46 558 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 2 : Au commencement...
 

Punisher (Max), tome 2 : Au commencement...

 
 

Résumé

Punisher (Max), tome 2 : Au commencement...Afin d'acceder au résumé de Punisher (Max), tome 2 : Au commencement..., merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Punisher (Max), tome 2 : Au commencement...Ce deuxième tome de "Punisher (Max)" constitue une histoire complète («In The Beginning») et regroupe les six premiers épisodes de la septième série du Punisher, parus entre mars 2004 et juillet 2004.

On retrouve le Punisher au sein de sa vendetta envers le crime organisé et, une fois de plus, Garth Ennis ne va pas lésiner sur la violence et sur le nombre de mafieux exterminés. Si l’histoire déborde plus de violence que d’originalité, elle permet surtout de retrouver un ancien acolyte de Frank Castle, dans un contexte différent. Micro(chip) renoue le contacte avec Frank Castle, mais il travaille cette fois pour le compte de la CIA, qui aimerait recruter le Punisher afin de mener à bien des missions envers des terroristes. Si l’histoire dérape avec une facilité amusante dans un bain de sang et de violence jubilatoirement gratuit, les personnages secondaires proposés par Ennis sont tout bonnement succulents. De cette agent de la CIA qui mouille rien qu’à l’idée de pouvoir entendre la voix du Punisher à ce mafioso extrêmement violent, en passant par le Punisher et Micro, tous les personnages sont très soignés et contribuent à insufflé un humour très noir au récit. On retrouve un Punisher sans pitié, ne faisant aucune concession, portant un regard noir sans aucune nuance de gris sur son devoir … j’adore. De plus, comme lors du tome précédent, on retrouve des allusions à cet élément déclencheur qui donna naissance au Punisher, en fin de guerre du Vietnam.

Au niveau du graphisme, le travail remarquable de Lewis LaRosa confirme l’orientation plus réaliste prise par la série. Tout en accentuant encore un peu plus la violence et la noirceur, cette saga semble tourner le dos à son côté burlesque/satirique.

J’adore !


Chronique rédigée par yvan le 07/01/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juin 2005

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Punisher (Max), tome 2 : Au commencement..., lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 12 2014
   

Après un premier tome énorme, cette suite directe m'a semblée bien bonne, mais moins impressionnante.
Garth Ennis nous plonge cette fois-ci en pleine vengeance. Et vengeance et Punisher, ça équivaut à boucherie, bain de sang, équarrissage, extermination, j'en passe et des meilleures.

Histoire de donner définitivement au personnage un aspect sans pitié, Garth Ennis le place au centre d'une histoire classique entre clans maffieux et CIA. Le passé rattrape toujours Castle, qui croise cette fois-ci un ancien complice, Micro.
Si le déroulement de cet histoire s'avère sans grande surprise, elle a le mérite de dresser une tension permanente. Après le récit de guerre, on passe directement à l'ambiance polar noir entrecoupé de l'humour tranchant dont le scénariste irlandais a le secret. Les dialogues sont aussi crus que parfois hilarants et même s'il est difficile de succéder à Robertson, le graphisme est de qualité. Il ne fait pas non plus dans la dentelle, ça pisse du sang de partout, ça hurle, ça souffre le martyre parce que ça entube à tout et ça colle au récit comme les litres de sang sur les mains des protagonistes.

Moi aussi, j'aime un Max !