46 428 Avis BD |20 121 Albums BD | 7 880 séries BD
Accueil
Mon quotidien dans le coma
 

Quand vous pensiez que j'étais mort : Mon quotidien dans le coma

 
 

Résumé

Quand vous pensiez que j'étais mort : Mon quotidien dans le comaAfin d'acceder au résumé de Quand vous pensiez que j'étais mort : Mon quotidien dans le coma, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Quand vous pensiez que j'étais mort : Mon quotidien dans le comaLa trilogie "Martha Jane Cannary", chez le même éditeur, avait révélé le talent de Matthieu Blanchin à de nombreux bédéphiles. On en profite pour très chaudement recommander cette mise en bande dessinée de la vie de Calamity Jane à ceux qui seraient passé à côté. Non seulement parce que c'est excellent, mais aussi parce que ce nouvel album, "Quand vous pensiez que j'étais mort", aura nettement plus d'intérêt si vous connaissez déjà son auteur.

C'est une véritable autobiographie. De celles qui en disent beaucoup sur celui qui s'y confie, en se dévoilant de manière très intime dans une démarche très (psych)analytique. Parler en bande dessinée de son expérience de jeune père passé à deux doigts de la mort, plongé dans le coma puis dans une existence hantée par des crises et de longues périodes de fatigue insurmontable, est aussi difficile que courageux. On apprécie particulièrement ce genre de démarche, qui rappelle à quel point les champs du neuvième art sont vastes et qu'ils ne s'interdisent plus rien au XXIe siècle.

Le début de l'album laisse craindre un résultat en-deçà des ambitions d'une démarche riche et profonde. Les délires de Matthieu durant son coma paraissent bien longuets et dénués de sens pour le lecteur. On se dit que les 170 planches vont être fastidieuses si elles se limitent à mettre en scène les cauchemars d'un malheureux entre la vie et la mort. Mais il faut s'accrocher et passer ce cap car ensuite, l'auteur parle davantage de ses difficultés quotidiennes une fois qu'il est de retour chez lui. Cet ancrage dans la réalité est nettement plus intéressant. Et quand la suite du récit parvient à exploiter les scènes de cauchemars et à leur donner une signification, on apprécie la construction scénaristique.

L'album est au final très touchant, bouleversant même comme toute expérience d'une intensité inouïe qui ne peut pas laisser indemne celui qui l'a vécue. Quand on découvre par quoi est passé Blanchin, la qualité de "Martha Jane Cannary" ne semble qu'encore plus exceptionnelle et on se promet de relire la trilogie, enrichi de la connaissance de son auteur. Les aspects mystiques sont marqués en fin d'album et pourront laisser quelques lecteurs songeurs. Peu importe qu'on partage les convictions de Blanchin ou pas : c'est ce qu'il a traversé qui explique ce qu'il est et ce en quoi il croit. Et à ce titre, il n'y a pas de jugement à porter. On comprend sa démarche et ses croyances et par empathie, on les accepte. Si le lecteur veut les intégrer, il est libre de le faire.

Un album marquant, qui touche profondément. Monsieur Blanchin, merci pour le partage.


Chronique rédigée par Jean Loup le 09/02/2015
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 22,80 22,80 22,80
Acheter d'occasion : 16,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Janvier 2015