45 657 Avis BD |19 750 Albums BD | 7 797 séries BD
Accueil
Tome 6 : Casus belli
 

Raghnarok, tome 6 : Casus belli

 
 

Résumé

Raghnarok, tome 6 : Casus belliAfin d'acceder au résumé de Raghnarok, tome 6 : Casus belli, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Raghnarok, tome 6 : Casus belliJ'ai lu ce tome en prépublication dans Tchô! le mégazine, et la première chose qui m'a frappé, c'est le fait que les dessins aient changé de style. L'ancien faisait beaucoup plus pro et était moins tremblotant, mais je préfère tout de même le nouveau.

L'idée de départ est bonne, il y a juste assez d'humour pour équilibrer l'ensemble. Le scénario est globalement très intéressant.

Mais, comme je l'ai déjà dit, les dessins se sont un peu dégradés, et je trouve que c'est vraiment dommage.


Chronique rédigée par Deuxmiaou le 29/06/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de DeuxmiaouReflet de l'avatar de Deuxmiaou
Statistiques posteur :
  • 73 (70,19 %)
  • 2 (1,92 %)
  • 29 (27,88 %)
  • Total : 104 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,98 9,98 9,98
Acheter d'occasion : 6,51
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Mai 2009

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Raghnarok, tome 6 : Casus belli, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 1 2018
   

Comme dans le tome précédent, et contrairement aux premiers tomes de la série, on retrouve ici une histoire complète, et pas uniquement des gags en une page. La recette avait été plutôt convaincante dans le tome 5, et franchement, dans cette série, je n’ai pas de préférence pour l’un ou l’autre des deux formats, Boulet s’en sortant bien dans les deux exercices.

Ici, ce qui pourra frapper, c’est que l’auteur tente d’introduire un message plus profond que dans ses précédents scénarios. Alors qu’ils étaient axés avant tout sur l’humour, avec une petite touche initiatique dans le tome 5, ici, on sent dès de début de l’ouvrage, que l’auteur va porter un message écologiste. Mais comme ce dernier est toujours porté avec humour, et que le décalage entre le message de fonds et le monde mi-fantasy/mi-réaliste est toujours bien exploité, l’auteur évite de tomber dans un discours moralisateur et partisan, ce qui est assez bénéfique. On se réjouira de retrouver Carlotta et Najette, ainsi bien sûr, Roxanne, qui sont souvent utilisée à contre-emploi, tout comme d’ailleurs notre Raghnarok en anti-héros revendiqué, qui pourtant arrive à ses fins. A noter également que, dans ce foutoir ambiant permis par le style, l’auteur arrive également à glisser une petite touche touchante en fin d’ouvrage, démontrant également sa capacité à changer rapidement de registre. Enfin, le dessin est dans le style du tome précédent, avec des couleurs plus directes et moins informatiques, ce qui, à mon sens, donne un charme supplémentaire à cette histoire.

Encore une fois, voici un tome divertissant, qui en plus introduit avec une certaine intelligence un message, qui aurait pu sembler démago s’il n’avait pas été délivré avec cet humour, ces personnages, et ces environnements.