46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Les cauchemars de Moctezuma
 

Quetzalcoatl, tome 3 : Les cauchemars de Moctezuma

 
 

Résumé

Quetzalcoatl, tome 3 : Les cauchemars de MoctezumaAfin d'acceder au résumé de Quetzalcoatl, tome 3 : Les cauchemars de Moctezuma, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Quetzalcoatl, tome 3 : Les cauchemars de MoctezumaEncore un bon opus mitonné concocté par Mitton. On continue à suivre la vie de Maïana, vie qu’elle narre à un prêtre espagnol en attendant son exécution. Partie de rien, la jeune fille deviendra une des favorites de l’empereur et sera nommée « Malintzin de Tenochtitlan », une haute fonction enviée à la cour.

Pas mal, vraiment, MAIS : il faut lire l’histoire à son aise –j’ai même dû prendre quelques notes en cours de lecture- car il n’est pas aisé de comprendre toutes les dénominations d’époque –tant en lieux et en gens- qui parsèment les pages. Qui plus est, de nombreux personnages, des flash back, font qu’il faut lecture vraiment attentive pour tout bien comprendre de l’histoire.

Le dessin ?… toujours bien bon. Mitton possède une vraie patte mise au service d’un trait réaliste de belle facture, bien lisible, qui tend parfois au baroque ; et utilisé dans une mise en pages attractive, aux éclatés divers qui insufflent une véritable « vie dessinée » à la narration.

Un bien bon tome où j’ai –encore- plongé dans une histoire faite d’amours, de haine, de larmes et de sang. Une véritable épopée sur fond de couleur rouge et ocre ; rouge comme le sang et ocre comme le sable qui le boit. Pas mal du tout.


Chronique rédigée par LYmagier le 24/08/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2911 (92,44 %)
  • 154 (4,89 %)
  • 84 (2,67 %)
  • Total : 3149 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,93 8,93 8,93
Acheter d'occasion : 29,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Novembre 1998

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Quetzalcoatl, tome 3 : Les cauchemars de Moctezuma, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 1 2016
   

Je continue cette série qui me comble particulièrement parce que je suis passionné par cette période et cet empire aztèque au moment où Cortez et ses conquistadores le pillent. Un empire qui malgré sa cruauté et sa soif de sang m'a toujours fasciné par sa riche culture. Aussi, connaissant bien le sujet, ayant lu de nombreux ouvrages dessus, dont "Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle Espagne" de Bernal Diaz del Castillo, et "Histoire générale des choses de la Nouvelle Espagne" de Bernardino de Sahagun, je suis très attentif à tous les détails.

Ce que je vois dans cet album me semble conforme à ce que j'ai lu dans ces 2 ouvrages historiques. L'action reprend exactement où s'est arrêtée celle du tome 2, à savoir que Maïana réussit à s'échapper de la fureur sacrificielle en se dissimulant sous les montagnes de cadavres éventrés et sanguinolents au pied de la Grande Pyramide de Quetzalcoatl. Elle s'introduit dans la villa d'un riche seigneur, un choltzin, qui est empreint d'une grande bonté et à qui elle doit la vie ; en récompense, elle passe la nuit avec lui et découvre son horrible infirmité. Mais cet épisode n'est que furtif puisque la véritable innovation dans cet album est de voir enfin l'empereur Moctezuma, dès la page 35. Au départ, Maïna voulait se venger de lui pour lui refiler la lèpre du choltzin Chicome Tenoch, mais finalement elle devient putain royale et ne refile rien du tout. Mitton commet ici une petite erreur et oublie très vite cette histoire de lèpre.

Sinon, la progression est bonne, l'ambiance de mort et de sang plane toujours autour du palais, mais Maïana très maline pour une petite paysanne mixtèque, réussit à embobiner son monde, sauf le nain et bouffon de Moctezuma, Culhu qui voit en elle un danger. Il y a toujours du sexe, Mitton adore ça, et quand on le connait, on comprend pourquoi il en met dans pratiquement toutes ses Bd : c'est un épicurien, il aime s'amuser et jouir des plaisirs de la vie, c'est lui qui me l'a confié un jour de dédicace...
Son crayon est toujours autant affûté, le rendu des costumes et décors aztèques est très fidèle à ce qu'on peut voir sur les gravures des codex, bref c'est du beau travail, même si les visages féminins sont souvent trop ressemblants.

Un bon album qui prépare la suite s'avérant encore plus passionnante.