux de roues. Ce premier tome pose les bases du scénario tout en évitant les écueils du contemplatif.

18 7 2006
   

Voilà, je viens de terminer les quatre tome.

Mon impression globale de tout cela est un énorme gachi. Une BD qui aurait pu devenir un chef d’œuvre se transforme en réalisation aguicheuse pour ados pré pubères. J’avais entendu beaucoup de bien sur cette série, j’hésitais à l’acheter. Je suis content de l’avoir trouvé sur les étagères d’un ami avant de commettre l’irréparable.

Pour commencer, je prends le tome 1 en main. Pourquoi des vampires sont ils habillés façon vampirella ? Couverture de toute évidence pour attirer un public de jeunes mâles en découverte de nouvelles sensations. Baste j’ai déjà vu pire sans que le contenu ne soit de la même facture.

Mais malheureusement, ici pas de fausse illusion, tout l’album est ainsi. Aucune explication ne nous est donnée sur ces tenues légères et sur ces cadrages et plongées contre plongées sur l’entre jambe ou le fessier protégés par un simple string. Vraiment du racolage de premier niveau. Désespérant.

Alors j’essaie de me focaliser sur l’histoire. Ce premier tome ne nous fait que découvrir les principaux protagnistes. Quelques longues pages sur la chasse des rapaces, 2 pages pour une croix qui même après quatre tomes n’apporte rien. Un tome presque creux. Dans tous les cas lent.

Seule la fin et heureusement apporte un peu d’intérêt à l’histoire en nous faisant découvrir un lieu très spécial mais tout ceci s’arrête rapidement en nous laissant en suspens pour le second tome.

Donc coté scénario, rien de probant pour l’instant.

Coté dessin peut être ?

Serait ce les débuts de Manara ? Euh, pardon Marini ? Le dessin est propre, posé, quelques proportions qui me gènent, mais des poses et des paysages sublimes. Les couleurs sombres apportent l’ambiance à l’histoire, mais finalement, cela n’est pas suffisant pour sauver un premier tome bien décevant.

6 7 2006
   

Dufaux ("Complaintes des landes perdues", "Jessica Blandy") et Marini ("L'Étoile du desert", "Le Scorpion") nous livrent ici une série que je situerais quelque part entre "Le Prince de la nuit" et "Le Chant des Stryges" question genre.

Le dessin de Marini est encore une fois fabuleux. Il nous plonge dans une ville de New York à l’ambiance sombre et glauque, qui respire la déchéance. Son trait arrondi et délicat est de toute beauté, la colorisation est exquise et contribue à cette ambiance pesante et le découpage très cinématographique donne énormément de dynamisme aux scènes.

Les personnages sont très intéressants avec d’abord Léonore et Spiaggi, très humains, auxquels on s’identifie facilement, et qui donnent un côté réaliste à l’histoire. Ensuite il y a le frère et la sœur Rapaces et leur côté surnaturel, sombre, mystérieux et attirant, qui contribuent au côté théâtral et fantastique du récit.

L’histoire en elle-même commence comme une enquête policière classique avec des meurtres en série bien étranges. Lentement l’enquête nous mène vers une histoire de vengeance entre vampires. Le scénario s’installe, on ne comprend pas encore tout, mais sans jamais être largué. On assiste à une mise en place passionnante, dynamique et énigmatique, au graphisme merveilleux.

21 11 2004
   

Ah oui, j'ai bien aimé, ça c'est sûr.
M'enfin, de là à crier au chef d'oeuvre, je dis non. En tout cas pas encore. Pour moi, c'est une bonne, une très bonne bd même, mais ça s'arrête là. En tout cas pas de 5 étoiles pour ce tome 1.

Mais en effet, on ne peut qu'être charmée devant la beauté des dessins. Quel talent ! C'est une réussite, tant au niveau de la technique, qu'au niveau du style proprement dit. C'est un vrai régal. Les couleurs sont froides et traduisent une ambiance pour le moins glauque, étrange et oppressante, ça c'est un fait.

