46 512 Avis BD |20 172 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Opération: Blackwall
 

Queen and Country, tome 3 : Opération: Blackwall

 
 

Résumé

Queen and Country, tome 3 : Opération: BlackwallAfin d'acceder au résumé de Queen and Country, tome 3 : Opération: Blackwall, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Queen and Country, tome 3 : Opération: BlackwallAprès un premier tome (Queen & Country : Opération Terre brisée) qui permettait de suivre deux enquêtes, l’une au Kosovo et l’autre en Afghanistan, et un deuxième volet (Queen & Country : Opération Crystal Ball) relatant le démantèlement d’un réseau terroriste passant par les Balkans et le Moyen-Orient, ‘Queen & Country : Opération Blackwall’ se déroule plus près de chez nous. Délaissant le terrorisme international au profit du monde pas beaucoup plus reluisant (et parfois intimement lié) des affaires, cette affaire d’espionnage industriel est surtout marquée par son caractère plus personnel.

Si le principe de cette série repose sur des récits indépendants, l’évolution psychologique des personnages au fil des aventures constitue cependant l’un de ses principaux intérêts. Le développement parallèle de cette nouvelle mission qui mêle sexe, mensonges et chantage, et de la relation amoureuse qu’entretient Tara avec son collègue vigie pour des raisons souvent mauvaises, démontre une nouvelle fois le talent de Greg Rucka à cet égard. A l’instar de son autre série, "Gotham central", l’auteur fait déteindre les éléments de chaque enquête sur la vie privé de ses protagonistes avec brio.

L’autre grande qualité de cette saga est l’environnement ultra-réaliste dans lequel évoluent les protagonistes. Le quotidien des sections spéciales britanniques, composé de stress, dépressions, difficultés hiérarchiques et relations tendues, se situe à mille lieues de la vie luxueuse menée par 007, le plus célèbre des agents de la couronne. En soulignant l’incompatibilité totale entre ce job hors norme et une relation affective normale, l’auteur donne beaucoup de profondeur à cette intrigue au demeurant assez classique. Le graphisme noir et blanc de Jason Alexander vient parfaire cette impression de réalisme. En multipliant les non-dits, les regards implicites et les longues pauses, il transcrit également parfaitement les sentiments de ses protagonistes. Le style plus sombre du dessinateur, par rapport à ses prédécesseurs, amplifie d’ailleurs à merveille l’aspect torturé des différents caractères.

Pendant que Tara Chase continue de protéger les intérêts de Sa Gracieuse Majesté, l’amateur de récits d’espionnage trouve le sien dans la fréquence de publication entretenue par Akileos, avec pas moins de cinq excellents albums en seulement huit mois.


Chronique rédigée par yvan le 28/08/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mars 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Queen and Country, tome 3 : Opération: Blackwall, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 8 2012
   

"Opération : Blackwall" permet de retrouver les personnages de la série du scénariste Greg Rucka dans un contexte assez différent de l'album précédent. A l'ampleur internationale de "Crystal Ball" répond ici une intrigue plus restreinte, tant géographiquement qu'émotionnellement pour Tara. C'est en effet au Royaume-Uni qu'elle intervient, dans une machination dont une amie est l'objet.

L'arrière-plan politique est naturellement une constante, que Rucka décide d'exploiter de manière variée. Le côté psychologique est résolument prépondérant dans ce troisième album, au risque de manquer de quelques scènes d'action mais en apportant une épaisseur supplémentaire à la petite équipe de choc de Sa Gracieuse Majesté. Greg Rucka montre une aisance extraordinaire à signer des dialogues d'une fluidité exemplaire, qui font mouche et qui créent une ambiance vraiment réussie. On s'attache profondément aux personnages, avec un savoir-faire proche de ce que peuvent proposer les meilleures séries TV des années 2000.

Plaisir de retrouver Tara et les autres, même si cet épisode est un peu moins prenant que le précédent - ce qui s'applique aussi au trait de Jason Alexander, un peu plus ardu que celui des tomes 1 et 2 en affichant une volonté plus réaliste et plus sombre. Ne boudons pas notre plaisir : "Queen and Country" est une belle série qu'on vous encourage à découvrir et à ne pas lâcher.

30 11 2010
   

Après une opération d'ampleur mondiale, Rucka ne pouvait pas se permettre de remettre le couvert sur le même tableau. C'est pourquoi ce troisième volume traite d'une opération menée à proximité et centrée principalement sur le personnage de Tara Chace, vigie deux.

Le scénariste traitait déjà beaucoup de la psychologie des personnages dans les 2 tomes précédents mais on sent ici son envie d'aller encore plus loin. Pour l'instant on connaissait les membres du S.I.S par leur caractère essentiellement mais cette fois Rucka insiste sur leur état d'esprit et leur condition en tant qu'agent secret de Sa Majesté. On a donc affaire à un épisode beaucoup moins dense en terme d'intrigue et d'action mais beaucoup plus développé sur les personnages et leur environnement. La relation qu'avaient commencé Ed et Tara prend fin, impossible pour un agent de mêler une vie sentimentale avec le métier, encore moins entre deux agents.

Le dessin de Mc Neil est également fait pour du noir et blanc, mais beaucoup plus lâché que ce qu'on avait l'habitude de voir sur la série. L'encrage n'est pas toujours complet mais cela va dans le sens de cette démarche artistique. Cela fait d'ailleurs son petit effet sur les scène chargées.

Décidément, cette série ne faiblit pas, les tomes s'enchaînent et c'est toujours un plaisir.