46 558 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Princesse aime Princesse
 

Princesse aime Princesse

 
 

Résumé

Princesse aime PrincesseAfin d'acceder au résumé de Princesse aime Princesse, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Princesse aime PrincesseLa première fois que j’ai lu cette BD (il y a peu près 1 an), je me souviens que je l’avais pas mal adoré.
Après relecture, j’aime moins bien malheureusement, même si je trouve que cela reste un bon divertissement.

Le scénario, pour commencer, est un mélange de genre bien déroutant (et rarement associés) : un conte contemporain teinté de roman graphique fantaisiste tout ça dans un univers humoristique et futuriste. Après avoir lu cette dernière phrase, on peut s’attendre à trouver dans cette BD, un récit maladroit (ou une histoire dure à rentrer dedans, ou une BD bien lourde à lire)… C’est loin d’être le cas ; l’intrigue est simple, les personnages attachants, l’histoire pas prise de tête, le sujet est accrocheur, c’est une BD facile à rentrer dedans donc.
Même si l’histoire est bonne, j’ai trouvé que le côté roman graphique était un peu raté car les sujets sont traités avec un manque de gravité évidemment (on parle quand même de sujet sérieux –plus ou moins grave- dans ce livre, des premiers amours de jeunesse, d’homosexualité féminine (voir carrément une découverte de la sexualité), de l’étouffement d’une mère sur sa fille, de maladie (certes mentale), de l’immigration d’une famille à cause de la violence ambiante d’un pays). La BD souffre d’un manque émotion, d’une dimension poignante… Et malheureusement le côté humour ne marche pas mieux.
J’ai emprunté cette BD sur le simple nom de Lisa Mandel. Effectivement, je suis fan de ses délires dans des BDs jeunesse du genre "Nini Patalo" et "Eddy Milveux", mais ici, tout le côté grotesque n’arrive que difficilement à être vraiment drôle : c’est juste sympa à lire (mais je le répète, la première fois que j’ai lu ce livre, j’ai été plus touché par l’humour loufoque).
Le dessin, c’est purement le style de l’auteure, Lisa Mandel ; faussement naïf, moi j’aime bien… Cependant, comme elle doit dessiné des cases plus compliquées techniquement parlant, le manque de maîtrise est plus flagrant que dans ces autres œuvres, plus dépouillées (ici, certaines grandes casses sont assez horrible à regarder). Par contre, son trait est très expressif et très lisible. Je n’ai pas trop aimé les couleurs non plus, teintant souvent vers le rose… Je ne suis pas très exigeant niveau dessin, moi, ce style, ça n’a en rien altéré ma lecture, mais je pense que ça peut en déranger certains.

Bref un one-shot rigolo (grâce aux personnages, aux combinaisons bioman…), qui se lit bien, mais on adhère au délire qu’une fois… Et je n’ai pas été touché comme j’aurai du.

Je le conseille néanmoins aux fans de l’auteure, comme moi !


Chronique rédigée par Superjer le 05/12/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de SuperjerReflet de l'avatar de Superjer
Statistiques posteur :
  • 929 (75,90 %)
  • 98 (8,01 %)
  • 197 (16,09 %)
  • Total : 1224 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 15,91 15,91 15,91
Acheter d'occasion : 8,25
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Mars 2008

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Princesse aime Princesse, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 12 2010
   

Princesse aime princesse prend la forme d'un conte de fées moderne.
Il mélange chronique sociale adolescente, SF avec des technologies futuristes imaginaires, et fable romantique avec une princesse prisonnière en haut d'une tour. L'héroïne possède en outre un passé lié à un pays exotique qu'elle et sa famille aurait fui suite à une guerre civile. Le cocktail d'ensemble est très original mais également assez déstabilisant. On y retrouve la verve imaginaire d'une Lisa Mandel à qui l'on doit les univers délirants de "Nini Patalo" et "Eddy Milveux".

Le récit n'est cependant pas humoristique ici, ou très peu. Il s'agit vraiment d'une surprenante romance entre deux filles avec de l'aventure quand la première doit sauver la deuxième du joug que fait peser sur elle sa mère richissime et trop possessive.
Le graphisme est assez typique de Lisa Mandel, mais je le trouve un peu plus moche que d'habitude. Il faut dire que son style habituel n'est pas somptueux mais il est efficace et amusant. La quantité de pages de cet album a cependant probablement dû l'obliger à dessiner plus vite encore ce qui donne un résultat assez peu satisfait graphiquement parlant.
Mais c'est annexe car la lecture est plaisante et elle sort des sentiers battus.