Les personnages sont intéressants car ils présentent plusieurs aspects, chaque camp est attrayant. Ce premier album est un bon tome d'introduction, car il est bien rythmé, et on ne s'ennuie pas.
A la fin de la lecture, on veut connaître la suite, donc pari gagné pour cette bd !

25 8 2004
   

Aaaaah cette couverture !!!
Je garde un souvenir tout particulier de cet album car c'est lui qui m'a fait replonger dans la Bd européenne que j'avais abandonné durant plusieurs années au profit des Comics.
Donc cette fameuse couverture m'a "harponné" et lorsque j'ai ouvert ce tome, ce fut la claque ! Un dessin magnifique, des couleurs somptueuses et des personnages formidablement campés. Vraiment une grande réussite pour un premier épisode, même si avec le recul je me demande si parfois Marini n'est pas un peu "surcôté".

21 8 2004
   

Mgnifique... C'est le premier mot qui me vient à l'esprit après lecture de cet album envoûtant...

Magnifique... Oui le scénario de Dufaux est magnifique. Dans ce premier tome, l'intrigue nous est que partiellement dévoilée, et de nombreuses questions reste en supend... Mais nous ne sommes pas largués pour autant, non l'histoire est bien menée, et l'album pourrait se suffir à lui-même...

Magnifique également (et surtout) les dessins de Marini qui nous surprend à chaque nouvelle page tournée, et nous ébloui de par son talent hors du commun... Les personnages sont superbement représentés, et les décors de la ville participe pour beaucoup à cette ambiance, sombre, gloque et opressante qui se dégage de cet album...

Donc magnifique et indispensable !

24 2 2004
   

Que dire de plus sur cette sublime Bande Dessinée...
Des images Fascinantes et un scénario des plus originaux.
Cet album mérite grandement ses cinq étoiles et peut être une sixième.

29 8 2003
   

Le rouge lui va si bien… En 1998, Dufaux et Marini signaient là un premier tome très alerte, dynamique et pour tout dire: très réussi.
Draco et Camilla sont des héros envoûtants, sombres, fiers et nobles, et leur caractère parfaitement mis en scène par un Dufaux percutant sont complétés par le dessin de Marini parfaitement maîtrisé. Drapés dans des costumes sensuels d'une couleur rouge criante, le frère et la sœur sont les stars de cette album, physiquement parfaits, à la fois attirant et repoussant. Bien ancrés dans leur mode de vie, ils déambulent devant les yeux du lecteur en punissant ceux qu'ils semblent choisir.

Tome introductif, les auteurs ne font que nous suggérer des pistes dans ce premier volet de la série et le lecteur peut imaginer ce qu'il souhaite. Toutefois on reste quand même sur un fond très classique, et si le récit est bien conduit, superbement mis en image, il reste très ancré dans le mythe habituel du vampire.

Marini signe là des planches d'une beauté envoûtante, avec des détails superbes et des scènes en extérieur magnifiques. C'est du grand art, classique, sans grande originalité certes, mais très bien ficelé, un must dans le genre casse gueule du vampire.

23 1 2003
   

Arg! Je suis le seul à ne pas donner cinq étoiles à cet album. Suis-je normal? Je trouve que c'est un album sympathique qui inaugure une série dont j'ai envie de lire la suite, mais de là à crier au génie…
Le dessin est un modèle du genre, j'en conviens, à condition d'aimer ce type de mise en scène qui n'a jamais peur d'en faire trop, on ne peut pas reprocher grand chose à Marini : mise en page efficace, découpage impeccable, couleurs et jeux de lumières particulièrement réussis. Je regrette juste ces effets un peu trop lisses, qui donne l’impression d’être en face d’une bd qui veut rivaliser avec le cinéma américain du genre.
D’autant plus que, côté scénario, tous les ingrédients y sont, scènes « psychologiques » alternent avec scènes d’actions dans une combinatoire un peu trop systématique, j’ai quand même un peu l’impression que Dufaux a suivi ici le manuel du scénario hollywoodien à la lettre. Il a certes retenu la leçon, et l’applique bien, mais l’album souffre du coup d’un manque d’originalité, tant sur le fond, que dans le ton. Il se laisse encore aller ici à sa manie du dialogue machiavélique qui devient assez lourde dans certaines scènes…
Voilà donc une bd bien construite mais un peu trop classique pour que j’en sois tout à fait enchanté.

