46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Prophecy the Copycat, tome 2

 
 

Résumé

Prophecy the Copycat, tome 2Afin d'acceder au résumé de Prophecy the Copycat, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Prophecy the Copycat, tome 2Ce deuxième album s’inscrit pleinement dans la continuité du premier, qui avait mis trois lycéens défavorisés dans le rôle de Copycats de « Paperboy ». Sota, Kyoko et surtout Kateru se sont arrogé le droit de punir certains comportements répréhensibles et révoltants de leurs contemporains. Ils vont donc s’en prendre notamment à un artisan véreux ou encore à une mère particulièrement violente avec son fils. Encore une fois, on a l’impression d’un album très violent, d’ailleurs beaucoup plus cru et violent que ce que l’on peut trouver dans les pages de "Prophecy". Autant être prévenu… surtout que ce surcroît de violence ne se justifie pas vraiment au regard du scénario. Les scènes de torture servent certainement le scénario mais sont à mon sens trop longues : on a l’impression que le scénariste se délecte de ces passages, qui sont parfois un peu gratuits.

Outre la sempiternelle question autour du bien et du mal, et de ce que l’on a le droit de faire pour rendre justice, le scenario autour de ces copycats est original dans la mesure où ils se font payer pour rendre cette prétendue justice. La violence ne se justifie donc que parce que nos trois personnages centraux se font payer pour. Forcément, tout cela entretient une atmosphère assez malsaine tout au long du récit. Pour le coup, on peut supposer que c’est bien le but recherché par le scénariste et en ce sens, ce serait réussi. A noter également que les développements autour du lieutenant Masakatsu, et de Mamoru, ancien tortionnaire et donc ancienne « victime » des Copycat, permettent de donner l’impression que le scénario avance.

Voici donc une nouvelle fois un album malsain à dessein. Mais le scénario souffre de quelques approximations (comment les copycats ont-ils eu accès à l’intimité de la mère et de son fils, comment ont-ils eu l’intégralité des conversations entre l’entrepreneur véreux et ses clients ?), de passages peu crédibles (comme le fait que Kyoko accepte de voir Mamoru intégrer le groupe), et d’une ambiance dans laquelle la violence ne se justifie pas toujours.


Chronique rédigée par gdev le 04/09/2018
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00