45 976 Avis BD |19 906 Albums BD | 7 826 séries BD
Accueil
Tome 3 : La main dans le sac
 

Cellule Poison, tome 3 : La main dans le sac

 
 

Résumé

Cellule Poison, tome 3 : La main dans le sacAfin d'acceder au résumé de Cellule Poison, tome 3 : La main dans le sac, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Cellule Poison, tome 3 : La main dans le sacCe troisième tome est moins actif et moins prenant que les deux précédents, mais permet à Laurent Astier de revenir sur le passé trouble des différents protagonistes des différents camps.

Une chose est sûre, Astier fait un travail de scénariste de grande qualité. Les différentes pistes de cette histoire se tiennent et semblent très réalistes, et les "magouilles" de la "Poison" sont inquiétantes... tout n'est plus aussi blanc et clair que durant les tomes précédents...

On notera juste un album un peu plus lent, qui ne fait finalement pas vraiment avancer les choses. Toutefois, cet opus est nécessaire ne serait-ce que pour éclairer le lecteur des différentes situations dans lesquelles nos héros se sont mis avec le temps.

Le dessin de l'auteur est toujours aussi propre et précis. De plus, la mise en couleur en bichromie joue un très grand rôle dans l'atmosphère ultra-particulière de cette série... cela fonctionne à merveille.

Nous espérons donc un quatrième tome, mais aussi un rapide dénouement à cette histoire. Il ne faudrait pas que la série s'étende sur trop d'albums...


Chronique rédigée par Piehr le 10/08/2008
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de PiehrReflet de l'avatar de Piehr
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 14,27
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Avril 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Cellule Poison, tome 3 : La main dans le sac, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 3 2018
   

je ne sais pas pourquoi mais dans ma tête cette série était un triptyque. Or, pas du tout, il y a en fait 5 tomes, donc grosse déception à la fin de cet opus quand je m'aperçois que finalement, rien n'est terminé, bien au contraire.

Car dans ce 3ème tome on n'en apprend pas beaucoup plus, mais pourtant c'est celui que j'ai trouvé le plus intéressant jusqu'à présent.

Le rythme est certes plus lent, il n'y a pas ou peu d'action, mais les flash back apportent un plus à la fois sur l'aspect psychologique des personnages et sur la tension qui règne sur cette histoires de prostituées qui semble de plus en plus plausible.

La bichromie ne me dérange plus, elle passe au second plan, comme quoi, quand un scénario est bon le dessin n'a plus autant d'importance.

Sur un rythme bine particulier, "Cellule Poison" s'avère une réussite pour le moment, reste à espérer que la suite tienne ses promesses et surtout que la médiathèque de ma ville les possède, ce qui est loin d'être gagné.

13 10 2010
   

Laurent Astier poursuit la mission d’infiltration des deux agents de la « Cellule Poison » au sein d’un réseau de prostitution issu des Balkans.

Construisant sont polar à coups de flash-backs, il livre ici de nouvelles pièces à ce puzzle qu’il s’amuse à livrer dans le désordre afin de brouiller les pistes et de tenir le lecteur en haleine jusqu’à la fin. En permettant aux lecteurs d’assister à une chasse organisée par deux mafiosos sur la côte Bulgare, l’auteur dévoile cette fois le modus operandi utilisé par Zani et Nusret pour recruter de nouvelles victimes. De leur côté, Zoran et Clara poursuivent leur mission d’infiltration et de démantèlement, même si le sort de sa sœur continue de peser sur le mental de Zoran.

Chaque pièce du puzzle est à nouveau livrée dans une bichromie différente, délimitant ainsi chaque tranche temporelle servie au lecteur. Cette approche permet non seulement de baliser chaque saut temporel, mais confère également une ambiance très particulière à cette saga.

Vivement la suite !