18 11 2002
   

A mon tour de ne pas tarir d’éloges à propos de cette série novatrice et captivante. Les vampires ont vraiment la cote dans la BD actuelle (Volunteer, le prince de la nuit, le chant des stryges…) et ils nous le rendent bien. Ce sont des personnages tout a fait adaptés à ces récits sombres et torturés. Puissants, manipulateurs, vengeurs et violents, ils possèdent les caractéristiques de personnages si spéciaux qui donne toute cette puissance narrative au récit de leurs aventures.

Ceux de rapaces sont quelque peu différents car ils ont évolués : ils supportent maintenant la lumière du jour mais un mystérieux kyste est apparu derrière leur oreille droite, mais une autre lignée subsiste également, les vampires originaux, assoiffés de sang et réticent à cette transformation qu’ils considèrent comme une atteinte à la race originelle. On suit donc les péripéties d’un couple, le frère et la sœur, en chasse contre les vampires devenus trop humains. « Your kingdom is doomed » voila comment on reconnaît leur passage…
Mais la police ne reste pas les bras croisés et la belle Vicky Lenore est prête à braver tous les dangers pour résoudre cette sombre affaire.

Dufaux excelle dans un récit d’aventure haletant. BRAVO.

Le dessin est également tout à fait splendide. Tout en rondeurs et en formes douces ou acérées. Les couleurs sont superbes, sombres, rouges, dégoulinantes. Une ambiance totalement nouvelle. Du très bon travail, de qualité et de très grande beauté. Marini s’impose comme une pointure au niveau graphisme de ce siècle naissant.

Encore une BD qui, produite par un duo d’exception, apporte un renouveau presque salvateur à ce genre de séries. Le tout sublimé par un dessin puissant et des personnages aux charismes incroyables et une intrigue percutante.

5 11 2002
   

Je ne sais que dire devant tant de bonheur... Cette série démarre avec tout ce qu'il faut pour en faire une culte s'il s'avère que cela continue dans les tomes suivants...

Scénario sans aucun temps d'arrêt, du suspense comme il faut... On a tout pour engloutir ce volume et se morfondre lorqu'il se finit et que l'on se retrouve sans la suite (je parle en connaissance de cause, c'est affreux affreux affreux). De ce côté là, je n'ai rien à ajouter tellement j'en reste charmée...

Pour couronner le tout, des dessins superbes avec des couleurs horriblement sympathiques et sombres à souhait...

Y'a rien à dire, c'est que du bon et du beau...

...CAR VOTRE REGNE S'ACHEVE

29 9 2002
   

un premier album excellent.
les perso principaux de cette histoire nous sont presentés de la meilleure maniere, sans perdre de temps. On referme l'album sans sentiment d'inachevé, meme si l'envie de lire la suite est forte :)

Marini confirme son rang de grand dessineux. Ses planches sont sombres et lumineuses (si si), ses personnages sont vraiment beaux (dans le sens bien dessinés, et desirables) et l'atmosphere de la ville est tres space, parfois oppressante.

oppresant, le scenar l'est aussi. On nous presente les 3 parties en presence... chacune luttant plus ou moins contre l'autre. On ne reussit pas à prendre partie entre Camilla / Drago, et Vicky. c'est un sentiment interessant, vu que la plupart des BDs sont bien manichéennes... ça change :)

un album indispensable.

25 9 2002
   

Ce sont les réactions des internautes qui m'ont poussé à acheter le premier tome de Rapaces. Enthousiastes. Admiratifs. Unanimes, pour une fois. Et comme disait l'autre, en lisant cet album, "je vous ai compris". Difficile de ne pas adhérer au contentement ambiant face à une telle oeuvre.

Marini n'en est pas à son coup d'essai. Je l'ai découvert, ébahi, dans "L'Étoile du desert", mais on lui doit aussi "Gipsy" et le plus récent "Scorpion". Pour ceux qui ne le connaissent pas, il est plus que temps de vous pencher sur le travail de l'un des dessinateurs les plus talentueux de ces dernières années. Il y a des cases proprement splendides dans cet album (p. 17, p. 26...), des visages d'une rare intensité (p. 39), un trait sûr et délicat.

Comme pour rendre grâce à ce talent de Marini, Dufaux s'est fendu d'un excellent scénario. On ne comprend pas encore tout à cette histoire de vengeance, mais c'est aussi captivant que possible. Le découpage est impeccable, les dialogues sont soignés.

Je vais me ruer en librairie pour acheter la suite. Vous feriez bien d'en faire autant.

23 5 2002
   

Dufaux : l'un des meilleurs scénaristes de la BD !
Marine : l'un des meilleurs dessinateurs de la BD !
Rapaces : l'une des meilleurs séries de la BD !
Que dire avec un tel bilan ? N'est-ce pas parfait ?

Donc, j'ai découvert Marini avec cette série, le premier tome de RapAces venait de sortir et j'eut un coup de coeur uniquement pour les dessins, ce qui est très rare chez moi ! Envouté, j'achète cet album... De toute façon Dufaux ne m'a jamais décus pour l'instant.

Le scénario de ce premier tome est vraiment super interressant, très nigmatique, on prend plaisir à lire cette quelque soixantaine de page de toute beauté ! Dufaux installe un sacré rythme, et il nous campe dès le début dans l'histoire même si pour l'instant on ne sait rien ! Alors, je vous préviens tout de suite ! Attention au début : vous pouvez être assez dérouté on va dire... Dans un univers réaliste, il installe une histoire fantastique, bien que le principe même de l'histoire soit assez classique : les vampires, Dufaux ajoute une touche de personnalité ce qui permet à s'éloigner des choses déjà faites et aussi de passioner le lecteur, le capter !!!

Les dessins sont vraiment magnifique, comme je l'ai déjà dit c'est avec ce tome que j'ai découvert Marini, dans sa période où les dessins sont les plus beaux (heureusement que g pas commencé par Gipsy). Rien à redire, quelle finission !!!
Des dessins extrmement réalistes même si quelques personnages sont assez caricaturés. Des traits épais, mais qui est largement bien rattrapé par sa fameuse mise-en-couleur au peinceau, qui est vraiment parfaite, c'est elle qui donne au dessins toute s beauté, on peu le voir en comarant Rapaces tome 1 et le premier Gipsy, je pense que vous pouvez faire vous même la comparaison !

C'est grâce à tout cela : à des dessins parfaits, une mise-en-couleur sublime et un scénario captivant que Rapaces est devenue l'une de mes séries préférées !

8 3 2002
   

Cette série est fabuleuse. A la fin de ce premier tome qui nous donne les bases de l'histoire et nous présente les personnages, on est impatient de connaître la suite.
Ce scénario où les deux "héros" affrontent un groupe d'hommes un peu particuliers et ceci suite à une sombre histoire passée, est des plus captivant. J'ai hâte de connaître la vraie nature de ces deux personnages et d'apprendre leur passé.
Les dessins sont très bien faits et les couleurs sombres nous font entrer dans un univers secret et étrange.

teiva :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
16 2 2002
   

Cette serie est tout simplement sublime.
Vous n'avez qu'une chose a faire, courez chez un ami a vous qui l'a ou dans une librairie et achetez la, Les dessins comme les scenario nous prennent et nous emmenent dans un autre etat., celui du reve

@+

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Rapaces, tome 1 20 4.38
Rapaces, tome 2 13 4.15
Rapaces, tome 3 12 3.88
Rapaces, tome 4 13 2.88